Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 04/24/2018 in all areas

  1. 30 points
    2 ans et demi de restauration et je vous présente ma 348 TS terminée et merci aux 21000 vues sur mon post : "Remise à niveau de ma 348 TS". Elle correspond pleinement à ma volonté de la remettre en entière configuration d'origine et je crois que la mission est remplie . C'est une auto qui va venir rejoindre ma Challenge Stradale dans son futur écrin en construction dédié au cheval cabré - Olivier
  2. 24 points
    Tout va bien les amis, pas d’inquietude A force qu’on me téléphone je prends quand même 5 min pour repondre J’ai lâché un peu prise car je suis de plus en plus pris, j’ai aussi d’autres passions négligées, mon fils handicapé c’est de plus en plus compliqué, surtout quand on veut le garder a domicile et que tout se degrade. Bref une accumulation de plusieurs choses. De plus je constate en 5 min que je n’ai pas perdu grand chose, a part discuter avec les collègues, mais la plupart je les ai au téléphone. Les sujets n’ont pas changé, toujours les mêmes, des nouveaux sujets doubles, triples quadruples, comme l’entretien des ferrari. ( bon cette fois ci je ne vais pas recontacter tout ceux qui ont eu des gros problèmes, qui veulent rester anonymes , je vais vous laisser dans le déni ) Mais si je me decide promis je vous ferai inverser la tendance en motivant ceux qui ont eu de graves problèmes a voter, meme s’ils ne veulent pas ecrire pour expliquer. @bientot
  3. 23 points
    Ma première fois en Ferrari.....pouffff laquelle choisir de première fois, une des centaines de fois où je l’ai imaginé, rêver, tellement que ça me paraissait réel ou la vrai première fois...... Comment raconter sa première fois sans raconter pourquoi, comment on en arrive à être obsédé par une chose qui vous fait tant de bien et qui peut vous faire tant de mal aussi à les contempler en se disant qu’on pourra peut-être jamais en posséder une. J’ai 44 ans aujourd’hui et du plus loin de mes souvenirs je me rappelle qu’en fait je n’ai rêver que de ça, que d’elles, je n’ai fait que rêver et espérer pourvoir un jour en avoir une à moi. Tout à commencé par l’amour de l’automobile en général, car on ne peut pas aimer Ferrari sans aimer les autos, et lorsqu’on aime quelque chose, et bien forcément on veut ce qu’il y a de mieux, et pour moi, ce qu’il y a de mieux en termes d’automobile, c’est Ferrari. Du fond de ma campagne du Nord de la France, il était rare d’en croiser une sur les routes, alors dès que j’en voyais une dans un magazine, je demandais à mes parents de me l’acheter, et je contemplait les photos et relisait les articles des centaines de fois, s’en me lasser. Quand j’ai vu ma première Ferrari en réelle, c’était dans une station service d’une autoroute Italienne, en partant en vacances en familles comme tous les ans quand j’étais enfants, nous allions en Calabre, où mon père est née, je me souviens, mon père faisait le plein, et d’un coup, un vrombissement, un mirage, une Ferrari venais se garer juste à côté de nous. C’était dans les années 80, j’avais une dizaines d’années, et je m’en souviens comme si c’était hier, une superbe 308 rouge était là « en vrai » devant mes yeux, je pouvais presque la toucher..... La Ferrari de magnum était la (je ne manquait aucun épisode pour pouvoir apercevoir la voiture) c’était irréel tellement c’était beau, et en la regardant partir, je me disais avec vraiment plein d’espoir qu’un jour j’en aurais une. Les années ont passés et l’espoir et la passion ne c’est jamais atténuée, plus je vieillissais, plus ça devenait une obsession, à t’elle point que je ne voulais même pas en essayer une, ni monter dedans tellement ça m’aurait fait mal de la laisser ensuite et de me dire que je ne pouvait pas m’en payer une. A 18 ans je suis parti sur Paris pour travailler, et là, c’était encore pire, j’en voyait une pour ainsi dire, presque tous les jours, donc l’obsession ne me quittais jamais. Des dizaines de fois mes proches voulais me payer un stage ou baptême en Ferrari, mais j’ai toujours refusé et leur disaient de ne jamais me faire cette surprise, que ça m’aurait fais plus de mal que de bien (c’est peut-être bête). Après avoir passer par de nombreuses cousines éloignées, Alfa Roméo V6, GTA, coupe Fiat 20v turbo, qui me faisait patienter, après avoir rêver d’une 348, puis d’une 355, puis d’une 360 Modena, je ne pouvais toujours pas franchir le pas financièrement. J’ai continué à travailler d’arrache pied et à économiser € par €, sans perdre l’espoir. Je me suis rapproché un peu plus de la famille Ferrari avec une Maserati GranSport, une cousine plus proche, magnifique auto, jusqu’au jour J, le jour où je me suis décider de vendre ma GranSport pour sauter le pas, je jour ou j’ai réussi a mettre assez d’argents de côté pour me dire, ça y est, maintenant tu vas vraiment en acheter une, ce n’est plus un rêve mais la réalité, déjà de ce dire ça, c’était irréel. J’ai vendu ma Maserati et me suis mis à la recherche de ma Ferrari à moi. J’ai mis 1 ans pour trouver la bonne, c’était long, mais enfin à côté des 42 ans que j’ai attendu, c’était pas grand chose. Je passe l’euphorie de la recherche à scruter la moindre annonce, jusqu’au jour où elle est apparue, superbe, une magnifique F430, exactement dans la configuration que je voulais. Un peu trop chère pour ma bourse, mais tant pis, je tente le coup, après tout au pire le proprio me dira non. Je fais une proposition de prix plus dans mes moyens (11.000€ de moins que le prix annoncé). Je voyais qu’elle ne se vendais pas, je me suis dit je tente. Après de multiples échanges de mail et de longue discussion au téléphone avec le proprio, il accepte ma proposition et me propose de venir la voir. J’étais en vacances en Italie (encore), la belle était à Lyon, je ne voyais que l’heure du départ de vacances pour aller voir la superbe F430. Sur la route du retour, je fais un crochet par Lyon. Après 1.600km en voiture avec l’euphorie d’un enfant qui attend son cadeau à Noël, et le proprio qui m’envoie une photo de la 430 sous sa bâche, en me disant « elle vous attend » j’arrive enfin chez la belle. Rencontre avec le proprio super sympa, il ouvre la porte de son garage.......et là.....poufffffff.......la claque, elle est là, superbe, magnifique, je n’ai jamais rien vu de plus beau, et l’idée que je viens la voir dans le but de l’acheter renforce et accentue la magie. Je m’approche, presque peureux, émerveillé par ce que je vois, je n’en crois pas mes yeux, je vais acheter ça, elle va être à moi......c’est pas possible......à moi..... Rouge Scuderia, étrier jaune, rabaisser d’origine, cuir noir surpiqûres rouge, elle est là devant moi..... indescriptible comme sensation...... Après un essai sur route, en passager, discussion avec le proprio, je me décide....... je la prend. Je reprend la route pour rentrer chez moi la tête pleine d’émotions, je reviendrai la chercher dans 2 semaines.......dans 2 semaines j’aurais une Ferrari...... Rentré chez moi je prend un billet de train pour le jour J, ma femme me dit « si tu veux pas faire le voyage seul, je viens avec toi », venir avec moi !!!....pas question, je veux être seul, seul pour aller chercher mon rêve de toujours, seul pour faire les 700 km du retour, seul pour profiter de ce moment unique, c’est peut-être très égoïste mais je voulais vraiment se moment pour moi, rien que pour moi, ça fait tellement longtemps que j’attend ça, je voulais vraiment en profiter et que rien ni personne ne viennes risquer de faire de l’ombre au tableau, je voulais être seul avec elle, pouvoir lui parler sans qu’on me prenne pour un fou, seul dans mon monde a moi. Le jour J arrive, je suis à la Gare a Lyon et le Monsieur viens me chercher gentiment. Nous allons chez lui, nous remplissons les papiers de vente et je lui remet le chèque, ça y est, elle est à moi. Il me dite, ok, je vais vous la sortir du garage. J’attend à l’intérieur de la maison, j’entends un vrombissement résonner, c’est ma 430 qui démarre dans le garage. Il revient et me dit, c’est bon, elle est vous. Je sors et je la vois devant moi, je vais repartir avec, c’est fou..... Je m’installe derrière le volant (je n’ai encore jamais conduit de Ferrari de ma vie), je tourne la clef, j’appuie sur le bouton poussoir, et la magie opère.... Le V8 résonne dans mon dos, je salut l’ex proprio, qui malgré sa nouvelle 458 Spéciale qui doit arriver dans 2 semaines, est très émue de voir sa 430 partir, à lui aussi c’était sa première Ferrari. J’enclenche la palette, et sa y est, je part, je suis au volant et je conduit une Ferrari, et pas n’importe laquelle.......la mienne. Dans ma tête tout arrive en même temps, l’adrénaline, le souvenir de tout ces rêves, toutes ses années à attendre et à me demander si j’allais en avoir une un jour, l’euphorie, j’avais envie d’hurler à tous le monde, ça y est, j’ai une Ferrari, d’ailleurs je ne sais plus trop bien mais je crois que j’ai hurlé de joie dans la voiture. Je prend l’autoroute, la voiture est une merveille et je suis étonné avec quelle facilité elle se conduit. Les gens qui me double sur l’autoroute ont les yeux émerveillés, les pouces ce lèvent, les gens me font signes, c’est incroyable, mais qu’est-ce qui se passe........à oui......je suis en Ferrari...... Je m’arrête quelques kilomètres plus loin à une station service, pour faire le plein et aussi pour me remettre un peu de mes émotions. De met de l’essence, le pistolet de la pompe à la main et je me vois en train de faire le plein, dans ça.....dans une Ferrari, c’est la mienne..... Je me gare sur le parking de la station service et je sors de la voiture pour la contempler, qu’elle merveille, quand soudain, une personne vient vers moi et me dit « bonjour, très belle votre 430, j’ai moi aussi une Ferrari, la FF qui est garé là-bas ». Je lève les yeux et vois une superbe FF noir, garer à quelques place de ma 430. On a discuté un peut, et quand il est parti, je me suis dit, c’est fou, le mec vient me parler à moi, il est venu jusqu’à moi pour contempler « ma » Ferrari, ça y est alors, je fait vraiment parti de la famille..... Les 700 km qui ont suivies furent un pur bonheur à la hauteur de mes rêves et de ce que je me faisait de l’idée d’être en Ferrari, j’ai savouré chaque seconde du voyage. A quelques kilomètres de chez moi, j’appelle pour dire que je vais arriver, car toute la famille est là et m’attend, ma femme, mes parents, mes frères et sœurs, mes beaux frères, mes neveux et nièces, tous le monde est là pour l’arrivée du monstre, personne ne veux rater ça. Après les derniers kilomètres j’arrive enfin à la maison, tous le monde est euphorique et scotché par la voiture, j’en ai même vu certains les yeux humides, émus et heureux pour moi que mon rêve était enfin devenu réalité. La soirée s’achève après de longues discussions avec tous le monde autour de la voiture, je rentre la Ferrari dans son nouveau garage et je vais me coucher, la tête pleine d’émotions, de souvenirs déjà, et je n’arrive pas à y croire. Au matin je me réveil et pendant quelques secondes, j’avais l’impression d’avoir rêvé, mais non, je reprend mes esprits...... et non..... je n’ai pas rêver, elle est là dans mon garage, le rêve que j’ai fait pendant 42 années c’est réalisé, ça y est.......j’ai une Ferrari.......
