Ma vie avec GTO 3987
2 2

137 messages dans ce sujet

Un ami m'a demandé ce qui était le plus rapide que j'ai jamais conduit une voiture. Ma réponse a été 7500 rpm en cinquième. Les voitures de course n'ont pas tachymètres et la voiture en question était ma Ferrari GTO. J'étais sur le chemin de Las Vegas et mon père était monté à côté de moi sur le siège passager. En ces jours, il n'y avait pas de limites de vitesse affichées sur les routes du Nevada et nous avions le temps de nos vies.

Mon père et moi avons partagé beaucoup de bons moments. Nous avons passé un mois ensemble en Italie une fois. Comme j'ai grandi, il me prendrait avec lui dans quelques-uns des clubs les plus chauds du jazz dans les années soixante à Los Angeles avant que je sois de l'âge légal pour entrer dans de tels endroits. Plus souvent qu'autrement, nous étions les seuls visages blancs dans la foule, mais les membres du groupe étaient tous sur la base du premier nom avec lui. Il m'a montré où acheter les meilleures saucisses hot link et tartes de patate douce (dite: Soul food) à Los Angeles. Nous sommes allés voir Rams et Raiders (football). Ensemble, nous avons acheté et vendu des voitures - il avait la sienne et j'avait la mienne, mais nous a aidé et encouragé les uns les autres dans l'entreprise. Sidney était un mec cool. Lors d'un cocktail, il a demandé de Ronald Reagan--pré-politique--ce qu'il fait dans la vie. C'est pas cool ça?

Mon GTO a eu un high final drive ratio. Je serais le plus rapide du 'freeway' trafic au moment où j'ai déplacé de premier au deuxième vitesse. Troisième m'a mis dans la zone des feux rouges clignotent et  les sirènes de police. Je suppose que quelqu'un pourrait faire le calcul pour savoir à quelle vitesse 7500 rpm en cinquième aurait été à l'occasion, mais il n'est jamais venu me déranger. Ce qui importait était que mon père et moi étions en appréciant une expérience qui ne serait jamais oublié et que nous étions tous deux très chanceux de le faire. Un autre de nos expériences communes a été que nous avons survécu une collision frontale sur l'autoroute Ventura - un phénomène rare par rapport aux normes de quiconque.

Manuel Taboada du blog Ferrari Em Portugal m'a demandé de résumer en quelques mots les sensations de la conduite de la GTO. Ma réponse a été: Chaque moment de la GTO était comme le premier tour au Mans. S'il me demande de résumer mon père, je dois dire que toute personne qui a rencontré Sidney n'a jamais l'oublier.

[Merci à Chad Glass pour l'illustration de GTO 3987 sur la route de 'Las Vegas]

post-707-13610106626277_thumb.jpg

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

... résumer en quelques mots les sensations de la conduite de la GTO. Ma réponse a été: Chaque moment de la GTO était comme le premier tour au Mans. Si je lui demande de résumer mon père, je dois dire que toute personne qui a rencontré Sidney n'a jamais l'oublier.

....

Bel hommage aux deux.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

belle histoire et beau début ;)

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Krasnavian,

C'est une très belle anecdote.

J'y ai trouvé de la passion pour une GTO qui a vécu des moments "wild", mais surtout beaucoup d'affection entre un père et un fils.

C'est aussi ça une passion (automobile ou autre) : des moments partagés avec ceux qui comptent ou qui ont compté et qui ne s'oublient pas.

Merci.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je partage aussi ma passion avec mon pere, je te comprends , c est Genial  :))

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ces anecdotes, on perçoit nettement le passionné qui vibre pour la GTO au travers de ce récit !  8) :))

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ma deuxième rencontre avec Steve McQueen est arrivé au crépuscule à Brentwood sur Sunset Boulevard--autant une icône de Hollywood que l'acteur lui-même. Je conduisais en direction de la plage dans ma Ferrari GTO et je me trouve arrêtée à un feu rouge à North Avenue Kenter. Comme le soleil était sous l'horizon--Magic Hour (heure magique) en termes de cinéma--je avais illuminée des lumières périphériques dont deux feux orange de position sur le toit, deux lumières blanches sur la portière du passager (pour éclairer le numéro de la course) et deux lampes similaires sur le couvercle du coffre. Il fait que la GTO est encore plus perceptible. J'ai vu une forme inhabituelle, mais familiers, venant vers moi. Il me semblait une XKSS Jaguar.

