Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation depuis le 21/01/2019 dans toutes les zones

  1. 24 points
    Tout va bien les amis, pas d’inquietude A force qu’on me téléphone je prends quand même 5 min pour repondre J’ai lâché un peu prise car je suis de plus en plus pris, j’ai aussi d’autres passions négligées, mon fils handicapé c’est de plus en plus compliqué, surtout quand on veut le garder a domicile et que tout se degrade. Bref une accumulation de plusieurs choses. De plus je constate en 5 min que je n’ai pas perdu grand chose, a part discuter avec les collègues, mais la plupart je les ai au téléphone. Les sujets n’ont pas changé, toujours les mêmes, des nouveaux sujets doubles, triples quadruples, comme l’entretien des ferrari. ( bon cette fois ci je ne vais pas recontacter tout ceux qui ont eu des gros problèmes, qui veulent rester anonymes , je vais vous laisser dans le déni ) Mais si je me decide promis je vous ferai inverser la tendance en motivant ceux qui ont eu de graves problèmes a voter, meme s’ils ne veulent pas ecrire pour expliquer. @bientot
  2. 21 points
    Ma première fois en Ferrari.....pouffff laquelle choisir de première fois, une des centaines de fois où je l’ai imaginé, rêver, tellement que ça me paraissait réel ou la vrai première fois...... Comment raconter sa première fois sans raconter pourquoi, comment on en arrive à être obsédé par une chose qui vous fait tant de bien et qui peut vous faire tant de mal aussi à les contempler en se disant qu’on pourra peut-être jamais en posséder une. J’ai 44 ans aujourd’hui et du plus loin de mes souvenirs je me rappelle qu’en fait je n’ai rêver que de ça, que d’elles, je n’ai fait que rêver et espérer pourvoir un jour en avoir une à moi. Tout à commencé par l’amour de l’automobile en général, car on ne peut pas aimer Ferrari sans aimer les autos, et lorsqu’on aime quelque chose, et bien forcément on veut ce qu’il y a de mieux, et pour moi, ce qu’il y a de mieux en termes d’automobile, c’est Ferrari. Du fond de ma campagne du Nord de la France, il était rare d’en croiser une sur les routes, alors dès que j’en voyais une dans un magazine, je demandais à mes parents de me l’acheter, et je contemplait les photos et relisait les articles des centaines de fois, s’en me lasser. Quand j’ai vu ma première Ferrari en réelle, c’était dans une station service d’une autoroute Italienne, en partant en vacances en familles comme tous les ans quand j’étais enfants, nous allions en Calabre, où mon père est née, je me souviens, mon père faisait le plein, et d’un coup, un vrombissement, un mirage, une Ferrari venais se garer juste à côté de nous. C’était dans les années 80, j’avais une dizaines d’années, et je m’en souviens comme si c’était hier, une superbe 308 rouge était là « en vrai » devant mes yeux, je pouvais presque la toucher..... La Ferrari de magnum était la (je ne manquait aucun épisode pour pouvoir apercevoir la voiture) c’était irréel tellement c’était beau, et en la regardant partir, je me disais avec vraiment plein d’espoir qu’un jour j’en aurais une. Les années ont passés et l’espoir et la passion ne c’est jamais atténuée, plus je vieillissais, plus ça devenait une obsession, à t’elle point que je ne voulais même pas en essayer une, ni monter dedans tellement ça m’aurait fait mal de la laisser ensuite et de me dire que je ne pouvait pas m’en payer une. A 18 ans je suis parti sur Paris pour travailler, et là, c’était encore pire, j’en voyait une pour ainsi dire, presque tous les jours, donc l’obsession ne me quittais jamais. Des dizaines de fois mes proches voulais me payer un stage ou baptême en Ferrari, mais j’ai toujours refusé et leur disaient de ne jamais me faire cette surprise, que ça m’aurait fais plus de mal que de bien (c’est peut-être bête). Après avoir passer par de nombreuses cousines éloignées, Alfa Roméo V6, GTA, coupe Fiat 20v turbo, qui me faisait patienter, après avoir rêver d’une 348, puis d’une 355, puis d’une 360 Modena, je ne pouvais toujours pas franchir le pas financièrement. J’ai continué à travailler