  4. 22 points
    Premier vrai "roulage" aujourd'hui avec cette 348 TS, tout juste sortie de restauration ... quel plaisir de rouler "cheveux au vent" sur nos belles routes de la presqu'île Guerandaise ! Voiture parfaite pour cruiser ... j'adore son côté Vintage et cette nouvelle philosophie de conduite avec toutes ces contraintes d'aujourd'hui ! Olivier
  5. 20 points
    Tu plaisantes j'espère ? On connaît très bien les inconvénients de la techno diesel et ses dangers sur la santé depuis ses débuts, tous les gens du métier le savent très bien mais on a "oublié" le temps qu'il fallait pour que le parc français s'équipe un maximum, c'est donc du pur foutage de gueule surtout que maintenant on fait l'exact contraire Alors certes les gens n'étaient pas obligés avec un pistolet sur la tempe, ils l'étaient par une somme d'incitations parmi lesquelles on retiendra : - une moindre taxation du carburant - une moindre taxation des cartes grises - une moindre taxation des véhicules de société (si tout ça n'est pas un encouragement de l'état je suis le pape) - un matraquage permanent dans les médias (relis la presse généraliste comme spécialisée de l'époque) - les incitations financières des concessionnaires : rapidement ils n'avaient plus que ça à vendre (je connais nombre de retraités urbains s'étant fait refilé une 106/C1/C3 etc... diesel car impossible à avoir en essence ou 12 mois d'attente...) - une offre quasi absente en essence et surtout aucun effort de perfectionnement sur ces moteurs histoire de bien encourager à acheter une merdeàfioul (en tout cas chez les constructeurs français car BM est très bon par exemple) - une meilleure cote dans le temps et une meilleure revente - une moindre consommation, meilleure autonomie. Pour info il y a 5 ans j'ai mis plusieurs mois pour trouver une simple série 3 avec le 6 cylindres essence sans être trop exigeant sur les critères : y'avait juste quasi pas d'offre... Mais cette remarque est encore vraie : vas faire le tour des vendeurs autour de chez toi (je ne parle pas de voiture neuve à 50 k€). Et tu crois que le couple moyen qui gagne 3-4 k€ à deux avec 2 enfants et roule en scénic diesel de 7 ans ça lui fait quoi la prime de 3000 € pour acheter une voiture à 45 k€ qui ne fait pas le boulot du scénic (place, autonomie) ??? Tout le monde n'est ni Parisien ni payé comme un cadre sup, ici on est des privilégiés par rapport à 98% de la population ! Donc encore une fois les bons sentiments (c'est pour la sécurité, c'est pour la planète) ne marchent plus. On a quasi forcé les gens à s'équiper pour ensuite faire un brutal 180° sans rien anticiper mais c'est encore nous (enfin vous avec vos merdeàfioul) qui crachons au bassinet. Cette grogne agrège aussi d'autres exaspérations des classes moyennes sans cesse taxées, jamais écoutées (réellement), mais toujours sacrifiées qui voient bien le deux poids deux mesures. Juste un exemple : regardes le sinistre de l'intérieur faire la grosse voix et rappeler les risques encourus par les gilets jaunes, ces dangereux pères de famille solvables mais quand des casseurs détruisent des commerces par dizaines, quand les anarchistes occupent illégalement des terrains (notre dame des landes et autres), quand les "voyageurs" bloquent des autoroutes et mettent le feu à la chaussée (1 M€ de dégât) car l'un d'eux (en prison pour braquage) exige de sortir le temps d'un enterrement, quand des cambrioleurs violents avec 40 condamnations sont libérés à peine attrapés, elles font quoi "les autorités" pour protéger la population (le premier rôle d'un État est d'assurer la sécurité de ses concitoyens) ? Ben l’État il taxe encore plus M. Martin qui doit fermer a gueule. Alors tu crois que tous ces exemples cumulés sur des années ça fait quoi dans la tête de M. Martin ??? Parce qu'il y a un lien entre les exemple cités plus haut et le carburant : ce sont des millions de M. Martin qui en ont marre d'être prit pour des cons. Alors la bonne excuse de la planète pour se faire ponctionner ce qui lui reste, ben M. Martin il explose et ce d'autant plus qu'on lui adresse comme seule réponse de la morgue et du mépris ! @+
  6. 20 points
  7. 19 points
    salut à tous, maintenant que j'ai pris l'abonnement avec photos illimitées je peux enfin vous présenter toute la famille
  8. 19 points
    Ça fait quelques temps que je ne suis pas venu poster ici mais le S&C est une institution, un lieu de partage, de passion, de plaisir mais aussi de générosité pendant lequel on retrouve des amis et on en découvre d’autres. Je devais donc m’y coller pour remercier ceux qui le méritent. Un Sport & Collection, c’est toujours à part. D’abord par la météo, souvent incertaine et par l’organisation qui devient de plus en plus difficile, le nombre d’inscrits étant extrêmement important. Bravo aux organisateurs, même si on n’a pas tout compris de temps à autre dans le programme avec des changements de dernière minute. Pas grave la fête est belle de toutes façons. Cette année, j’avais décidé de convier des relations à découvrir cette magnifique fête caritative en leur offrant un réceptif digne de ce nom. C’est ainsi que j’ai intégré le DF Racing, reçu gentiment par le boss à savoir Dominique que je connaissais pour l'avoir rencontré au CFF, mais aussi bien sûr par ses chaperons rouges et nos charmantes Miss. Superbe structure avec un VRAI ensemble FERRARI validé par l'usine, pas moins de trois 488 Challenge, trois 458 Challenge Evo (les plus belles ) et une 430 Challenge. Vincent le grand, mon pote du Jurassique, était bien évidemment de la partie avec son équipe de mécanos. Here we go ! Jeudi, journée open comme dab. Le temps est humide, on a très peu roulé mais on en a profité pour se mettre tranquillement en place pour le lendemain où la première salve d’invités allait arriver tôt. On a fait également le tour du paddock pour saluer nos connaissances et nos amis. Pas besoin de les nommer, ils se reconnaitront et c’est toujours un immense plaisir de les revoir. J’ai également été saluer « Camille and son » et le vert proto dont je reparle plus bas. Vendredi, on y est. Il ne pleut pas et les premiers passagers arrivent comme prévu et c’est parti. Bon, ça a failli ne pas durer longtemps, exactement un demi tour de chauffe, ce qui aurait pu accessoirement anéantir une préparation de plusieurs mois et ainsi planter notre week end et celui d’un paquet de personnes qui venaient de très loin pour la plupart. Bref, je ne voulais pas y revenir mais vu l’esprit qu’il m’a semblé percevoir, si en fait ! Nous avons reçu nos invités, nos nombreuses miss et mannequins (ça c’est pour énerver les absents et encore on ne dit pas tout sinon ce serait pire, croyez nous !!...) Allez, une preuve et surtout, pour le partage ! Nous avons fait des baptêmes à la pelle, de nos invités, du Sport et Collection payants pour la bonne cause, encore et encore, sans oublier nos potos (et leur famille) dans la mesure du possible bien sûr. Je m’excuse encore une fois auprès de tous ceux que je n’ai pas pu emmener. C’était fou, je n’en pouvais plus, d’autant que notre clim était tombé en panne et que c’était devenu un vrai four. Insupportable ! Nous avons fait également le roulage de nuit. Enfin, on a essayé car plus de 200 km/h sans longue portée ni plein phares, c'était un poil chaud ! Tout s’est finalement bien passé y compris le samedi et le dimanche avec un beau soleil qui a perduré malgré des orages menaçants alentour. Le spectacle des Mirage 2000 D était somptueux et le plaisir était autant visuel qu’auditif. Le dimanche après-midi avec la piste plus libre, a également permis de belles bagarres amicales avec des conducteurs rapides, fiables et expérimentés Merci à l’équipe de mécanos gérée par mon ami l’Ours (Fatigué ce jour là ), toujours aussi précieux dans ses conseils et son analyse de vrai pro mais surtout pour son amitié sincère, sa constance et sa disponibilité. Merci également aux hôtesses qui ont été aux petits soins de toutes et de tous avec une mention spéciale pour Virginie, la responsable et le petit bouchon Océane. Merci également à Ludo, un talent fou ce toulouzing ! Tout le monde semblait heureux des mécanos aux invités en passant par nos potes. Vraiment ! J’ai même lu dans des regards qu’ils n’oublieraient pas de sitôt ce S&C et y reviendraient. Forcément… Nous avons fait le Job !! Concernant la piste, j’ai la même analyse que Dragon, notre « vieux » briscard du S&C qui a parfaitement décrit le comportement de certains sur circuit, encore pire que les années précédentes. Et ce n’est pas un seul accident mais une dizaine que nous aurions pu avoir si nous n’avions pas été vigilants. Toutefois, pas encore assez avec le fils d’une connaissance, n’imaginant pas un seul instant qu’il essayerait une manoeuvre hasardeuse dans mon tour de chauffe qui pour couronner le tout, a inquiété mon passager invité du moment pour son premier baptême. Top ! C’est d’autant plus rageant que c’est la première fois que j’ai à subir un pète de tous mes S&C depuis 8 ans, qui plus est l’année des invitations en nombre ! Je ne vais pas revenir sur les circonstances, on s’en fout ici, même si ça n’aurait jamais dû arriver avec un débutant à 10 secondes au tour qui découvrait le circuit, mais qui s’est quand même senti pousser des ailes d’un coup en voyant mon joli naileron rentrer en piste. Bingo ! C'est comme ça ! Mais ce qui me gêne, surtout venant de l’un des nôtres des plus sympathique par ailleurs, c’est l’attitude et la désinvolture avec laquelle il considère l’incident, se défaussant à la lecture d’un de ces message destiné « discrètement » à Vincent qui est outré, à raison, de cet état d’esprit (relayé par de bons conseils il est vrai) pour des newbies : « Rien de grave..., que de la tôle..., banal de taper entre amateurs..., il y a pas de quoi casser trois pattes à un canard..., et puis il faut rester agressif, c’est toujours à fond en trackdays……..» Non, sans rire, vous êtes sérieux là ? Vous savez que vous êtes au S&C, au tout début de votre apprentissage et pour le moment, à l’arrêt complet les garçons ?!? Et puis, c’est quoi cette façon de penser et ces messes basses ? C'est le même Camille que j'ai emmené l'année dernière ?? Je pige pas… Reviens garçon !! @camille, je te fais un petit aparté « discrètement » en dessous vu que tu aimes bien et puisqu’il s’agit du S&C, je clos cordialement le sujet sur le mode « Qui aime bien,… » ( Tu te souviens qu’en bon collègue de piste, je t’ai proposé avant le S&C de te parler des trajectoires quand tu serais sur place : vous n’êtes même pas venu nous voir moi ou Dragon pour vous aider à dégrossir le sujet car le Vigeant est LE circuit technique par excellence qu’il est nécessaire d’appréhender afin de rouler correctement et « safe » . Pas utile hein??!… Bah si ! Je ne te remercie pas pour ma portière (entre autres dégâts) qui pour info n’est pas réparable en l’état, pas plus que le bas de caisse, et malgré le changement d’une grande partie du covering sur le côté, je vais devoir garder pour le moment les stigmates de votre inconséquence sur cette voiture que j’adore. Tu penses que tu es le seul à aimer ta caisse ? Bah non, figure toi ! Alors non, ce n’est pas rien M’sieur, d’autant que ça aurait pu être bien pire. Et non ça n’arrive pas forcément en trackdays, tout du moins pas dans ces conditions, et encore moins au S&C ! Il faut d'ailleurs y veiller... Pour finir et ce n'est que mon humble avis, toi qui semble sensible à la sécurité sur le post du malheureux et triste accident des baptêmes sur la B.A 105, j’espère au moins que ce qui s’est passé vous servira de leçon, à toi et à ton fils, pour la suite de vos aventures, surtout comme je vous le souhaite, quand vous allez commencer à envoyer. Car si vous êtes tentés de continuer la vitesse venant, n’oubliez jamais qu’un petit proto est quasi invisible en piste pour une GT, que vous ne pesez rien en rapport, que vous n’avez pas de toit et… qu’une seule tête chacun ! ) Allez, on s'en fait une dernière pour la route pour se détendre avant les 80 km/h qui arrivent à grands pas et risquent de nous agacer tous un poil ! Et vivement le XXVème Sport et Collection !
  9. 19 points
    RESULTAT DU WEEK-END : 11 523 € . Félicitations Messieurs !