Quand la  voiture (British Racing Green) s'arrêt à l'intersection, des pensées ont traversé mon esprit. Premièrement, il était très rare de voir une XKSS sauf dans un magazine automobile. Deuxièmement, la XKSS que je avais entendu parler appartenait à ...

Le visage du conducteur assis derrière le volant était, effectivement, celui de Steve McQueen. Nous étions tous deux ébahis à l'autre voiture!

Le feu rouge s'est tourné à verts mais aucun de nous se déplace. Puis, McQueen avance un peu et je suppose qu'il va s'en aller, mais il a seulement avancé pour obtenir un meilleur regard sur la GTO et il s'arrêté à nouveau en plein milieu de l'intersection. Je suis resté pour étudié les détails de l'XKSS. Le trafic a été bloquée derrière nous dans les deux sens mais nous nous en souciait pas. Etrangement, personne ne s'impatiente, comme si ils ont tous compris ce qui se passait.

Enfin, McQueen a flashé ce sourire irrépressible qui, en partie, fait de lui la star qu'il était. J'ai souri et il dit au revoir avec sa main, s'emballent du Jaguar six cylindres et décolle comme un coup de feu. J'ai accéléré la GTO à 7500 rpm en première dans la joie pure à ce qui vient de se passer. Je n'ai jamais apprécié à nouveau s'arrêter à un feu rouge, autant que ce soir-là !

Des décennies plus tard, je vois la XKSS à nouveau. Elle était garée à quelques mètres de moi lorsque j'étais interviewé par Hillary Heath au Musée Petersen Automotive pour le Théâtre de la Discovery Channel HD. Le sujet de l'entrevue? La GTO Ferrari qui avait attiré l'attention McQueen il ya si longtemps.

post-707-13610106673196_thumb.jpg

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Superbe !

La scène aurait mérité d'être tournée en 35mm  ;)

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:o  8)  ;)

Juste une superbe histoire...

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Faut pas que je montre cette photo a ma femme , elle va encore craquer .....................pas sur la voiture ! :-\

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelle gueule!... (La voiture et ... Steve McQueen...) O0

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce fut un beau moment--très cinématographique. J'avais déjà été présenté à Steve quand nous avions, nous deux, nos Lussos.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelle gueule!... (La voiture et ... Steve McQueen...) O0

+1 :P

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Krasnavian pour ces histoires passionnantes ! :)

Ton site est aussi très intéressant, beaucoup de choses à y lire (lien en dessous de ton avatar).

J'ai également trouvé cette illustration pour la première anecdote :

GTO-3987-Sketch.jpg

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Franck. Ce croquis de Chad Glass a été un dessin préliminaire qui devint finalement la version en couleur affichés ici.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je cherche un mot pour dire "cool", mais en encore bien plus fort. Je ne trouve rien qui soit assez puissant pour décrire cette anecdote! Ca me fait penser à la fois où, sur un autre forum, quelqu'un a dit à Jim Glickenhaus: "tiens, sur la photo, tu as le même chronomètre que Steve Mc Queen dans "Le Mans"", et qu'il a répondu: "c'est pas le même, c'est le sien". Ca aussi, c'est pas mal la classe.  ;)

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Magnifiques anecdotes.

Merci de nous les faire partager.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il était une fois, le Ferrari Owners Club à Los Angeles a eu des réunions dîner mensuel avec des invités comme conférenciers. L'une de ces invités était Franco Lini qui, à l'époque, était le directeur de l'équipe de la Ferrari en Formule 1. En parlant avec lui, j'ai fait mention du fait que je serais à Monza pour le Grand Prix d'Italie. Il dit: "Viens me voir quand vous êtes là", qui était tout ce que j'avais besoin d'entendre.

Avance rapide jusqu'en Septembre. Le samedi a été ensoleillé et chaud et bien que je n'avais que des billets pour la course de dimanche, quoi de mieux pour passer la journée à visiter Franco Lini pendant la 'practice' de la Grand Prix d'Italie? J'ai appelé un taxi et demandé au chauffeur de me conduire à l'Autodromo de Monza. Il connaissait bien le chemin. Quand nous sommes arrivés, le chauffeur a voulu me déposer, mais je avais d'autres idées. Lors de la première porte, j'ai dit à l'agent de sécurité , "Franco Lini mi ha detto di venire" (Franco Lini m'a dit de venir). L'homme ne pouvait pas ouvrir le portail assez vite. Incrédule, le conducteur m'a demandé  "Non c'è bisogno di i biglietti tarif?" (N'avez-vous pas besoin de billets?).  Nous allons voir à ce sujet, je lui ai dit.