d’arrache pied et à économiser € par €, sans perdre l’espoir. Je me suis rapproché un peu plus de la famille Ferrari avec une Maserati GranSport, une cousine plus proche, magnifique auto, jusqu’au jour J, le jour où je me suis décider de vendre ma GranSport pour sauter le pas, je jour ou j’ai réussi a mettre assez d’argents de côté pour me dire, ça y est, maintenant tu vas vraiment en acheter une, ce n’est plus un rêve mais la réalité, déjà de ce dire ça, c’était irréel. J’ai vendu ma Maserati et me suis mis à la recherche de ma Ferrari à moi. J’ai mis 1 ans pour trouver la bonne, c’était long, mais enfin à côté des 42 ans que j’ai attendu, c’était pas grand chose. Je passe l’euphorie de la recherche à scruter la moindre annonce, jusqu’au jour où elle est apparue, superbe, une magnifique F430, exactement dans la configuration que je voulais. Un peu trop chère pour ma bourse, mais tant pis, je tente le coup, après tout au pire le proprio me dira non. Je fais une proposition de prix plus dans mes moyens (11.000€ de moins que le prix annoncé). Je voyais qu’elle ne se vendais pas, je me suis dit je tente. Après de multiples échanges de mail et de longue discussion au téléphone avec le proprio, il accepte ma proposition et me propose de venir la voir. J’étais en vacances en Italie (encore), la belle était à Lyon, je ne voyais que l’heure du départ de vacances pour aller voir la superbe F430. Sur la route du retour, je fais un crochet par Lyon. Après 1.600km en voiture avec l’euphorie d’un enfant qui attend son cadeau à Noël, et le proprio qui m’envoie une photo de la 430 sous sa bâche, en me disant « elle vous attend » j’arrive enfin chez la belle. Rencontre avec le proprio super sympa, il ouvre la porte de son garage.......et là.....poufffffff.......la claque, elle est là, superbe, magnifique, je n’ai jamais rien vu de plus beau, et l’idée que je viens la voir dans le but de l’acheter renforce et accentue la magie. Je m’approche, presque peureux, émerveillé par ce que je vois, je n’en crois pas mes yeux, je vais acheter ça, elle va être à moi......c’est pas possible......à moi..... Rouge Scuderia, étrier jaune, rabaisser d’origine, cuir noir surpiqûres rouge, elle est là devant moi..... indescriptible comme sensation...... Après un essai sur route, en passager, discussion avec le proprio, je me décide....... je la prend. Je reprend la route pour rentrer chez moi la tête pleine d’émotions, je reviendrai la chercher dans 2 semaines.......dans 2 semaines j’aurais une Ferrari...... Rentré chez moi je prend un billet de train pour le jour J, ma femme me dit « si tu veux pas faire le voyage seul, je viens avec toi », venir avec moi !!!....pas question, je veux être seul, seul pour aller chercher mon rêve de toujours, seul pour faire les 700 km du retour, seul pour profiter de ce moment unique, c’est peut-être très égoïste mais je voulais vraiment se moment pour moi, rien que pour moi, ça fait tellement longtemps que j’attend ça, je voulais vraiment en profiter et que rien ni personne ne viennes risquer de faire de l’ombre au tableau, je voulais être seul avec elle, pouvoir lui parler sans qu’on me prenne pour un fou, seul dans mon monde a moi. Le jour J arrive, je suis à la Gare a Lyon et le Monsieur viens me chercher gentiment. Nous allons chez lui, nous remplissons les papiers de vente et je lui remet le chèque, ça y est, elle est à moi. Il me dite, ok, je vais vous la sortir du garage. J’attend à l’intérieur de la maison, j’entends un vrombissement résonner, c’est ma 430 qui démarre dans le garage. Il revient et me dit, c’est bon, elle est vous. Je sors et je la vois devant moi, je vais repartir avec, c’est fou..... Je m’installe derrière le volant (je n’ai encore jamais conduit de Ferrari de ma vie), je tourne la clef, j’appuie sur le bouton poussoir, et la magie opère.... Le V8 résonne dans mon dos, je salut l’ex proprio, qui malgré sa nouvelle 458 Spéciale qui doit arriver dans 2 semaines, est très émue de voir sa 430 partir, à lui aussi c’était sa première Ferrari. J’enclenche la palette, et sa y