  10. 18 points
    Bonjour à tous. voillà qu’il y a bien longtemps, je suis, avec mon jumeau, assis à l’arrière de la 504ti de mon père, Joe Dassin chante « l’amérique », depuis des années dans ce radio-cassette. Nous roulons depuis peu sur une voie rapide alpine coté Italien.Il fait beau , le toit ouvrant est ouvert, nous ne sommes même pas ceinturés! Une autre Époque, j’ai 7 ans... Et c’est à ce moment précis qu’une Ferrari 308GTB, conduite à droite nous double assez lentement. Elle était rouge, immatriculée « MAGIC ». C’est là que tout à commencé. Depuis, j’ai grandi, j’ai eu quelques autos. Ma première, je l’ai gardé 10 ans, et je la regrette encore, une porsche 964 targa... rouge! Comme si... je ne sais comment dire! Bref, je vends cette auto car il fait à l’arrière une chaleur insupportable pour mon bébé. Je me paye une moderne, une porsche 997 targa bien sûr. Après que j’ai cessé de la conduire régulièrement, ma fille ayant à bord une durée de vie sans être malade de 30km, je la vends sans regret et j’annonce à ma chère et tendre : fini les bagnoles... Le temps passe un peu, et cette MAGIC reste en moi profondément et définitivement présente. Un anniversaire survient, et ma belle sœur nous offre une virée entre Jumeaux au GP de Monza. Là, je passe un deal avec le frangin : tu t’occupes du logement, je m’occupe du transport. Je décide d’acheter une auto spécialement pour l’événement : j’avais une idée en tête depuis longtemps...c’est l’occasion, je me lance : une fiat Dino coupé 2l. Un moteur Dino, Ferrari, authentiquement magique dont l’histoire en dit long sur les méthodes et le tout pouvoir d’Enzo... Me voilà proprio d’une Ferra..fiat ! Dino “saure” mais Elle est trop belle. Elle n’a pas roulé depuis plus de dix ans. Un beau Papi, 85 ans l’avait eu pour ses 40 ans, d’occaz’ ! Je fais de gros travaux, Elle nous emmène à Monza : une folie! Elle nous a fait des blagues mais en fin de compte, elle roule nickel, comme si son retour aux sources l’avait rendue.. neuve! Un an plus tard un de mes proches me dit : je vends ma 328GTS... si tu connais quelqu’un. Mon sang ne fait qu’un tour! J’en oublie d’en parler à ma chérie qui me fait très vite remarquer qu’il n’y a que 2 places! Je retrouve mon targa, je revis... elle est jaune mais dans mon coeur, elle est immatriculée “MAGIC” Je pourrais en parler sans m’arrêter. Une anecdote quand même : j’emmène ma fille devenue grande faire un tour: «papa, elle est top ta caisse - ah oui pourquoi tu dis ça ?- parce qu’on est tous les deux papa, rien que tous les deux! » Quelle joie!! Bref, voilà pourquoi, je me présente sous le pseudo de Fiatdinogts !!! Au plaisir de vous lire,de partager, de débattre. Je « découvre » la 328gts, je crois connaître le moindre boulon de la Fiat dino coupé 2l, ainsi que la 2,4. Ciao à tutti
  11. 17 points
    Bonsoir @FoxMulder Alors que les événements semblaient s’accélérer, Hervé s’accroche à la vie et cette balade a été rendue possible grâce à toi et à ces enfants. C´est avec beaucoup de joie que cette après midi, une 328 a pu permettre à un père et un fils un instant, certainement trop bref, de faire monter un peu le manomètre des authentiques émotions de conduire et être à bord, ensemble, d’une Ferrari. Carpe diem
  12. 17 points
    Alors étant proprio d’une magnifique 430, je vais moi aussi donner mon avis. La 991 GTS est une superbe voiture, une des Porsche les plus belle à mes yeux à l’heure actuelle. Tu as fais t’on choix, et entre nous, si tous le monde pouvais se permettre d’avoir le choix entre une Ferrari F430 et une Porsche GTS, la vie serai plus belle pour tous le monde. Cela étant dit, Ferrari est une marque spéciale, je pense, une vrai passion, et le simple fait que tu te pose la question de savoir quoi prendre entre une Porsche et une Ferrari, c’est que tu n’es pas vraiment atteint par la maladie du cheval cabré. Personnellement, tu peux me mettre n’importe qu’elle autre marque, et pourtant, l’automobile est ma grande passion, j’adore Porsche, lambo, Maserati, ect ect......mais aucune, je dit bien aucune autre marque que Ferrari ne me fait autant vibrer, ne me donne autant de passion, de plaisir, d’émerveillement, il y’a plein d’auto aussi belle, aussi puissante que Ferrari, mais aucune n’as la même aura, le même engouement pour la marque, ce n’est pas une marque de voiture, c’est un mythe, un rêve d’enfant, de grand, d’adulte et même de plus âgé. Qu’elles soient fiable ou pas, quand tu es vraiment passionné, tu ne te pose pas la question. Perso j’ai ma 430 depuis 2 ans et demi, et comme tu pourras voir sur le forum, j’ai eu quelques soucis avec, rien de méchant, mais qui m’a coûté quand même quelques billet, mais cela n’as pas altéré ma passion et mon émerveillement chaque fois que j’ouvre mon garage, c’est magique, j’en rêvait depuis que, tout petit, j’ai vu magnum pour la première fois et toute ma vie je me suis répété que j’en aurais une un jour, et je me suis donné les moyens de l’avoir. La 430 n’est ni plus ni moins fiable qu’une autre, il y a des choses à fiabiliser et une fois que c’est fait on est tranquille. Et il y a aussi la façon dont on la traite, car tous les gens qui ont ces autos à gros problèmes ne te disent pas ce qu’ils font avec, et qu’en j’en vois certains comment ils traitent leur auto, il ne faut pas s’étonner d’avoir de la casse. Même si ce sont des Ferrari, cela reste des voitures sportives de routes et non de circuit, alors si tu lui en met plein la gueule, du matin au soir, c’est normal d’avoir des conséquences onéreuses. Toute les marques on leur qualités, leur défauts et leur faiblesses, autant Ferrari que Porsche, mais aucune autre marque n’est Ferrari. Ferrari est un rêve, fait rêver tous les amoureux d’auto et même les autres, et même quand tu en as une, tu continue à rêver car tu n’y crois pas. Quand tu roules avec, aucune autre marque ne fait dégainer autant et aussi vite les portables pour prendre une photo ou filmer, les gens te suivent en voiture pour l’admirer, les pouces se lève a sont passage et les yeux et les bouches sont grand ouvert, et tu te dis que c’est dingue, et quand dans une rue, tu aperçois sont reflet dans une vitrine, tu comprends pourquoi. Je sais que je ne suis pas objectif, j’en suis conscient, mais c’est ça la passion, c’est ça Ferrari. La F430 est merveilleuse....au même titre que toutes les Ferrari. Je te souhaite de connaître ça un jour, et en attendant, bonne route avec ta belle Porsche.
  13. 17 points
    Bonjour à tous, Après quasiment 8 ans et 30'000 km en 456 GT (de 1994), je me suis dit qu'un retour de mon expérience au volant de cette voiture pouvait commencer à être pertinent pour certains membres du forum. Avant de commencer avec les chiffres, il convient de préciser qu'à l'achat la voiture disposait de tout son historique, avec le suivi qui convient. Son état témoignait d'un entretien rigoureux et donc sans surprise ou frais à prévoir rapidement. Les infos ci-dessous ne sont donc "directement transposables" que pour des voitures qui ont été entretenues, ont roulé et roulent régulièrement et ce sans période d'hibernation pendant des années...etc. Ceci étant, dans tous les cas, je pense que les ordres de grandeur et informations peuvent être utiles. J'ai tenté de décomposer les différents frais selon plusieurs catégories, sachant que pour la partie "interventions isolées", bon nombre ont été faites dans un cadre préventif. Tous les montants indiqués correspondent à des opérations faites dans le réseau ou chez des spécialistes (par expérience souvent très proches des tarifs annoncés dans le réseau d'ailleurs), TTC et main d'oeuvre comprise sauf pour les deux dernières lignes où seuls les prix des pièces sont indiqués et avec une décomposition (pièces / main d'oeuvre) plus précise pour la révision annuelle. Les montants sont arrondis à la cinquantaine ou centaine supérieure et il est certain que d'une région à l'autre ou d'un spécialiste à l'autre les tarifs peuvent varier légèrement. Il ne faut donc pas les prendre à l'euro près, loin de là et chaque situation peut amener à des écarts. Bon assez parlé, voici pour la synthèse : Frais généraux : - Assurance tous risques annuelle : ~900€ - Consommation moyenne en usage mixte : ~16L/100km Opérations annuelles d'entretien (~1000€ par an) : - Quantité d'huile (12L) : ~200€ - Filtres à air (2) : ~60€ - Filtres à huile (2) :~50€ - Filtre anti-pollen (1) : ~90€ - Appoints éventuels, contrôle du véhicule, vérifications, essai routier et main d’œuvre (6H) : ~600€ Opérations supplémentaires tous les deux ans (~900€ supplémentaires) : - Contrôle technique : ~70€ - Expertise agréée : ~200€ - Vidange et remplacement de l’huile du différentiel et de la boite de vitesse (6L) : ~300€ - Remplacement du liquide de frein (3L) : ~100€ - Remplacement du liquide de refroidissement (10L) : ~150€ - Remplacement des essuie-glaces : ~80€ la paire Opérations supplémentaires tous les quatre ans (~1400€ supplémentaires) : - Remplacement des courroies de distribution, accessoires et galets tendeurs : ~1’000€ - Remplacement de la batterie (en préventif) : ~250€ - Vidange et recharge du circuit de climatisation (en préventif) : ~150€ Interventions isolées, qui ont été faites dans mon cas : - Contrôle de la géométrie et réglage : ~200€ - Remplacement des 4 pneus : ~1100€ les 4, pose comprise - Filtre déshydrateur de climatisation (1, en préventif) : ~200€ - Remplacement des filtres à essence (2, en préventif) : ~150€ - Reconditionnement du radiateur de refroidissement : ~3’000€ - Remplacement des silent blocs avant et barre stabilisatrice (selon remarque du rapport CT, sans contre-visite) : ~250€ - Remplacement du soufflet de colonne de direction (en préventif) : ~300€ - Remplacement des tuyaux d’air de frein (2, en préventif) : 450€ - Upgrade avec passage en flexibles de frein aéro (« durites aviation ») : ~400€ - Remplacement du filtre à vapeur d’essence (filtre à charbon actif, en préventif) : ~500€ - Detailing complet (intérieur et extérieur, fait par un spécialiste) : ~1000€ Interventions isolées, qui ont été faites par mes soins avec commande des pièces d'origine Internet : - Remplacement des 8 plaquettes de frein (pièces uniquement donc) : ~250€ - Remplacement des bougies d’allumage (pièces uniquement toujours) : ~150€ les 12 Voilà pour mon expérience personnelle. Il est probable que certaines factures pourraient être réduites en faisant peut-être moins de préventif. Dans tous les cas j'espère que ces premières informations pourront vous être utiles et ainsi éviter bon nombre de "on-dit" que l'on peut lire ou entendre sur ce modèle.
  14. 17 points
    Ce fut mon 4ème S&C, en spectateur/photographe amateur passionné. Du coup, pour changer, j'ai suivi le Rallye du Samedi. Après contact avec l'organisation, j'ai pu avoir accès au tracé afin de choisir quelques points de vue sympas le long des 300 km (!) de la balade. Invasion de l'Isle Jourdain "Papa, Papa, y a encore le voisin garé devant le portail! Laisse Chéri, c'est pas le voisin je t'assure " Interview au départ Premiers kilomètres en bonne compagnie. La Testa a encore de beaux restes ! Et l'échappement de la 430 … Changement de compagnon de route 1er point de vue : Pour les Ferrarista, le tifosi assis par terre … c'était moi ! Releguées en queue de peloton pour cause de mélodie orgasmique ! Cette année on célèbre les 40 ans de la Daytona! Panneau Stop = Bonheur ! Bah oui, l'occasion de réentendre ces mélodies de V8/V12 ! Le thème du Rallye, "Abbayes … A Clussais & Celles sur Belle. Et Marais … le long de la Sèvre Niortaise! A Table ! Château de la Taillée ! Le cadre est vraiment idéal pour les photos ! Mon coup de cœur "Bonjour Messieurs, alors, ils ne roulent pas trop vite??" " Non non M'sieur l'agent, même plutôt moins vite que ceux qui passent là d'habitude !" Bravo Messieurs ! Passages en sous bois Je suis d'accord avec vous, ça manque un peu de mouvement tout ça. Voilà, c'est réparé ! Ce fut une véritable journée de rêve, mon Speedy au milieu de toutes ces autos incroyables, à les suivre parfois (merci à mes ouvreurs F430, Giulia, Scaglietti, 300 Atlantique, F Type…), à les admirer/photographier souvent. Merci à tous les participants pour votre accueil ! Mon album complet, la majorité des participants devrait trouver un cliché de son auto Lien : https://www.flickr.com/gp/151205693@N07/yS895L @ l'an prochain !
  15. 17 points
  16. 16 points
    petite sortie dans les lavandes ce jour, je devais faire les photos de la 575 avec la miniature pour @Cavalino_59 et bien sûr avec la mini 575
  17. 16 points
    Bonjour amis pilotes et leurs équipages De part votre engagement , votre générosité , votre fair-play , votre gentillesse reconnue par tous vos passagers ,les spectateurs ,les BANDOLAIS , les officiels LES 48 HEURES DE BANDOL 2018 a eu un grand succès Ce qui a permis de remettre un chèque de 6000 € aux sauveteurs en mer de BANDOL son président MR JEAN LUC CERCIO me demande de de vous retransmettre tous leurs remerciements et la reconnaissances des sauveteurs en mer ci joint dans ce message mon allocution qui malheureusement a été coupée et ((c est bien regrettable )) juste a l instant ou je remercier publiquement avec tout le mérite que l on lui doit a notre ami commun VINCENT CAMILLERI pour son engagement , sa générosité , son efficacité, son humour , tout cela dans la convivialité OUI mon cher VINCENT ET BRIGITTE ? c est un grand bonheur de t avoir comme ami Vous avez également les plus chaleureux remerciements de MADAME MICHEL POURCHIER directrice de la pouponnières de BANDOL a qui nous avons remis un chèque de 2600 € OUI LES 48 HEURES DE BANDOL ce n est que du bonheur et vous en êtres les acteurs Maintenant nous sommes en piste pour 2019 La date arrêtée avec la municipalité et le wee- kend de la PENTECÔTE soit LE SAMEDI 8 ET LE DIMANCHE 9 JUIN 2019 nous sommes conscient que d année en année il faut que l on apporte des améliorations ,et déjà nous y tavaillons LE plus importante est l accord préfectorale de la fermeture a la circulation de la rocade (( vous s avez la montée ou il y a eu quelques légers excès de vitesse )) J ai obtenue l avis favorable du maire de BANDOL , du commissaire d police responsable de cette départementale '' le plus dur reste a faire et ce n est pas gagner "" (( IL NI A PAS DE BATAILLE PERDUE QUI NE SONT PAS ENGAGÉE )) Plus d autres projets qui sont en gestations pour le bonheur de tous OUI nous sommes encore de grands enfants émerveillés devant nos magnifiques jouets , et c est un grand bonheur de les partager et d en faire en profiter avec ceux pour qui cela restera TOUJOURS UN RÊVE Alors mes amis m mobilisons nous , et recrutons nos amis pour cette noble cause CARITATIVE VOUS ETRE TOUS FORMIDABLE Bien amicalement a vous tous MICHEL DEBEAUX ps si vous n arrivez pas a ouvrir la vidéo des sauveteurs en mer allez si le cite ARTICLE VAR MATIN 48 H Bandol 2018 (1).pdf
  18. 16 points
    Mirage ?? @eric355 ?!!! Je ne vois pas .... par contre j'ai entendu .....