Nous avons approché la deuxième porte et, bien que je soupçonne, je serais détourné que nous étions très près de l'action maintenant, mais je répète les mots magiques, "Franco Lini mi ha detto di venire" et la porte était pratiquement poussé hors de ses gonds. Il y avait un dernier obstacle, sous la forme d'une porte piétonne dans le paddock. J'ai quitté le chauffeur de taxi de décider pour lui-même s'il doit rester et regarder la Formule 1 ou faire son retour à ses fonctions. Je m'approcha de l'homme de la sécurité qui était susceptible de restreindre la circulation à travers la porte et qui je pouvais voir était pas dupe. Après que je lui jeta la ligne magique, son attitude a changé, la porte s'ouvrit, et, si mes yeux ne me trompent, il salua (!!).

Maintenant, je suis dans le paddock. Il y a John Surtees, Jackie Stewart et Jo Bonnie. Trop de choses à voir en une seule fois. Je fais mon chemin pour les stands Ferrari, où, croyez-le ou non, Franco Lini rappeler qui j'étais. Cela m'a surpris plus qu'autre chose et il semblait très heureux que son nom avait servi d'une passe 'all access'. Ne voulant pas m'imposer, je l'ai laissé à son travail et a pris une position où je pouvais regarder les voitures de haut lorsqu'ils ont accéléré en sortant des 'pits'.

Plus tard, je me trouvais à nouveau dans le paddock en me demandant quoi faire ensuite. Je suis conscient de la périphérie que quelqu'un me regardait. Je le regarde et il continue à me regarder. Il est une figure familière et ma première impression est qu'il est quelqu'un que je connais. Je suis en train d'avoir une sorte de communication non verbale avec nul autre que Enzo Ferrari lui-même. J'avais entendu qu'il n'a pas assisté à des courses, mais j'ai appris plus tard qu'il ne viennent à la pratique samedi à Monza. En tout cas, il était là et il a continué à me regarder. J'ai pris cela comme une invitation et s'approcha de lui.

J'ai dit: "Buon giorno. La mia GTO mi piace molto" (Bonne journée. Ma GTO me plaît beaucoup) à laquelle il a répondu: "SI" comme pour dire: "Comment pourrait-il pas?". Il était curieux de savoir comment j'étais venu à posséder une GTO, étant un peu plus d'un adolescent à l'époque, et lorsque nous avons parlé, Juan Manuel Fangio arrivait et nous a rejoint. Il me sourit et écouté poliment pendant que Ferrari et moi sommes en traid deconverser.

Après un certain temps, j'ai dis au revoir et je me demandais porquoi il était si facile cette rencontre avec deux des plus grandes figures de la course automobile. Le chauffeur de taxi ne l'aurais jamais cru.

post-707-13610106766727_thumb.jpg

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelle magnifique rencontre !

Merci encore pour ces beaux moments partagés avec nous.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si tu avais ete plus vieux tu te serais peut etre "evanoui" de rencontrer le Commendatore, l apanage de la jeunesse fait que l on ne se rend pas toujours compte de ce qui vous arrive. Merci pour tes temoignages :))

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Samuel et je suis d'accord avec vous, Philippe. Un ami qui a lu cette anecdote m'a dit qu'il croit que la raison Ferrari me regardait si attentivement est parce que Franco Lini lui ai parlé de l'enfant de la Californie avec la GTO qui a réussi à entrer dans le paddock, sans pouvoirs.

Il est tout à fait possible.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Histoires magnifiques, tu as eu beaucoup de chance.

Je crois que nous rêvons tous d'instant comme ceux-là, un très grand merci de nous les faire partager.

Yves

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ces recits! c est magnifique et magique a la fois.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un vrai plaisir que de lire à chaque interventions ces anodectotes "légendaires" !

Grazie... 8)

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

oh oui , les moments comme cex la ne dois pas se perdre surtout , merci , merci a tous ceux qui en post,c'est important ca.

pas comme les texto , gardons la passion svp tous !

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant
2 2