est, je part, je suis au volant et je conduit une Ferrari, et pas n’importe laquelle.......la mienne. Dans ma tête tout arrive en même temps, l’adrénaline, le souvenir de tout ces rêves, toutes ses années à attendre et à me demander si j’allais en avoir une un jour, l’euphorie, j’avais envie d’hurler à tous le monde, ça y est, j’ai une Ferrari, d’ailleurs je ne sais plus trop bien mais je crois que j’ai hurlé de joie dans la voiture. Je prend l’autoroute, la voiture est une merveille et je suis étonné avec quelle facilité elle se conduit. Les gens qui me double sur l’autoroute ont les yeux émerveillés, les pouces ce lèvent, les gens me font signes, c’est incroyable, mais qu’est-ce qui se passe........à oui......je suis en Ferrari...... Je m’arrête quelques kilomètres plus loin à une station service, pour faire le plein et aussi pour me remettre un peu de mes émotions. De met de l’essence, le pistolet de la pompe à la main et je me vois en train de faire le plein, dans ça.....dans une Ferrari, c’est la mienne..... Je me gare sur le parking de la station service et je sors de la voiture pour la contempler, qu’elle merveille, quand soudain, une personne vient vers moi et me dit « bonjour, très belle votre 430, j’ai moi aussi une Ferrari, la FF qui est garé là-bas ». Je lève les yeux et vois une superbe FF noir, garer à quelques place de ma 430. On a discuté un peut, et quand il est parti, je me suis dit, c’est fou, le mec vient me parler à moi, il est venu jusqu’à moi pour contempler « ma » Ferrari, ça y est alors, je fait vraiment parti de la famille..... Les 700 km qui ont suivies furent un pur bonheur à la hauteur de mes rêves et de ce que je me faisait de l’idée d’être en Ferrari, j’ai savouré chaque seconde du voyage. A quelques kilomètres de chez moi, j’appelle pour dire que je vais arriver, car toute la famille est là et m’attend, ma femme, mes parents, mes frères et sœurs, mes beaux frères, mes neveux et nièces, tous le monde est là pour l’arrivée du monstre, personne ne veux rater ça. Après les derniers kilomètres j’arrive enfin à la maison, tous le monde est euphorique et scotché par la voiture, j’en ai même vu certains les yeux humides, émus et heureux pour moi que mon rêve était enfin devenu réalité. La soirée s’achève après de longues discussions avec tous le monde autour de la voiture, je rentre la Ferrari dans son nouveau garage et je vais me coucher, la tête pleine d’émotions, de souvenirs déjà, et je n’arrive pas à y croire. Au matin je me réveil et pendant quelques secondes, j’avais l’impression d’avoir rêvé, mais non, je reprend mes esprits...... et non..... je n’ai pas rêver, elle est là dans mon garage, le rêve que j’ai fait pendant 42 années c’est réalisé, ça y est.......j’ai une Ferrari.......
  3. 14 points
  4. 10 points
    La Ferrari F12 Berlinetta et son fabuleux moteur V12, est très désirable, avec ses 740ch, le son magniique du V12 et son agilité de berlinette. Elle a été récompensée par de nombreux magazines, entre autres avec le prix du meilleur moteur de l'année en 2013. Mais qu'en est-il sur la durée quand vous en êtes propriétaire ? Le plaisir est-il au rendez-vous à chaque sortie ? Les coûts ne sont-ils pas démesurés pour rouler avec régulièrement ? Et comment trouver un bel exemplaire ? Pour le savoir, voici le retour de @Trois cinquante cinq, grand fan de Ferrari et qui n'en est pas à sa première Ferrari. Quel est ton parcours automobile et pourquoi avoir choisi la Ferrari F12 Berlinetta ? Ma première voiture fut une 205 GTI blanche, suivie d un VW Corrado VR6 quasi neuf, 2 ans après sa sortie, et que j avais racheté à un notaire à la fin de mes études. J'en garde un excellent souvenir. Son 6 cylindres en ligne était fabuleux pour l'époque ! Ma troisième sportive fut l'aboutissement d'un rêve avec la Ferrari F355 Berlinetta de 13 000 kilomètres, avec laquelle j'ai parcouru 49 000 kilomètres derrière son volant. C"était presque hier, et il y a pourtant déjà 14 ans qui se sont écoulés. Depuis un an et demi, je roule ma Ferrari F12 Berlientta, un véritable aboutissement