  19. 16 points
    Bonjour à tous, Je m'appelle Jean-Michel, 57 ans habitant près de Coutances - Manche , très heureux de vous rejoindre. Passionné de sport automobile (Formule 1 et Rallye) depuis l'âge de 7 ans - un demi-siècle ! Mes 4 fils sont aussi accros que moi... bon sang ne saurait mentir.. Même si j'ai passé l'essentiel de ma vie dans l'aviation, mon autre passion, avec ma famille en premier bien sûr. J'ai commencé à 25 ans par une BMW 2002, souvenir fabuleux, une 'voiture' au plein sens du terme ; puis BMW 528 i (la 'vraie' aussi, milieu des années 80), toujours de l'époque où ces voitures Bayerische avaient une âme, bref passage éclectique par une Jaguar XJ6 série 2 châssis court, aussi capricieuse que belle... Fiorano 599 GTB depuis un mois, 1ère main à 5000 km. Pas de mots, sculpture roulante difficile à décrire, addictive, V12, finesse et puissance, Ferrari tout simplement. (rouge corsa, je sais tout le monde ne partage pas, mais je trouve que ça lui va bien avec le temps, intérieur beige). Je tiens à dire que Ferrarista, Vous !, m'avez aidé dans mes recherches et dans mon choix final ! Vers vous donc comme une évidence, j'ai adoré l'esprit du forum, la gentillesse et la simplicité, l'entraide valeur commune. Ferrariste à tout âge, avec ou sans voiture (j'ai été patient), l'important est de réunir comme vous le faites des passionnés et des amis. A très bientôt, Avec mes amitiés Jean-Michel
  20. 16 points
    Bonsoir à tous. Je suis heureux... Un point sur les stats. - 2017 349 baptêmes - 2018 472 baptêmes. sachant que la météo nous à condamner à terminer les 48 heures à 16 heures pour cause de pluie. nous avons même dû rembourser 17 personnes. La vente aux enchères des oeuvres photos signées par Jim Ronin et la tombola sont venus augmenter les recettes. Du fond du coeur Merci à tous les participants qui se sont dépensés sans compter, et affiché la bonne humeur ferraristique que je ne retrouve nulle part ailleurs. Merci aux épouses et aux enfants ( grands et moins grand ) qui ont accompagné leurs parents. Remerciements à @mimix pour son engagement et sa belle prestation. Un constat: nos autos font rêver et finalement la générosité existe...j'en ai la preuve. Demain pour les amis qui sont restés, balade impromptue dans les hauts plateaux en expédition découverte de la Provence varoise. Grazie à tutti, amicizia sincera.
  21. 16 points
    Exceptionnel de la voire ce matin dans Paris !
  22. 15 points
    Tu veux faire re-tomber la T° en ouvrant ce type de sujet, vraiment je ne comprends pas !!!??? Vous avez un contentieux, vous en parlez entre vous, c'est bien mieux! Vous n'arrivez pas à en parler, alors vous vous ignorez, c'est bien mieux aussi! Allez je vais piquer une tête (dans la piscine)
  23. 15 points
    Et voilà ! Aujourd’hui retour dans la famille des Ferrarista après une période de disette de 5 années ! Récupération de ma F355 GTS Rosso corsa, intérieur cuir noir, moquette rouge, 1ere main totalisant .. 10.400 km ! Première prise en main d’une centaine de kilomètres .. que du bonheur ! Un grand merci à Colombo Challenge de Gémenos qui m’a trouvé cette voiture après une longue recherche. Après grande révision, voyage mercredi pour venir la réceptionner aujourd’hui.. Super accueil, voiture flambante neuve ! Vivement les balades dans notre magnifique Provence avec les potes de la région et au plaisir de revoir certains d’entre vous .. semaine prochaine si tout va bien, retour également de Seadweller avec sa sœur blackie !!
  24. 15 points
    Faisons revivre ce thread ! Ce matin j'ai eu la chance d'aller rouler avec @kitcar au milieu des monts du Lyonnais pour quelques photos et très clairement il m'a convaincu que la 348 est l'une des Ferrari les plus captivantes. J'ai mis du temps à l'apprécier mais depuis ma 1ère fois au volant elle me fascine et la sienne ne fait pas exception, surtout avec son Tubi.
  25. 15 points
    Nous sommes dimanche, le 24 juin 2018, 19h le GP F1 vient de se terminer, nous rentrons sous la pluie, satisfaits et envahis de bonheur, car au final ces 3 journées consacrées au retour de la F1 en France auront été un beau succès pour notre forum TheFerrarista.com . Tout a commencé le 30 octobre 2017, quand j'ai lancé l'idée d'une réunion à nos membres, dans le but de participer à cet événement de poids. Très vite les « locaux » ont montré leur intérêt, @rusty348, @guillaume84, @Red and hot, mais aussi d'autres plus éloignés comme @Calif38, @Mika 348, @laelenkar, @chris38, @eric31, mais aussi @bernwizard de Suisse, @Mike051 d'ile de France, @kani56 et @askim2 de Bretagne. Le 1er novembre nous étions déjà 11 pré-inscrits pour participer à ce qui allait devenir semaine après semaine une belle aventure humaine dont la passion pour l'auto, et Ferrari en particulier, aura été le ciment. Rejoignent nos rangs le gang des lyonnais, à savoir @BenBen, @DiGreg et @Debeaux, ainsi que @Steph 328 et @kiki01 et @Rsk718. Nous voilà 15 en pré-liste. Les réservations : hôtel Je propose dès lors de chercher un logement pour le week-end du 22/23/24 juin. A ma grande surprise tous les hôtels voisins du circuit de La Ciotat à Sanary sur mer refusent de nous accepter. Nous nous y serions pris trop tard ? Manifestement oui ! Je questionne beaucoup d'hôtels, les plus prestigieux et les autres. Je pousse mes investigations jusqu'à Aix en Provence. Rien, pas de chambre tout est complet. Le groupe des 15 commence à douter lorsque @rusty348 varois, me signale Hyères comme ville d'accueil. Aussitôt les contacts sont pris avec «le plein sud Hôtel» qui étrangement nous accepterait. OUF le premier écueil est presque passé. Nous aurons un toit pour dormir. Merci Herminio alias @rusty348. Je note que @Mika 348 veut déjà tout payer : » Vincent, à qui le chèque ? A toi ou à l'hôtel ? Si c'est à toi comme je ne regarde pas le post tous les jours. Je peux te faire un virement de suite. Dis moi environ combien et je te fais un virement demain. Tiens moi au jus Merci. Mika. » sacré Mika toujours pressé parfois trop. Moi même je ne connais pas le prix !!! l'hôtel doit faire une cotation sous quinzaine. Réservations : restaurant Enfin j'ai voulu organiser une soirée festive pour réunir le plus grand nombre d'amis possible de Ferrarista. Et me voilà parti à la recherche d'un restaurant. Même galère que l'hôtel. Plus rien dans les environs du circuit de La Ciotat jusqu'à Sanary sur mer, ni dans les terres ... Il nous fallait un restaurant avec un parking et je voulais le privatiser ce qui augmentait encore la difficulté. Finalement le TAO à Six Fours les plages nous tend les bras. Ce sera donc le TAO. Restaurant sur la plage. L'endroit est séduisant et facile d'accès. L'accueil par le patron est chaleureux. Ca change ... Et Mika le pressé intervient : « je t'ai fait un mp. Envoie ton rib ou iban tu as le virement demain sans faute. » On n'est pas aux pièces Mika. Le GP c'est fin juin ... J'ai adoré un post de @SangRouge qui disait : « Félicitations Vincent On t'aime ». J'avoue ça fait plaisir. Merci les gars ! @Calif38, le coquin avec sa California couleur kaki, réclame une soirée brésilienne et veut déguiser @Oliv et @Titof ( les 2 dissidents McLarenista ) en Drag Queen et propose de mettre dans le même lit le gang des lyonnais. « C'est le gang des lyonnais pas le gang bang des lyonnais ! « lui répond @SangRouge. Nous ouvrons une liste de réservations pour le TAO. Réservations : billets Dès lors il nous est apparu important de nous intéresser à la billeterie. Sujet important abordé dès le 10 novembre par Franck ( @SangRouge ). Et la à nouveau le @Mika 348 : « Et pour les places au circuit. Tu as pu obtenir une zone ? Ou c'est chacun pour soi et dieu pour tous ? « Mika je viens de leur envoyer des mails, et je n'ai pas les réponses « . Les billets ! les billets pour le circuit ! Mika veut aider et passer au circuit pour les prendre ... Mika ça se passera sur internet. Du calme...on les aura nos billets. @Eric77 ( qui je précise ne connait pas le var sauf sur une carte ) nous explique que Hyères pour l'hôtel c'est pas bon !! il aurait préféré nous voir à Brignoles...tu as raison Eric c'est juste la porte à côté. Enfin le 16/11 pour la Sainte Marguerite la billeterie via internet ouvre. Il nous paraît évident de se concerter pour être TOUS installés au meilleur endroit du circuit. Donc la concertation a lieu durant 2 jours. Alors où ? quel secteur ? Le pont, la chicane, le Beausset...Nous décidons démocratiquement la Sainte Baume qui nous est apparu comme étant le meilleur endroit du circuit. « c'est bien les gars on va TOUS en tribune 2 la sainte Baume ». C'est parfait, Mika le pressé a réservé vite par CDiscount la Sainte Baume tribune 1 et il a été suivi par quelques autres. Et voilà l'omelette est faite. Nous serons dans des tribunes différentes. Mais la sainte baume s'est avérée être le bon choix car nous avions les F1 longtemps en vision du déboulé des S de la Verrerie jusqu'à la chicane de la ligne droite du mistral. Et il y a eu du spectacle à cet endroit aussi bien aux essais, qu'en qualifications ou en course. Donc l'hôtel c'est fait, les billets c'est fait, le restaurant c'est fait..... reste à se tenir informés et a attendre. Réservations : mini-bus Puis viennent les séquences des billets pour les parkings et les mini-bus. Ha les mini-bus. Oui je veux non je veux pas...grand discussion sur le forum. L'idée des minibus vient de Franck( @kani56 ). Pressentait-il les problèmes énormes de circulation ? L'idée a fait son chemin et nous décidons de louer deux mini-bus. Mais la question importante c'était faut-il monter au Castellet avec sa Ferrari ? De toute évidence et au vues des bouchons gargantuesques rencontrés il valait mieux choisir l'option mini-bus ou 2 roues. J'ai choisi le 2 roues personnellement et tant mieux. Autre point de discussion : à quelle heure quitter l'hôtel pour être à l'heure au circuit. Sur ce point @Eric77 a eu raison de nous conseiller de partir très tôt le matin. Vendredi 21 juin : essais libres F1-F2-GP3 C'est le journée de tous des désordres. Tous nos amis ont souffert pour arriver jusqu'au circuit. Chemin de croix pour certains, un calvaire pour les autres. Ainsi, Franck et Olivier et leurs compagnes venus en Maserati Levante ne sont jamais parvenus au circuit. Partis de l'hôtel à 9h30 ils feront demi tour à 14h30. 5h pour faire 25 kilomètres. Génial la moyenne horaire, à pied c'est mieux. À 15h ils sont de retour à Hyères, ils ont faim et veulent déjeuner..mais c'est trop tard.. Et ils ne sont pas les seuls dans ce cas. Quelle désorganisation !! ça fait peur pour la suite. Toutes les routes sont bloquées, les autos engluées pendant que les forces de l'ordre excellent dans leur entêtement à vouloir nous imposer leur choix de route ou de parking et assistent impuissants aux nœuds inextricables. J'ai entendu dire ( mais à vérifier ) que Grosjean, accompagné de Vettel, s'est retrouvé coincé. Aux gendarmes ils expliquent qui ils sont. Le bon sens a primé un long moment chez nos gendarmes : « Vous attendez là que ça se débloque » Il paraitrait qu'ils auraient fini par forcer le passage. A l'interieur ce n'est guère mieux ! Les trop longues queues aux stores, aux buvettes ou aux espaces pipi étaient malgré tout l'occasion d'échanges ou de rencontres, vu qu'en tribune il était quasiment impossible de se retrouver. J'ai bien cherché et trouvé @rusty348 avec sa glacière vendredi matin. On sent l'expérience. Bref vendredi c'est la journée du mécontentement et des critiques. Les essais font l'intérêt de ce vendredi. Heureusement ça tourne. Essais libres 1- 12h00 à 13h30 Bottas, mais surtout Ricciardo m'impressionnent. Quelle vivacité ce pilote et c'est un vrai bosseur, il aligne les tours et les temps. Les cadors sont dans les stands et finissent par apparaître pour faire quelques tours. Je trouve que la Mercedes de Lewis est instable et que son AR se dérobe à la remise de gaz au démarrage de la ligne droite du Mistral. Hamilton 1 Bottas 2 Ricciardo 3 Les Ferrari 4 et 5 Les français 6, 8 et 12 Essais libres 2- 16h00 à 17h30 Hamilton est le plus rapide dans un style coulé. Il ne donne jamais l'impression d 'attaquer. Nous assistons à quelques figures genre sortie de piste ou tout droit, le spectacle s'installe. Le bruit délivré par ces machines sont décevants. Ce sont des essais libres mais les pilotes ne se font aucun cadeau : chacun pour soi. Hamilton 1 Ricciardo 2 Verstappen 3 Les Ferrari 4 et 5 les Français 6 10 et16. Samedi 23 juin: essais libres 3 et qualifications F1-Course F2- GP3 « Chat échaudé craint l'eau froide » : les Ferrarista ont pris le taureau par les cornes en mettant en place des stratégies radicales pour arriver sans encombre au circuit. Certains de nos amis ont pris la route du circuit dès 6H30/7h00, d'autres ont adopté l'idée du 2 roues et d'autres, assez peu nombreux, ont décidé de passer leur journée à la plage. Du coup ça va mieux, moins de circulation, moins de panique. Les parkings ont été crées ou agrandis, les forces de l'ordre apparaissent plus apaisées et du coup nous aussi. Mais on se demande à quoi ils servent ? A l'intérieur du circuit, acheter son sandwich est toujours aussi long, idem pour un café. Du coup nous mutualisons les commandes. Sur la piste c'est la séance d'essais libres 3 écourtée par une averse qui nous a amené à nous réfugier sous les tribunes dans les escaliers. Tous les pilotes sont rentrés. Seul Alonso a osé faire des tours en fin de session. Valterri Bottas sur le sec durant les premières minutes réalise le meilleur temps. Aucun enseignement à tirer de cette 3 ème séance. Bottas 1 Sainz 2 Leclerc 3 A 16h début des séances de qualifications GP F1. Saucissonnées en Q1, Q2 er Q3. 