pour le passionné attaché à l'histoire de la marque que je suis. Comme tu sais, après avoir cherché en vain une Ferrari Challenge Stradale pendant presque 2 ans, j ai passé commande d"une Ferrari 488 GTB au salon de Genève en 2016. Cette dernière me fut fort heureusement jamais livrée dans les délais, malgré ma patience infinie.Le prêt d une Ferrari F12 une après-midi de printemps sur les routes de l arrière pays a scellé ma décision. Aucune hésitation, elle représente tout ce que j ai aimé et tout ce que j aime chez Ferrari !!! Quels étaient tes critères d’achat d’une Ferrari F12 Berlinetta et comment as-tu trouvé cet exemplaire ? Je souhaitais un exemplaire le plus proche du neuf possible, et avec un maximum d'options. Pas de Rosso Corsa, ni de noir. Mais j'étais ouvert au jaune et autres nuances de gris, et plus particulièrement le Grigio Ferro. Elle est arrivée en Rosso Berlinetta et c est parfait. Je ne pouvais pas rêver mieux à l'exception du Rosso Fuoco qui est une nuance légèrement plus orange dans les codes couleurs. Je l"ai acquise par le bouche à oreille dès de son entrée en concession Ferrari lors d une reprise. De suite après l’achat, qu’est-ce-qui t’a le plus marqué au volant de ta Ferrari F12 ? Honnêtement , c'est le meilleur ensemble moteur/boite que j'ai connu à ce jour ! Le V12 est issu du programme de l'Enzo XX !!! C'est un véritable bloc issu de la course, placé en position centrale avant, aucune inertie, une allonge incroyable et des montées en régimes où les G longitudinaux te coupent le souffle. Le son émet des vocalises différentes tous les 1 000 tours supplémentaires. C'est l'extase sonore !!! C'est également le moteur qui sera utilisé dans la LaFerrari et auquel on a simplement ajouté le KERS. L'allonge est hallucinante, donnant la sensation que l'accélération est sans fin. Le palier de 5500 tours à 8500 tours est vraiment physique ! Les changements de rapports à la montée et à la descente claquent comme des coups de feu. C'est tellement addictif !!! A rouler, le mode d emploi est simple, il faut exercer une légère pression sur les freins et le nez rentre à la corde instantanément. Le poids ne se ressent pas dans la plupart des circonstances, même s'il est bien là et qu'il faut conserver ce paramètre à l esprit. Je trouve l'auto agile, et la direction ultra directe contribue à cette vocation affirmée par son nom de berlinette V12. A ce niveau, c'est très different d'une Ferrari 599 dont le gabarit limite quelque peu l'utilisation. A chaque fois que je tourne la clé, et que le V12 se réveille brutalement, c'est une sensation incroyable, à savoir la promesse d'avoir les 5 sens comblés par la ballade qui va suivre. Toujours avec humilité, car la violence des accélérations et les poussées du couple moteur ne pardonnent rien à celui qui est derrière le volant. Chose importante à connaitre avec la Ferrari F12 , c'est l'impératif de bien chauffer les gommes pour faire passer la puissance sur le second rapport. 740 ch aux roues arrières imposent ce mode d'emploi ! La F12 en offre tellement, que ce soit sur le plan des sensations physiques, sonores, ou visuelles ! Son design est d'une grande pureté, tout en subtilité et en force ... L'auto a une présence incroyable !!! Peux-tu nous parler des coûts induits pour une utilisation normale d’une Ferrari F12 (assurance, entretien annuel, grosse révision, imprévus, etc.) ? Je bénéficie de l'entretien gratuit pendant 7 ans suivant la livraison de l'auto à son propriétaire. J'ai parcouru 10 000 kilomètres depuis son achat et termine progressivement le rodage ! Rien à signaler de ce coté-là. Distribution par chaine, boite double embrayage faite pour durer la vie de la voiture, disques carbone-céramique inusables sur route ouverte ... Il n y a plus qu'à rouler !!! Les retours de fiabilité sur la F12 sont excellents. C'est une voiture bien née ! Concernant l'assurance, je paye 150 € /mois en tous risques. Et si c'était à refaire, que changerais-tu ? Je rachèterai la même Ferrari F12 , elle correspond à mon rêve, à la conception que je me fais de l'histoire de la marque et au rapport que j'entretien avec elle. D'ailleurs, c'est elle qui aurait dû s'appeler la LaFerrari, tant elle regroupe les fondamentaux et symbolise parfaitement l'histoire de Ferrari. Lorsque tu as goûté au V12 de la Ferrari F12, difficile d'imaginer rouler avec autre chose, hormis une Ferrari F12 TDF (qui restera un rêve de par sa cotation actuelle et future). L'avenir des routières de la marque ne m'inspire pas, j'aime la mécanique, pas l'électricité, et les kilomètres de cables électriques associés aux motorisations exclusivement turbocompressées des futurs modèles me laissent impassible. Aussi si un jour arrive où il faudra tourner la page, je quitterais probablement la marque qui m'habite depuis mes 16 ans. Mon seul regret est d'être passé à coté de la Ferrari Challenge Stradale en n'ayant pu trouver un exemplaire conforme à mes attentes, comme tu le sais, mais la F12 reste le gardien du temple. Comment utilises-tu Ferrarista pour ton expérience avec ta Ferrari ? Je tente de partager mes expériences et d'apprendre de celle des autres. J'apprends encore et toujours sur l'histoire de la marque, les subtilités des différents modèles, sur le plan mécanique ou historique. C'est un regroupement de passionnés qui mange et dort Ferrari, et je me reconnais bien dans cette approche qui conduit naturellement au partage et aux rencontres. De très belles rencontres même et dont beaucoup sont devenu des amis ! D'ailleurs Franck, je crois que cela fait déjà presque 15 ans que l'on est ami !!! Une reconnaissance éternelle à @eric355 qui tout au long de mon expérience Ferrari (surtout avec mon ex-Ferrari F355 ) m'a souvent rassuré techniquement et permis de dormir sur mes deux oreilles ! MERCI @Trois cinquante cinq pour ce retour d'expérience très détaillé et passionné sur la Ferrari F12 Berlinetta ! Avez-vous d'autres informations que vous souhaiteriez connaître sur l'utilisation de la Ferrari F12 Berlinetta ? Ou si vous possédez une Ferrari F12 Berlinetta, quels sont les informations qui vous sembleraient intéressantes à ajouter ? Si cet article vous a plu, vous aimerez aussi : - Essai longue durée : 20 mois et 14 000 kilomètres en Ferrari 550 Maranello - Essai longue durée : 3 ans et 12 500 kilomètres en Ferrari 512 TR - Essai longue durée : 8 000 kilomètres en Ferrari 365 Daytona - 18 essais de Ferrari sur le long terme par les membres de Ferrarista
  5. 8 points
    Rétromobile, c'est chaque année l'événement automobile de l'hiver à ne pas rater en France ! Et pour Ferrarista, c'est encore plus spécial, car notre premier article était sur le salon Rétromobile 2007 ! 12 ans déjà ?! Mais que nous réservait cette édition 2019, à nous les passionnés de Ferrari ? Voici ma sélection, comme si vous y étiez, même si c'est loin pour vous et que vous n'avez pas pu faire le déplacement. Ferrari F40 La Ferrari F40 est peut-être celle qui me fait le plus rêver, dans le sens où je me verrais bien en acheter une, après la Ferrari F355 et la Ferrari Challenge Stradale déjà acquises. Donc commençons par le tour des Ferrari F40 proposées sur le salon. Tout d'abord cette Ferrari F40 de 1989, en rouge et vert, proposée sur le stand de la Gallery Aaldering. Il s'agit du chassis 80179, qui est restée dans la collection privée Neuser pendant 26 ans. Il s'agit d'une version allégée de 140 kilos par Auto Neuser, qui en a modifié 3 ainsi selon les préconisations de Michelotto. Elle est non catalysée et sans suspensions ajustables, c'est-à-dire la version la plus recherchée, avec des vitres en lexan. Elle a parcouru 21 000 kilomètres avec 2 propriétaires. Elle possède des pièces de la version LM, pour un coût de 223 000 DM à l'époque ! Les deux Ferrari F40 suivantes étaient visibles sur le stand de Hödlmayr Classic Car Center. La première est 84115, de 1990, sans catalysateur et sans suspensions pilotées. Une seul propriétaire et 22 000 kilomètres parcourus. Les vitres en lexan, un extincteur central, un échappement Tubistyle et le réservoir d'essence tout neuf (à changer tous les 10 ans sur une Ferrari