1H30 de batailles, de tours lancés de folie. Les pilotes sont exceptionnels pour rouler si vite, des quasi kamikazes. C'est leur métier et ils soulèvent l'admiration. Les F1 arrivent avant la chicane de Mistral à 334 km/h. La moyenne la plus rapide plus de 230 km/h. Les tribunes sont pleines. Lewis Hamilton décroche sa 75ème pôle. Hamilton 1 meilleur temps 1.30.029 Bottas 2 Vettel 3 Verstappen 4 Ricciardo 5 Raikkonen 6 Nous devrions dimanche retrouver le trio gagnant parmi ces pilotes... Heureux et satisfaits..et un peu humides, à l'image de @philM dont le billet a été détruit par la pluie infiltrée jusque dans ses poches. Nous quittons le Ricard pour nous préparer et nous rendre à la soirée tant attendue du TAO. Le rendez-vous était donné pour 20h. Le TAO Posé sur la mer devant la plage, ce restaurant plait au premier coup d'oeil. Les premiers arrivés ont déjà garé leurs autos. Les Ferrari avaient le droit de pénétrer à l'intérieur de l'enceinte du restaurant, les daily étaient au parking du port surveillées par un vigile. Nous avons démarré la soirée avec le verre de l'amitié : Bandol rosé et ou blanc, cocktails divers. Les Ferrarista sont accueillis amicalement, la bonne humeur s'installe vite. Les discussions fusent, les franches rigolades aussi. Arrivée discrète de Pascale qui vient animer notre début de soirée de sa voix claire et chaude. Elle va chanter pendant la première partie de notre soirée. Il fait beau, nous sommes nombreux sur la terrasse ou sur le plage. Le bonheur se mesure aux sourires de tous...les vins de Bandol sont appréciés par nos amis. Une pensée ici pour Karim resté à l'hôtel pour des problèmes de dos, pour Delphine qui a souffert du genou suite à une chute et pour Jean-Marc, @ladivademaranello26, qui a tenu à venir malgré une nuque raidie par une minerve. Le soleil disparaît doucement et les éclats de rire explosent ici ou là. Le DJ prend la suite de Pascale que nous remercions. Il nous pousse vers la piste ... de danse où l'on retrouve beaucoup les femmes : Krystelle et Isabelle, Jocelyne, Yvette, Joelle, Brigitte. Bravo Mesdames ! L'amitié est très présente au TAO ce soir-là, elle transpire, se voit, je la sens et je suis heureux. Je demande à tous les présents de se présenter et en quelques mots chacun de nous s'est plié à la règle avec simplicité et beaucoup de gentillesse. Il est près de 1h lorsque le groupe commence, par petits paquets, à repartir. La belle réunion festive s'achève. Les Drag Queen ne sont pas venues. Coucher tard, lever tôt ... Heureusement que le GP démarre à 16h10 dimanche. Dimanche 24 juin : des animations et les courses GP3-F2-F1 Les difficultés de circulation sont moindres. Les amis Ferrarista arrivent en ordre dispersé, en voiture, en 2 roues et en mini-bus. La météo annonce soleil le matin mais risque de pluie l'après-midi. Ceux qui sont arrivés tôt auront pu voir la patrouille de France passer sur nos têtes. Puis vient le tour de la parade des pilotes en camion accompagné par une escorte de gendarmes. Ensuite un mini show aérien avec des mirages de l'aéro navale, et l'hymne national chanté debout, tout le circuit vibre à l'unisson. 16h10 c'est la course : après le tour de chauffe les F1 sont installées sur la grille pour 55 tours. Départ et premier choc. Le début de la course est animé. Quatre tours sous « Safety car », Lewis Hamilton prend les commandes. Verstappen le suit. Vettel impliqué sur le premier incident de course repart en 17ème position et entame une fière remontée. Bottas heurté par Vettel se traine et 2 pilotes français sont éliminés très vite, trop vite. Les arrêts aux stands ne changent rien. Sauf incidents mécaniques tout est joué à mi-course. Raikkonen passe Ricciardo dans l'avant dernier tour. Résultat : Hamilton en 1. Verstappen en 2. Raikkonen en 3. 18h30 c'est le podium traditionnel. Les acteurs, pilotes ingénieurs écuries partagent leur joie dans le champagne. Mais le ciel devient menaçant. 19h00 nous arrivons au David Guetta Show situé secteur Le Beausset via la piste F1 ouverte aux spectateurs piétons. L'occasion nous est donnée de voir de près les immenses Motor Home des écuries Mercedes, Ferrari et Aston Martin. 19h20 la pluie s'invite. Les parapluie sortent, les sacs poubelles façon pancho aussi. Les nôtres sont partis à la poubelle..merci les filles ! Nous décidons de rentrer. Sur la route et à la sortie des parkings c'est à nouveau le bazar mais dans la boue. Conclusion Bel événement après une absence de 28 ans au circuit du Castellet. Les organisateurs vont à coup sûr améliorer les dispositifs d'accès. Le retour du Grand Prix de France a constitué pour Ferrarista un moyen de faire se rapprocher des hommes et des femmes animés par la passion et l'amour qu'ils portent à leur voitures frappées du fameux écusson au Cavallino Rampante. Vive Ferrari, Vive Ferrarista. À l'année prochaine
  26. 15 points
    Bonsoir à tous, je ne voudrais pas faire le rabat joie mais sur ferrarista il y a des VDA et des autres c'est ce qui fait le charme de ce forum. Je parle en tant que autres Voici la vrai vie de qq autres réveil 6h30 départ de l'h^tel en bus 8h30 en place dans la tribune 10h déjeuné après 45m de queue 1sandwich 1 bière Fin du GP et Podium 18h arrivé au bus 18h30 sortie du parking 22h30 arrivée au Mc DO 24h arrivée à l'hôtel 01h le lendemain on à presque fait les 24h du Castellet C'est moins glamour que les VDA mais quelle connivence en les naufragés du bus (ballade) sans rancunes Amicalement
  27. 15 points
  28. 15 points
    Hein ! Quoi ?!!! Qui me reveille ? J'arrive ...... Patience Stay Tune.....
  29. 14 points
    Quand la passion, (ou la bêtise, je sais je reste un gosse avec mes autos) vous fait mettre à 0 votre compteur journalier pour qu'il soit affiché 348 lors du franchissement de la barre des 100000kms! On est d'accord ca sert absolument a rien mais j'avais envie de le faire. En tout cas, ça y est c'est fait, ma 348 a passée hier le cap des 100000kms. Elle marche toujours aussi bien et je prends toujours autant de plaisir a rouler avec. Comme quoi, une Ferrari ca peut rouler!
  30. 14 points
  31. 14 points
    Livraison de l'A110 hier au Studio Boulogne. Disons-le tout net, j'ai acheté beaucoup de voitures dans ma vie et quasi toutes neuves chez des constructeurs premium. A part mon concessionnaire BMW avec lequel j'ai des relations assez exceptionnelles depuis 15 ans et qui me traite avec beaucoup d'égards... je dois dire tout de suite que le service reçu hier me fait dire tout de go "pari gagné" par Alpine pour son entrée dans le monde du premium. Tout du moins pour toutes ces petites choses qui font qu'on se sent un peu dans un monde ouaté. Porsche j'ai jamais ressenti ça et Ferrari, j'ai pas acheté neuf mais mon passage avec la Dino chez Pozzi m'avait rendu fou de rage. Bref, le directeur commercial est venu nous chercher à la maison à 9h45. C'est certes sur son chemin pour aller travailler mais est-ce pour autant "classique" comme service, certainement pas ! Nous voulions en effet rentrer tous les deux avec ma femme et éviter le convoie avec chacun de nous dans une voiture. Alpine a bien compris que le moment devait être partagé et nous a proposé de venir nous chercher... Nous n'avons pas encore la voiture que le service Premium est déjà clair. Arrivée à 10h15 au studio et la jolie Sara (délicieuse Italienne que j'avais emmenée faire un tour dans la Dino 246GT quelques semaines plus tôt à l'occasion d'un pit-stop café à Boulogne. une fille au top, gentille, consciencieuse et très jolie ) était en train de commander de nouvelles plaques d'immat car pas satisfaite de la présence de deux petites bulles... là encore, comment ne pas être très content de ce sens du détail. J'y suis repassé l'après-midi pour qu'ils remplacent les premières plaques. Petit café et croissants (chauds !!!) et première photo devant la belle : Ensuite, le choix nous est laissé de faire les quelques papiers qui restent ou de découvrir la belle. "Nous choisissons l'option offensive" Les papiers... comme ça c'est fait et on passe au truc sympa. Et puis le meilleur moment, n'est-ce pas quand on monte l'escalier ? Sauf que même l'administratif est sympa chez Alpine ! Voici donc ce qui nous est offert dès que nous nous asseyons : Dans cette boite, le carnet de la vie de la voiture. Pas à proprement parler son carnet d'entretien puisqu'elle n'en a pas (tout est sur le réseau informatique mondial de la marque) mais un livre qui est tamponné à chaque étape de sa vie. Un premier tampon pour la livraison, devant nous, puis chaque sortie, chaque évènement, il en sera témoin (sortie club, sortie touristique, sortie Elégance, etc...). C'est Alpine qui gère tout ça avec le club auquel chaque client appartient de facto. La Studio Boulogne devrait lui aussi faire un club pour ses clients. Bien entendu, on peut demander un tampon pour l'entretien mais il n'est pas prévu pour ça (je le ferai quand même). La plaque en métal indique l'endroit où la voiture a été livrée et est apposée sous la console centrale, exactement comme pour les PE qui ont été livrées aux happy few. Sauf qu'il n'y a pas de numéro sur celle-ci évidemment. On trouve une clef USB couverte de cuir, un style et un porte carte grise en cuir. Rien à dire, c'est parfait. Autre point : en tant que client Alpine, on deviens membre d'un service de conciergerie. C'est quelque chose d'assez "répandu" de nos jours mais quand même... ce matin, soient 24h après la livraison, j'ai été contacté par la personne qui sera en charge de ma modeste personne et qui pourra m'assister pour toute demande liée à ce service (voyages, resto, réductions, service quelconques...). Bref, là encore, service premium coché ! On attaque ensuite le déballage... Puis la phase de prise en main, étonnamment longue (presque une heure). Tout est abordé et on est loin du commercial qui veut se débarrasser de vous. Il veut être certain que chaque fonction est connue et expliquée. J'ai mis ma veste hommage à la voiture On regarde ensuite comment accéder au moteur : On pose la plaque d'identification de Boulogne : Et après presque deux heures sur place, elle sort pour la première fois : Le rodage semble être pris au sérieux chez Alpine et pendant 1000 Km, ce sera 3000 tours maxi (bon elle va pas s'autodétruire non plus à 3500 tours mais je vais essayer d'y faire gaffe). Premières impressions, très vite : on est bien dans cette voiture ! Les sièges sont, de très très loins, les meilleurs dans lesquels j'ai pu me poser sauf peut-être ceux de la Carrera GT qui étaient exceptionnels. L'ambiance est sportive, néo-rétro, racing mais paradoxalement cocooning. Après 2 minutes on est d'accord qu'on est dans cette voiture qui donne envie de rester à bord. Le bruit est légèrement fake mais très grisant et très bien travaillé pour un petit 4 cylindres ! Le plop à l'échappement est sympa et rien que pour les 3000 tours imposés, on a clairement une poussée franche et cette légèreté saute à la gueu.... c'est unique comme feeling. Du jamais vu. On sait qu'on a 1000 Kg entre les mains et pas plus. Et madame attaque directement son tour Après avoir configuré les set-up conforts (notamment le son, car j'ai pris le Focal premium avec le subwoofer... et c'est une tuerie !!!! le Focal de base des PE était vraiment très insuffisant pour l'importance que j'attache à la musique et au son), je suis allé rouler 100 bornes l'après-midi. Arrêt à l'abbaye des Vaux de Cernay après petites routes en petits virages très amusants : Voilà. Juste 140 Km au compteur mais j'affirme que c'est l'une des meilleures voitures que j'ai pu avoir. Je vous en dirait d'avantage dans 860 Km... Le mot de la fin -> Y-a plus qu'à !!! P.S : La France bordel !!!!