F40). Le tarif demandé est de 1 290 000 euros. La seconde est 90549, de 1992, avec catalysateur et suspensions pilotées d'origine. Il est équipée d'un extincteur central et d'un échappement Tubistyle. La grosse révision a été faite et le réservoir d'essence a été vérifié (pas remplacé). Elle a eu 2 propriétaires et parcouru seulement 11 804 kilomètres. D'où un montant demandé plus élevé à 1 310 000 euros. La quatrième Ferrari F40 du salon Rétromobile 2019 est ... déjà vendue ! Produite en 1990, elle n'a parcouru que 6 800 kilomètres. Elle était sur le stand de Auxietre & Schmidt. No catalysée et sans les suspensions pilotées, elle n'avait que 2 propriétaires dont le dernier depuis 1997. Ferrari 288 GTO d'Eddie Irvine Une seule Ferrari 288 GTO était présente, comparée aux 4 Ferrari F40 précédentes. Cet exemplaire de 1985, sur 272 construits, avait eu comme propriétaire le pilote de F1 Eddie Irvine. Livrée neuve par le Garage Francorchamps en Belgique, elle a bénéficié d'une restauration de son moteur en 2007. Au cours des 10 dernières années, elle faisait partie d'une collection Ferrari allemande. Prix demandé : 2 350 000 euros, soit le prix de 2 Ferrari F40 ! Ferrari Daytona Competizione Ce chassis n°15685 est la dixième Ferrari 365 GTB/4 Daytona Competizione produite sur 15 exemplaires en tout ! Construite en 1972, elle termina cette même année sixième des 24 heures du Mans (Seconde de sa classe). Elle courut ensuite trois fois aux 24h de Daytona avec la N.A.R.T. Racing Team. Avec son V12 Colombo, elle remporta les 6h de Watkins Glen dans sa classe, avec Jean-Pierre Jarier et Gregg Young à son volant. Avec son dernier propriétaire, Jean-Pierre Slavic, elle participa dans les années 90 au G.P. de Montreux et au Tour Auto. Ferrari 365 GTS/4 Daytona Spyder avec hardtop Cette Ferrari Daytona Spyder de 1971 présentée sur le stand de Kienle est unique ! Il n'y eu que 18 Daytona Spyder produites aux spécifications européennes (sur 122 au total) et seulement 3, dont celle-ci, avec un hard top en acier inoxydable. Mais c'est la seule avec ce toit targa rétractable en deux parties. Cet exemplaire est aussi la première Ferrari Daytona Spyder livrée en Europe, la seconde de toutes les Daytona Spyder produites. La première, présentée au salon de Francfort, avait un avant en plexiglas. Celle-ci était la première avec l'avant normal des Daytona Spyder. Cette version européenne est plus puissante que la version américaine, qui est équipée d'une unité de contrôle des émissions. Elle n'a parcouru que 72 003 kilomètres, avec son intérieur, son moteur et sa boite de vitesses d'origine. Ferrari 308 Groupe V Encore une Ferrari unique : cette fois-ci la seule Ferrari 308 groupe V existante ! Elle n'est pas officielle Ferrari, mais développée par Facetti and Finotto en 1979. Elle courut en 1980 et 1981, avec la pole position aux 1 000 km de Monza et le record du tour aux 24 heures de Daytona. Il s'agit du chassis 18935, jamais accidentée. Vous pouvez en retrouvez des photos en compétition dans cet article de Car Throttle. Vous pouvez constater sur les photos que la réalisation est plutôt artisanale. Ferrari 166MM chassis n°22 victorieuse au 24h du Mans 1949 Vous avez là sous les yeux une des toutes premières Ferrari : le chassis n°22, une Ferrari 166 MM Barquette Touring de 1949. La Ferrari 166 MM est la troisième voiture de la marque au cheval cabré. Elle remporta les Mille Miglia qui lui donnèrent son nom, le numéro 166 venant de la cylindrée unitaire du moteur. Vous pouvez la voir au musée de l'A.C.O. au Mans. Son V12 de 1992 cm et 140 ch lui permis aussi de remporter les 24 heures du Mans en 1949. Un énorme succès pour la jeune marque qui n'existait que depuis 2 ans. Luigi Chinetti avait réussi à convaincre Enzo Ferrari de lui vendre 2 exemplaires de la Ferrari 166 MM pour courir au Mans, avec Lord Selsdon. Maserati MC12 Corsa Mais c'est une Maserati et pas une Ferrari ! Oui, enfin ... elle fut construite sur le chassis de la Ferrari Enzo pour courir en championnat GT FIA. D'ailleurs Michael Schumacher participa à son développement sur le circuit de Fiorano. 12 exemplaires de la Maserati MC12 Corsa furent produits, contre 50 pour la version Stradale. La Maserati MC12 remporta 5 titres FIA GT ainsi que les 24h de Spa. Personnellement, je la trouve absolument magnifique dans ce gris qui fait bien ressortir ses courbes, et plus belle qu'une Ferrari Enzo ! Et vous ? Ferrari Enzo présentée au Mondial de Paris en 2002 Puisque nous en parlons, justement, il y avait aussi une belle Ferrari Enzo giallo à Rétromobile, présentée sur le stand de la Gallery Aaldering. Il s'agit du chassis 129581 produit en 2002. Elle a parcouru 34 000 km et surtout c'est la Ferrari Enzo présentée au Mondial de l'Automobile en octobre 2002 ! Elle arborait son certificat Ferrari Classiche. Ferrari 308 GT4 LM Oui, vous avez bien lu : Ferrari 308 GT4 LM pour Le Mans ! Ce chassis 08020 est le seul exemplaire construit pour la course par l'usine Ferrari. Elle participa aux 24h du Mans en 1974, engagée par la N.A.R.T. de Luigi Chinetti. Vous aviez pu la voir au Le Mans Classic en 2004 et 2006. Vous trouverez beaucoup plus de détails sur cette Ferrari 308 GT4 LM sur le site de RM Sotheby's, qui la proposa à la vente en 2012 à Monaco. Ferrari F50 Pour continuer avec les 5 supercars Ferrari, une Ferrari F50 était aussi présente à Rétromobile 2019 et cela fait bien plaisir à voir car elles se font rares ! Celle-ci n'était pas en vente sur le stand d'un marchand mais en display sur celui de l'émission télé Wheeler Dealers qui passe sur RMC Découverte. Coup de chance, le capot moteur était ouvert, permettant d'admirer son V12 issu de la Formule 1. Et là vous pouvez admirer le tout carbone, dont les passages de roues et le socle des feux arrières, ainsi que l'intégralité de la protection thermique autour des échappements. Ferrari Brigitte Bardot 512 Si comme moi vous avez lu la revue Grand Prix n°28 dédiée à Ferrari, vous aurez appris que la Ferrari BB512 porte ce nom, non pas pour Berlinetta Boxer comme officiellement annoncé, mais parce que Léonardo Fioravanti, son designer, avait Brigitte Bardot en tête en la dessinant. BB comme Brigitte Bardot. Une très belle Ferrari BB512 de 1983 était présente sur le stand d'Eleven Cars, grise avec un intérieur rouge. Elle disposait de son certificat Ferrari Classiche. Ferrari LaFerrari Aperta Pour terminer sur les 5 Ferrari supercars, deux Ferrari LaFerrari étaient présentes sur le salon Rétromobile par le biais de la maison RM Sotheby's. Toutes les deux arboraient des couleurs sombres qui ne rendent pas très bien dans cet environnement sous lumière artificielle. Laquelle de ces Ferrari vous a le plus marquée ? Etiez-vous à Rétromobile 2019 et qu'en avez-vous retenu ? Sinon que souhaiteriez-vous savoir de plus sur cette édition ? Vous trouverez la seconde partie de cet article ici : https://www.theferrarista.com/forum-ferrari/ferrari-articles/sorties-et-evenements_1/rétromobile-2019-les-25-merveilles-ferrari-que-vous-ne-deviez-pas-rater-22-r587/ Si cet article vous a plu, vous aimerez aussi : - Rétromobile 2018 : quelles tendances pour les Ferrari ? - Les 21 Ferrari à ne pas rater à Rétromobile 2016 - 4 points à retenir de Rétromobile 2012 si vous êtes Ferrariste - 10 stands où admirer des Ferrari à Rétromobile 2010 - Mon coup de coeur à Rétromobile 2007
  6. 6 points
    Bon ok, je suis parti pris puisque je roule en 488 mais je vous trouve un peu durs, surtout pour ds passionnés de la Scuderia Alors si on parle de se faire défoncer sur une drag race, je ne crois pas que ça utilise les qualités intrinsèques d'une voiture... en tout cas me concernant je n'ai jamais pensé acheter une voiture en ayant regardé ce genre de "combat" sur Youtube... Perso j'ai déjà enfumé une 458 speciale avec ma M5 F10 sur une ligne droite depart arreté, ce qui n'est pas vraiment ce qu'on imaginerait à 1ere vue à la lecture des fiches techniques des 2 autos, si? le truc qui bouge entre le moteur et les roues ça joue et peu gardent le pied soudé avec nos italiennes... Ensuite, si on parle de duels sur circuit avec chrono pour départager