  32. 14 points
    Beachvista partage son expérience, Bernwisard la sienne, où est le problème? C’est assez agaçant ce genre de discussion....nous avons la chance d’avoir deux reportages, et deux Ferrarista qui ont pris le temps de poster, apprécions les!! Il y a pas de jugement à apporter....et soyons honnêtes, nombreux ne refuseraient pas l’expérience de Beachvista si l’opportunité se présentait. Et pour ceux que c’a dérange, avez-vous déjà rencontré l’un ou l’autre des intervenants?...pas sûr.....cela vous permettrait sûrement de nuancer vos propos. Continuons à partager nos expériences quelqu’elles soient et dans la bonne humeur!
  33. 14 points
    Bonjour à tous, un petit reportage vite fait pour ceux qui n'étaient pas présents au GP Circuit Paul Ricard. Malgré l'énorme pagaille de Vendredi et la pluie qui s'est invitée lors des essais du Samedi, j'ai eu un grand plaisir a partager ce GP de France avec mes amis Ferraristas. Une superbe soirée organisée de mains de maitre par Vincent, de longues discussions avec Franck ( Kani 56 ) et sa charmante épouse, des rencontres improbables dans d'autres lieux mais que l'esprit et la passion Ferrari fédèrent . Tout ce cocktail de bonne humeur et de convivialité m'ont fait passé un agréable weekend en votre compagnie. C'est le début de l'été dans notre belle région et je pense, comme l'a si gentiment proposé Vincent, que de belles soirées et sorties en Ferrari vont permettre de nous retrouver très vite et partager notre passion et la vivre plus intensément encore. Bon retour et au plaisir de vous revoir tres bientôt . N'hésitez a me contacter si vous redescendez dans le sud. Depart pour l'héliport de Bandol avec la 458 à 11h \ Arrivé a l'heliport a 11h 20 . Le pilote m'attend pour décoller Il me reconnait, on a deja fait le tour du Mont Blanc ensemble depuis Megève .. Il m'invite a m'assoir a coté de lui C'est parti pour le Ricard, précisons le Circuit paul ricard Survol de la baie de Bandol On arrive au bout de 10minutes de vol au circuit Approche puis vol stationnaire pour permettre le décollage d'autres hélicos Limo pour nous emmener au Club Lounge Arrivée au club lounge Mont Balanc Helicoptere Checking pour affecter les limos et surtout valider l'heure de retour Confortablement installé en direction du Paddock Club lounge Arrivé au Paddock Club Petite restauration rapide avant de retrouver mes amis Ferraristas Je choisis un tartare d'araignée de mer et sa couronne de poulpe Une petite photo pour décrire l'ambiance dans le lounge Ferrari A l'extérieur des paddocks est moins feutrée A tous les stands il y a foule avec des queues interminables Après 20mn de marche, arrivé enfin a la tribune B, rang 20, siege 74 de la Ste Baume. Merci Vincent pour le choix des tribunes , c'est juste magique et meme mieux que les tribunes des paddocks, manque seulement les petits fours et le champagne s Passage de la patrouille de France Passage des pilotes devant nos tribunes Patrouille de France l'homme volant Frack Zappata fait son show 1er tour de chauffe La course peut commencer avec une belle pagaille au depart . Vettel qui touche Bottas....et prendre 5 s de penalité Ca se bouscule dans la chicane Ca se bouscule a la sortie de la chicane Dépassement dans la chicane Deja un premier abandon de Red Bull 2eme abandon de Force India ( BWT ) La course continue Vettel commence a regagner quelques places Lewis fait la course en solitaire suivi de Verstappen Raikkonen les suit à 24s au debut puis 32s d'écart Vettel remonte peu a peu et se positionne en 5eme position la course touche a sa fin. Il ne reste plus que 6 tours a faire mais je dois quitter les tribunes pour reprendre mon Helico. MBH m'a appelé car il y a énormément et me demande de prendre rapidement une limo pour être a l'héliport a 18h15 max pour ne pas rater ma correspondance pour St Tropez . Il est 17h30 quand je quitte les tribunes Arrivé au paddock club a 17h45 . 30 personnes attendent deja pour prendre une limo pour rejoindre l'heliport. Apres une belle bousculade j'arrive a sauter dans une limo de MBH et'arrive enfin au club lounge MBH a 18h. 50 personnes attendent deja dans les salons de MBH pour prendre l'hélicoptère et je découvre qu'il y a encore 10 personnes dans le salon VIP de MBH. Mon pass VDA me permet de court circuiter ses 40 personnes et d'arriver enfin a l'hélicoptère. Apparemment il me demande si ca ne me derange pas de partager mon vol avec le team F1 Red Bull. Durant le vol ils m'ont un peu " taquiner " ... Je leur ai dit rendez vous a Abu Dhabi en Novembre Un des membres s'est positionné pour monter près du pilote Apparemment le pilote a préféré avoir un Ferrarista a ses cotés . Non je plaisante c'est mon accreditation VDA qui me permet de choisir mes places dans l'helico Decollage en direction de Bandol . Il est 18h 30 Arrivé au port de Bandol il est 18h45. On voit au loin ma 458 spider près des barrières de securite. Elle va être montée et gardée au Castellet le temps de mes 2 jours a St Tropez Redecollage pour St Tropez a 19h Survol de St tropez, il est 19h 25 Arrivés à la Messardiere à 20h Enfin prêt pour la soirée Ferrari. Il est 21h. Perfect timing. Pour des raisons évidentes, aucune photo n'a été prise durant cette soirée . A bientôt pour de nouvelles aventures avec Vincent et tous les Ferraristas du Sud et de ....Navarre et surtout à l'année prochaine pour le GP F1 au Castellet en espérant que les organisateurs sauront tirer profit des erreurs de ce Grand Prix
  34. 14 points
    Il faut tout de même que je raconte à Ferrarista cette incroyable histoire. Nous avions 3 magnifiques 12 cylindres boxer: la 512 TR de @bernwizard et 2 TestaRossa Giallo. Dimanche matin, nous prenons la route pour traverser le Vercors. Comme le dit @Giallo-54, les jaunes sont dans les groupes "dynamique" et sont loin d'être ridicule dans les virages et les relances. Pourtant, la TestaRossa de Laurent (qui n'est pas sur Ferrarista) va laisser apparaître un énorme nuage blanc (cf photo). Il se gare dans un virage, juste avant un petit pont étroit, devant une maison totalement isolé. Je m'arrête et nous comprenons vite que du liquide de refroidissement coule sous le moteur, d'un peu partout... Un garçon de 10/12 ans sort de la voiture et demande s'il peut être utile. Nous lui demandons de ramener de l'eau. Il s'exécute et revient avec un énorme pichet d'eau. Nous en mettons 1, puis 2 puis 3! Le groupe ballade arrive et je stoppe Pierre (le propriétaire de l'autre TestaRossa Giallo) qui a l'habitude d'entretenir ses 12 cylindres lui même (eh oui, il a chez lui tout la famille depuis les années 60/70... @Etienne, tu aurais du venir ). Nous sommes tous d'accord, c'est une durite d'eau mais laquelle... Le jeune garçon nous ramène un autre pichet, nous laissons refroidir un peu le 12 cylindres. Pendant ce temps, j'autorise notre secouriste à visiter la 458 italia et les dames discutent avec les voisins qui descendent de la colline et qui sont éleveurs de chèvre (pour faire un excellent fromage). Laurent décide de remettre un tour de clef: énorme jet d'eau juste sous la custode entre l'habitacle et le moteur. Effectivement, la durite est "déchirée" sur 2 ou 3 cm.... Nous sommes tous dépités...Je sais que la veille Laurent est rentré chez lui dans le Beaujolais pour assister au gala de danse de son épouse et qu'il a fait le voyage pour nous retrouver à Villard de Lans en se levant aux aurores...Malheureusement, à un moment, il faut accepter la situation et abandonner Laurent qui appelle déjà son assistance... Nous reprenons la route avec Pierre pour rejoindre le groupe qui stationne devant l'itinéraire de substitution trouvé la veille à minuit suite à un éboulement à Combe Laval. En arrivant au Château des Oliviers, je découvre un SMS de Laurent: "garder nous deux places, on arrive!". Explications: le père du secouriste est arrivé chez lui et Laurent lui a expliqué pourquoi il stationnait son gros poussin à 12 pattes devant chez lui. Après une analyse rapide du moteur de la Ferrari, le bonhomme dit "j'ai une solution" et il part. Quelque minutes plus tard, il revient avec des outils et une durite de même section qu'il coupe pour avoir la bonne longueur. Celle-ci provient de ... sa BX qu'il n'utilise qu'une fois tous les 15 jours!!! Le sauvetage eu lieu, en plein milieu du Vercors, un dimanche matin. Un vrai miracle où les chevrons ont sauvé le cheval Rampante!
  35. 14 points
    Excellent WE comme chaque année que j'ai un peu écourté pour cause d'orages La 308 a parfaitement fonctionné, mieux, avec sa jumelle deux nouveaux baptisés en carbus nous ont rejoint dans le cercle restreint des initiés, ils ne devraient pas tarder à venir ici même reconnaître le pouvoir du Weber ( @Ffredd @29gtbi ) Comme chaque année beaucoup de monde, content d'avoir revu les habitués et aussi de nouvelles têtes, dommage de ne pas avoir vu tout le monde A ce sujet, bravo à @Zaz pour son initiative que j'ai fièrement arboré, pour avoir encore plus de chance de se croiser (en tout cas ceux qui le souhaitent ) je propose que l'année prochaine en plus d'un lieu de rdv on se donne des heures précises de rdv. Comme d'hab j'ai trimballé une caisse à outils pour rien, comme quoi c'est fiable les Ferrari Deux choses importantes : - j'ai discuté avec David Piper et ça me fait quelque chose, merci @venturi - j'ai essayé la 488 GTB sur circuit sur plusieurs tours et ça marche très très fort mais trop d'assistances et d'électronique pour moi, moteur linéaire qui manque quand même d'harmoniques (pas de dB) je laisse ça aux jeunes Une petite sélection des meilleurs photos de carbus rien que pour vous, veinards : Et une fois n'est pas coutume des autos et pas les plus courantes : Et pour finir, la belle et la bête (le proprio de la 720 m'a demandé quels carbus monter pour gagner en perfos, pfff ferait mieux de prendre des cours de pilotage ce jeune freluquet) : @+
  36. 14 points
    Superbe manifestation. J'ai été impressionné par le succès et la fréquentation en nombre. Le spectacle était aussi et surtout dans les paddocks. Je regrette seulement de n'avoir eu accès à ceux des F1 de 1977 avec effet de sol. Encore faut-il aimer le vintage et l'Histoire Automobile... Cadeau :
  37. 13 points
    La Ferrari F12 Berlinetta et son fabuleux moteur V12, est très désirable, avec ses 740ch, le son magniique du V12 et son agilité de berlinette. Elle a été récompensée par de nombreux magazines, entre autres avec le prix du meilleur moteur de l'année en 2013. Mais qu'en est-il sur la durée quand vous en êtes propriétaire ? Le plaisir est-il au rendez-vous à chaque sortie ? Les coûts ne sont-ils pas démesurés pour rouler avec régulièrement ? Et comment trouver un bel exemplaire ? Pour le savoir, voici le retour de @Trois cinquante cinq, grand fan de Ferrari et qui n'en est pas à sa première Ferrari. Quel est ton parcours automobile et pourquoi avoir choisi la Ferrari F12 Berlinetta ? Ma première voiture fut une 205 GTI blanche, suivie d un VW Corrado VR6 quasi neuf, 2 ans après sa sortie, et que j avais racheté à un notaire à la fin de mes études. J'en garde un excellent souvenir. Son 6 cylindres en ligne était fabuleux pour l'époque ! Ma troisième sportive fut l'aboutissement d'un rêve avec la Ferrari F355 Berlinetta de 13 000 kilomètres, avec laquelle j'ai parcouru 49 000 kilomètres derrière son volant. C"était presque hier, et il y a pourtant déjà 14 ans qui se sont écoulés. Depuis un an et demi, je roule ma Ferrari F12 Berlientta, un véritable aboutissement pour le passionné attaché à l'histoire de la marque que je suis. Comme tu sais, après avoir cherché en vain une Ferrari Challenge Stradale pendant presque 2 ans, j ai passé commande d"une Ferrari 488 GTB au salon de Genève en 2016. Cette dernière me fut fort heureusement jamais livrée dans les délais, malgré ma patience infinie.Le prêt d une Ferrari F12 une après-midi de printemps sur les routes de l arrière pays a scellé ma décision. Aucune hésitation, elle représente tout ce que j ai aimé et tout ce que j aime chez Ferrari !!! Quels étaient tes critères d’achat d’une Ferrari F12 Berlinetta et comment as-tu trouvé cet exemplaire ? Je souhaitais un exemplaire le plus proche du neuf possible, et avec un maximum d'options. Pas de Rosso Corsa, ni de noir. Mais j'étais ouvert au jaune et autres nuances de gris, et plus particulièrement le Grigio Ferro. Elle est arrivée en Rosso Berlinetta et c est parfait. Je ne pouvais pas rêver mieux à l'exception du Rosso Fuoco qui est une nuance légèrement plus orange dans les codes couleurs. Je l"ai acquise par le bouche à oreille dès de son entrée en concession Ferrari lors d une reprise. De suite après l’achat, qu’est-ce-qui t’a le plus marqué au volant de ta Ferrari F12 ? Honnêtement , c'est le meilleur ensemble moteur/boite que j'ai connu à ce jour ! Le V12 est issu du programme de l'Enzo XX !!! C'est un véritable bloc issu de la course, placé en position centrale avant, aucune inertie, une allonge incroyable et des montées en régimes où les G longitudinaux te coupent le souffle. Le son émet des vocalises différentes tous les 1 000 tours supplémentaires. C'est l'extase sonore !!! C'est également le moteur qui sera utilisé dans la LaFerrari et auquel on a simplement ajouté le KERS. L'allonge est hallucinante, donnant la sensation que l'accélération est sans fin. Le palier de 5500 tours à 8500 tours est vraiment physique ! Les changements de rapports à la montée et à la descente claquent comme des coups de feu. C'est tellement addictif !!! A rouler, le mode d emploi est simple, il faut exercer une légère pression sur les freins et le nez rentre à la corde instantanément. Le poids ne se ressent pas dans la plupart des circonstances, même s'il est bien là et qu'il faut conserver ce paramètre à l esprit. Je trouve l'auto agile, et la direction ultra directe contribue à cette vocation affirmée par son nom de berlinette V12. A ce niveau, c'est très different d'une Ferrari 599 dont le gabarit limite quelque peu l'utilisation. A chaque fois que je tourne la clé, et que le V12 se réveille brutalement, c'est une sensation incroyable, à savoir la promesse d'avoir les 5 sens comblés par la ballade qui va suivre. Toujours avec humilité, car la violence des accélérations et les poussées du couple moteur ne pardonnent rien à celui qui est derrière le volant. Chose importante à connaitre avec la Ferrari F12 , c'est l'impératif de bien chauffer les gommes pour faire passer la puissance sur le second rapport. 740 ch aux roues arrières imposent ce mode d'emploi ! La F12 en offre tellement, que ce soit sur le plan des sensations physiques, sonores, ou visuelles ! Son design est d'une grande pureté, tout en subtilité et en force ... L'auto a une présence incroyable !!! Peux-tu nous parler des coûts induits pour une utilisation normale d’une Ferrari F12 (assurance, entretien annuel, grosse révision, imprévus, etc.) ? Je bénéficie de l'entretien gratuit pendant 7 ans suivant la livraison de l'auto à son propriétaire. J'ai parcouru 10 000 kilomètres depuis son achat et termine progressivement le rodage ! Rien à signaler de ce coté-là. Distribution par chaine, boite double embrayage faite pour durer la vie de la voiture, disques carbone-céramique inusables sur route ouverte ... Il n y a plus qu'à rouler !!! Les retours de fiabilité sur la F12 sont excellents. C'est une voiture bien née ! Concernant l'assurance, je paye 150 € /mois en tous risques. Et si c'était à refaire, que changerais-tu ? Je rachèterai la même Ferrari F12 , elle correspond à mon rêve, à la conception que je me fais de l'histoire de la marque et au rapport que j'entretien avec elle. D'ailleurs, c'est elle qui aurait dû s'appeler la LaFerrari, tant elle regroupe les fondamentaux et symbolise parfaitement l'histoire de Ferrari. Lorsque tu as goûté au V12 de la Ferrari F12, difficile d'imaginer rouler avec autre chose, hormis une Ferrari F12 TDF (qui restera un rêve de par sa cotation actuelle et future). L'avenir des routières de la marque ne m'inspire pas, j'aime la mécanique, pas l'électricité, et les kilomètres de cables électriques associés aux motorisations exclusivement turbocompressées des futurs modèles me laissent impassible. Aussi si un jour arrive où il faudra tourner la page, je quitterais probablement la marque qui m'habite depuis mes 16 ans. Mon seul regret est d'être passé à coté de la Ferrari Challenge Stradale en n'ayant pu trouver un exemplaire conforme à mes attentes, comme tu le sais, mais la F12 reste le gardien du temple. Comment utilises-tu Ferrarista pour ton expérience avec ta Ferrari ? Je tente de partager mes expériences et d'apprendre de celle des autres. J'apprends encore et toujours sur l'histoire de la marque, les subtilités des différents modèles, sur le plan mécanique ou historique. C'est un regroupement de passionnés qui mange et dort Ferrari, et je me reconnais bien dans cette approche qui conduit naturellement au partage et aux rencontres. De très belles rencontres même et dont beaucoup sont devenu des amis ! D'ailleurs Franck, je crois que cela fait déjà presque 15 ans que l'on est ami !!! Une reconnaissance éternelle à @eric355 qui tout au long de mon expérience Ferrari (surtout avec mon ex-Ferrari F355 ) m'a souvent rassuré techniquement et permis de dormir sur mes deux oreilles ! MERCI @Trois cinquante cinq pour ce retour d'expérience très détaillé et passionné sur la Ferrari F12 Berlinetta ! Avez-vous d'autres informations que vous souhaiteriez connaître sur l'utilisation de la Ferrari F12 Berlinetta ? Ou si vous possédez une Ferrari F12 Berlinetta, quels sont les informations qui vous sembleraient intéressantes à ajouter ? Si cet article vous a plu, vous aimerez aussi : - Essai longue durée : 20 mois et 14 000 kilomètres en Ferrari 550 Maranello - Essai longue durée : 3 ans et 12 500 kilomètres en Ferrari 512 TR - Essai longue durée : 8 000 kilomètres en Ferrari 365 Daytona - 18 essais de Ferrari sur le long terme par les membres de Ferrarista
  38. 13 points
    Nous étions 22 membres de Ferrarista à Maranello, du 14 au 19 mai 2018, pour le "traditionnel" voyage à Maranello et aux Mille Miglia : @Glyde, @guillaume84, @jph13, @XXX360, @Pat 13, @svas, @alex84, @Mike051, @ogmracing, @bernwizard, @chris et leurs accompagnants. De mon côté, ma première visite à Maranello remonte à 2008 et je fêtais donc 10 ans de visite de l'usine Ferrari une à deux fois par an. Qui avait-il donc de spécial cette année lors de nos visites, qui fait que chaque année est différente ? Visite de Maranello Nous commencions le mardi par une visite à pied de Maranello pour repérer les endroits stratégiques à connaître pour le reste de la semaine : musée Ferrari, circuit de Fiorano, Scuderia Ferrari, entrée historique de l’usine Ferrari, le Cavallino Ristorante, etc. C'est l'occasion de voir, par exemple, l'avancée des travaux des nouveaux bâtiments de la Scuderia Ferrari, ou de voir tourner sur le circuit de Fiorano la toute nouvelle Porsche 991 GT2 RS bardée de capteurs. Visite du garage Toni Auto Ce garage contient toujours autant de merveilles en restauration ou en entretien. L'accueil y est sympathique comme à chaque fois, avec des anecdotes racontées par Silvano sur sa carrière en F1 et en sport prototypes pour Ferrari pendant 6 ans, en tant que mécanicien, à la fin des années 60 et au début des années 70. Une photo venait en effet de paraître dans AutoSprint sur laquelle il apparait à l’occasion du grand-prix de Kyalami, qui sera son dernier. A l’époque, lorsque les grands-prix ne se déroulaient pas en Europe, les équipes restaient sur place pendant deux ou trois semaines. Ils ne rentraient donc pas chez eux pendant plus de 3 mois ! Autre anecdote racontée : une auto restaurée en Grande-Bretagne et venue passer la certification Ferrari Classiche, qui lui a été refusée, entre autres parce que la peinture du chassis était noire brillant (nouvelles peintures à l’eau) au lieu de noir mat. L'auto était chez Toni Auto entre autres pour refaire une peinture noire mat à l’ancienne. Dans le garage étaient présentes entre autres 3 Ferrari 275 GTB et une Ferrari 375 MM Plus, qui participera aux Modena Cento Ore début juin. Visite de Pagani C'est l’usine jugée par les participants comme la plus artisanale, avec le niveau de qualité le plus élevé. A noter, dans le musée, l'apparition de la Pagani Hyuara. Dans la visite d’usine, nous montons pour la première fois au niveau des ouvriers qui fabriquent les pièces en carbone. Auparavant, dans cette nouvelle usine, la fabrication des pièces en carbone était expliquée au travers de pièces disposées sur une table à côté de l’assemblage des autos. Visite du musée Panini Pour la première fois, notre visite est réalisée par M. Panini lui-même, le fils d’Umberto Panini, le créateur des célèbres vignettes. Il nous fait visiter l’entrepôt d’affinage du parmesan bio qu'ils produisent et le hangar où sont stockées toutes les Maserati. Cette visite était intéressante car elle nous offrait le point de vue du propriétaire. Il nous indiquait par exemple que la région est spéciale car celle à la fois des « fast cars » (Ferrari, Maserati, Lamborghini, Pagani, etc.) et du « slow food » (plusieurs années d’affinage pour le parmesan et le vinaigre balsamique). Une Maserati récente était présente cette année : une Maserati GranCabrio bleue. Visite de l’usine Maserati Il ne reste plus dans l'usine de Modène qu’une chaine d’assemblage au lieu de trois quand l’usine tourne à plein régime. Trois Alfa-Romeo 4C sont produites chaque jour et 15 Maserati GranTurismo et GranCabrio. C’est la seule usine où nous visitons dans le détail les contrôles qualité réalisés après l’assemblage : tests d’étanchéité, tests d’accélération et de freinage sur rouleaux, inspection et correction des défauts esthétiques, etc. Visite de Lamborghini Nous avons visité les chaines d’assemblage des Lamborghini Huracan et Aventador, des moteurs 12 cylindres et de la sellerie. Pas de visite de la ligne d’assemblage des Lamborghini Urus, effectuée dans un autre bâtiment. Dans le musée, l'exposition était consacrée aux Lamborghini liées au cinéma. Les visites étaient à la chaine, industrialisées, avec beaucoup de groupes les uns derrière les autres à 5 minutes près. Notre groupe a été divisé en deux car trop grand, et nous étions donc avec des personnes qui n’étaient pas de notre groupe. C'est le seul cas où cela nous arrive, et cela nous a privé d'une visite en français (1 personne pas de notre groupe ne parlant pas français). Mille Miglia Cette année, nous nous sommes rendus à l'arrivée de la première étape au lieu du départ, traditionnellement, car les dates de l'événement avaient été changées. C'était l’occasion de voir une autre facette de l’événement, quand les concurrents arrivent fatigués vers 23h à la fin de la journée dans ces autos très physiques. Nous sommes arrivés pour le tributo Mercedes. Nous avons donc vu le tributo ferrari en entier, puis l’arrivée des concurrents des Mille Miglia pour le dernier check-up puis la présentation sur le podium. Visite de Tubistyle C'est toujours intéressant de voir la fabrication des pots OEM et des pots en aftermarket, mais la nouveauté, comme l’an passé, était la visite de l’usine de fabrication des réservoirs à essence. Nous y avons vu des choses différentes de l’année dernière, dont le réservoir à essence des Bugatti Chiron. Les réservoirs sont garantis 5 ans mais ils doivent assurer une capacité de production pendant 20 ans (si besoin de remplacer un réservoir sur une auto). Nous avons assisté entre autres aux tests d'étanchéité de ces pièces. Visite de la casa Enzo Ferrari à Modène Le musée Ferrari de Modène présente une nouvelle thématique cette année, Rosso & Rosa, autour des femmes célèbres et propriétaires de Ferrari. Il contenait peut-être un peu plus d’autos anciennes que les années précédentes dont une Ferrari 250 GTO qui sortait de restauration chez Ferrari Classiche, une Ferrari 250 GT SWB, grise à bande rouge, que je n’avais jamais vue, une Ferrari 375 MM, une Ferrari 250 GT Cabriolet, une Ferrari 750 Monza, une Ferrari 250 GT California noire, etc. Le second bâtiment ne contient par contre plus aucune auto et devient consacré aux moteurs Ferrari. Visite de l’usine Ferrari A la carrosserie Scaglietti, les nouveautés étaient de voir les premières Ferrari 488 Pista, très peu nombreuses, et les premières Ferrari FXX K Evo. Concernant la Pista, une réunion semblait avoir lieu avec le sous-traitant fournissant le capot avant, comportant une grande ouverture pour l’aérodynamique. Peut-être qu’il ne donne pas encore entière satisfaction. Pour la Ferrari FXX K, son montage est très compliqué et seul un exemplaire est produit chaque semaine pour le moment. Sur les chaines d’assemblage, la nouveauté était aussi la Ferrari 488 Pista, mais seuls deux exemplaires étaient visibles, donc encore dans les pré-séries. Nous avons vu notamment une Ferrari 488 Pista noire, pas très belle car tous les éléments en carbone sont masqués et ne ressortent pas comme avec les autres couleurs. Par contre nous avons vu et entendu beaucoup de Pista tourner sur Maranello et dans l’usine. A noter que des Ferrari Portofino étaient produites sur la chaine des V12 en plus de la chaine des V8. A la Scuderia Ferrari, les cinq châssis (2 par pilote + 1 spare) étaient en cours de montage car l’équipe était à Maranello, ce qui permet de faire un check complet de toutes les pièces. Au département F1 Clienti, peu de FXX ou de 599XX car parties sur circuit pour la majorité. Deux F1 tri-posta étaient visibles car en cours d’entretien, alors qu’habituellement elles sont sous bâche. Visite du musée Ferrari de Maranello Le musée Ferrari de Maranello présentait lui aussi une nouvelle thématique, « Rosso Infinito », avec de mon point de vue, moins de voitures exposées, et plus d’études de soufflerie par exemple. A noter quand même la présence de nouvelles autos comme une magnifique Ferrari 250 GT California LWB, une Ferrari 250 Europa Vignale, une Ferrari 250 GT Pininfarina marron, une Ferrari 290 MM, etc. Globalement, les deux musées Ferrari un peu moins intéressants que précédemment, de mon point de vue, avec moins d'autos anciennes présentées. Ajoutez à tout ce programme des restaurants toujours aussi fabuleux (Retro Gusto, Cavallino, Da Pasticcino, Montana, entre autres) et des participants qui savent instaurer une excellente ambiance, et vous passez une semaine de rêve dont le seul défaut est de passer trop vite, comme à chaque fois. Merci à la concession Ferrari Modena Motors de Strabourg et Mulhouse, par laquelle nous sommes passés pour les visites des usines Ferrari et Maserati. Etiez-vous présents pour ce voyage à Maranello et qu'aimeriez-vous ajouter à son sujet ? Si vous n'étiez pas présents, quelles informations complémentaires souhaiteriez-vous connaître ? Si cet article vous a plu, vous aimerez aussi : - Les Ferrarista sur l'anneau du Rhin avec la gamme Ferrari - 50 membres de Ferrarista aux 70 ans de Ferrari à Maranello - 24 membres de Ferrarista à Maranello en octobre 2016 - Sujet des inscriptions au voyage à Maranello - Photos du voyage 2018 à Maranello (réservé aux abonnés)
  39. 13 points
    Petit retour d'expérience de cette journée inoubliable. Pas de soucis pour sortir de Paris. Vous aviez raison. 0 pépins. Pour les premières sensations au volant de la testa. C'est une belle GT faite pour rouler sur le couple moteur mais en aucun cas en mode sportif. Elle ne freine pas, elle ralenti, je confirme. Tu sens la force du V12, ça c'est très bon. La position de conduite est parfaite pour moi. Une main sur le volant l'autre sur le levier de vitesse et les yeux dans les rétro pour mater ces hanches. elle est sublime, elle est impressionnante, elle en impose. Mais je comprends ceux qui lui ont préféré le V8 car plus facilement utilisable en toute situation. Je ne me voie pas faire les routes sinueuses et serrés des Cévennes ou de Corse Avec la testa. Par contre je pense qu'elle va me donner goût au grosse cylindrées coupleuses comme les 400/412, 550. En fait c'est une vrai GT et une fausse sportive. Je comprends ceux qui la choisissent avec une couleur plus sobre comme le gris, noir, bleu, blanc. Une teinte de belle GT comme les 400 et 550. Son freinage ne permet pas selon moi de rouler en mode sportif. Elle est donc très complémentaire à une 348 ou 355. Je suis un homme comblé. Une belle famille, des rêves exhaussés , Dieu que la vie est belle
  40. 13 points
    Bon, je sais pas vous, mais ça me fait plaisir de voir ça :
  41. 13 points
    Bonjour , je me présente donc . Olivier 47 ans , chirurgien dentiste passionné de technologie , voiture , musique ... j'ai actuellement une 599 GTB , une 991 2S, et une jeep SRT . je suis donc dans le monde Ferrari depuis un an à peu près et j'ai découvert la magie ... Cette voiture est vraiment incroyable et ne ressemble à rien de ce que j'avais conduit . je l'utilise une fois par semaine en moyenne juste pour le plaisir évidemment . Merci de m accueillir dans votre famille ;-)
  42. 13 points
    Hier au Regina Palace à Stresa, au bord du lac Majeur.
  43. 13 points
    Moi j'ai notamment aidé une 458 (batterie) alors qu'elle n'a pas de carbu. Vous n'imaginez pas comment il faut prendre sur soi dans ces circonstances, j'en ai pour moins pour 6 mois de psy @+
  44. 13 points
    Merci Messieurs! Quelques nouvelles photos du coup :
  45. 13 points
    Je viens de lire un peu ce topic, vivement que tu rentres d’italie @camille, y’a des choses qu’il ne faut pas laisser passer On a bien vu la même chose ? Sinon je vais chez Afflelou, c’est une paire achetée, une paire offerte
  46. 13 points
    Quelques photos de la Cavalcade du côté du Petit Saint Bernard
  47. 13 points
    C'était un plaisir d'organiser un tel week end pour vous. On a beau avoir un super programme, ce sont les participants qui font l'ambiance ultra conviviale ! Et BONUS pour vous faire découvrir les coulisses de l'organisation: Nous avions même prévu l'agent de sécurité avec son chien d'attaque.
  48. 13 points
    Après de nombreuses années de passion précédant celles de la convoitise je suis enfin passé à l'acte... Né dans les 70's dans un foyer dont le chef de famille a bien transmis son virus à ses fils, j'ai toujours adoré le sport automobile et les belles GT, avec un très fort tropisme pour les italiennes. rentré des USA en 2011 date à laquelle j'ai commencé à lire le forum Ferrarista et à y trouver une mine d'informations, j'ai loupé plusieurs fois le coche, parfois par radinerie, parfois par manque de réactivité, parfois les 2... J'avais jeté mon dévolu sur la 550 qui avait marqué mes 20 ans, mais mes copains me déconseillaient le modèle et ses problèmes de sonde etc... Puis sur une 575 HGTC, mais rebelotte, les mêmes copains me disent qu'elle ne sera pas assez sportive blablabla... J'en viens à convoiter le 599 il y a qques années lorsqu'elle avait du mal à se vendre autour des €90K... Je fais une offre chez un marchand sur la 599 HGTE gris ferro, malheureusement le lendemain de sa vente après plusieurs mois de négo... l'un des membres du forum l'a depuis récupérée ... Mais finalement, j'ai enfin sauté le pas il y a quelques semaines et ai récupéré vendredi dernier ma 1ère Ferrari que vous verrez ci-dessous. Je suis vraiment comme un gosse, j'ai le sourire du matin au soir...
  49. 13 points
    Hello les Copains, Je déterre car j'ai un peu de temps en ce moment. Alors que les jours se font beaux et de plus en plus longs, vous pourriez me dire : "Ben, si t'as le temps, va rouler !" "Oui... mais non" vous répondrais-je. Ou encore : "Je voudrais bien mais j'peux pas !" Et je ne peux pas pour 2 raisons : 1. mon genou droit a définitivement rendu les armes en Novembre dernier (après plusieurs alertes aux conséquences acceptables). Très mauvaise chute sur un match de tennis et me voilà avec un genou qui se plie dans le mauvais sens, une épaule et un pouce déboîtés et la gueulle en sang en arrivant aux urgences... - "Que vous est il arrivé, M'sieur ?" Me demande l'urgentiste. - "Sur une balle courte en jouant au tennis, mon genou s'est dérobé et je suis tombé et voilà le résultat" L'urgentiste ne m'a pas cru : "M'sieur, les gens qui arrivent dans votre état dans mon service, ils jouent au rugby, pas au tennis. Donc, vous faisiez quoi au juste ?" J'ai donc raconté de nouveau mon histoire et il a fallu le compte rendu d'intervention pour confirmer ! La bonne nouvelle dans tout cela est que j'ai une certaine habitude de ce genre de traumatisme depuis 3 ans et que je connais bien le protocole de récupération : je l'ai donc suivi à la lettre et j'ai rapidement (2,5 semaines quand même) récupéré l'autonomie nécessaire pour la poursuite de mon activité pro. Puis kiné à fond et visite de contrôle au chirurgien fin Janvier avec la ferme intention de pouvoir skier en Février. Hélas, cette chute a été celle de trop. La visite chez le chirurgien mettait en évidence un "tiroir" très important condamnant la pratique des sports en pivot, dont le ski. La bonne nouvelle dans tout cela : "M'sieur, compte tenu de vos activités physiques, de votre forme globale et malgré votre âge (45), ça reste opérable. Si vous attendez trop, peut-être ne serez-vous plus opérable lorsque surviendra votre prochain accident, et là, ce sera fin de carrière." L'autre bonne nouvelle, c'est que votre état vous permet de plannifier l'opération à un moment propice par rapport à la période d'immobilisation nécessaire (qqs semaines)." J'ai donc regardé le calendrier et positionné cette opération le 30/04 dernier ; avec tous les jours fériés du mois de mai en France, ça n'impacte pas tant que cela le boulot... 2. Dans cet hiver pourri (météo et santé), je n'ai pas pu faire rouler Daisie pendant de longues semaines. Résultat? Au moment où j'ai pu, plus de batterie. Bref, qqs jours avant mon opération, j'ai réussi à la rapatrier chez Ferrari à Aix, au plus proche, pour une bonne visite de contrôle. Et elle en avait besoin : le roulement du galet tendeur de la distri était abimé : il faut le changer. Il faut aussi changer la courroie qui a "marqué" en raison du roulement abîmé. L'intervention va prendre un peu de temps. La bonne nouvelle, c'est que quand je la récupérerai, ce sera reparti pour un moment au niveau distri. Il me tarde, car elle me manque !
  50. 13 points
    Merci à ceux qui semblent avoir apprécié les premières images... Du coup, en voici quelques autres, et pas que Ferrari, mais qui devraient montrer la superbe diversité des participants et des paysages ! Encore du tri à faire, mais je suis plutôt satisfait. Petite précision d'importance : j'aurais eu du mal sans ma copilote habituelle qui, même si elle commence à avoir l'habitude, a su à nouveau se montrer efficace et surtout très conciliante et à l'écoute...Ce qui n'est pas forcément évident quand le dialogue se résume en gros à "accélère ! gare toi vite ! ralentis ! laisse toi doubler ! attends moi là, je grimpe sur le rocher et je reviens, va doucement dans les virages, je suis pas attaché (surtout quand je suis debout pour photographier par le toit ouvrant)..."