les autos, là c'est autre chose et c'est beaucoup plus fair, meme si un pilote va toujours avoir une sensibilité pour une auto dont les réglages vont plus lui convenir et donc lui permettre de taper un meilleur temps avec l'une ou avec l'autre. Sans oublier l'impact des conditions météo le jour du test... je ne parle pas des mongols qui font nos emissions de TV et qui nous montre tranquillement des tests sous la pluie nous présente un classement... Perso si je me fie à des copains qui sont pilotes pro et qui possèdent un peu toutes les autos modernes qu'ils font tourner sur circuit (Exoticsracing à LV, circuit du laquais) leurs préférées sur les dernières années ont toujours été la 458 puis la 488 face aux Lambo ou mclaren et meme Porsche 'hors GT3 ou GT2 RS évidemment...) Pour info une huracan au laquais touche gentiment 150kmh en bout de ligne droite, la 458 165kmh et la 488 185kmh... Et quand on sait de l'aveu du management Ferrari que seulement 5% des 488 Pista vendues verront un jour le tarmac d'un circuit, on peut se passer des comparaisons des magazines Le moteur de la 488 a gagné 3 années de suite le prix du meilleur moteur du monde, ce qui n'est jamais arrivé auparavant... Après si on se souvient des 90's, quelle était vraiment la concurrence pour les V8 Fefe ? la NSX ?? les Porsche Turbo? pas les carrera en tout cas... C'est facile d'être tout le temps 1er qd y a personne dans ta catégorie La 458, la 488 et la prochaine qui va sortir sont & seront à coup sur des autos fantastiques autant pour les yeux que pour les sensations de pilotage, quelle que soit le paysage concurrentiel passé et à venir. Perso je suis allé voir la 720S que je trouve superbe, c'est un vrai vaisseau spatial, hors de prix à la commande, hors de prix à l'entretien et un gouffre à la revente. Et même si Alonso venait me dire qu'il tourne plus vite en 720s qu'avec une 488 je choisirais la 488, parce que je n'aurais jamais ses qualités de pilote (ni meme des Beltoise et autres testeurs, meme si je me débrouille pas mal sur circuit en monoplace) et que simplement je la préfère esthétiquement et que pour moi c'est un bout de la légende Ferrari... Forza Ferrari
  7. 6 points
    Quand GMK prend des « G » avec yan de motortech. 991 phase 2 turbo 700 Et dire que le 2 mars je serai avec tout ces furieux.. au Castellet. Gt2 rs, pista, 720S, senna, et bien d’autres monstres... mon gecko va devoir lutter .
  8. 6 points
    Bonjour à toutes et à tous, Je m'appelle Patricia et j'ai 47 ans. Je vis à Lausanne et fin février (si la météo le permet), je vais aller prendre possession de ma première Ferrari, une 348 TB de 1993 - rouge intérieur noir. Je ne vous cache pas mon impatience comme vous devez vous en douter. Passionnée depuis l'enfance par les voitures de sport, je suis une Porschiste de longue date (911 SC, 930 Turbo, Cayman, etc), mais tout en ayant eu d'autres voitures de sport (Lotus Elise, Exige, Maserati Grandturismo).Il y a quelques années j'ai fait la liste de mon garage idéal : Une Porsche, une Lotus, une Aston Martin et bien sûr une FERRARI ! Actuellement, j'ai une Porsche 997 S phase 2 et une Lotus Exige 380 Anniversary. Donc, il y a quelques mois, je me suis mise à la recherche d'une Ferrari. Ne connaissant pas trop les modèles, j'ai alors écumer les sites internet, les forums et les garages. Puis, j'ai eu envie d'une "ancienne", mais laquelle ? Je me suis alors souvenue qu'il y a plus 15 ans j'avais eu la chance de m'asseoir dans une 348 (que j'avais trouvé très belle.. ), donc je me suis mise en "chasse" d'une 348. Je la voulais rouge, 100% d'origine, avec un historique connu et un carnet d'entretien à jour et je l'ai trouvée enfin ! Quand je l'ai vue, j'ai eu un vrai gros coup de coeur. Ce rouge, cette grille en H, cet intérieur "vintage"... whaouu, que c'est beau Chacune de mes voitures ont été des coups de coeur... mais plus ou moins long . En revenant du garage Ferrari, je me disais dans la voiture "Mon Dieu, je viens de réserver ma première Ferrari !" Ce fût un moment presque irréel. Ferrari, un nom tellement mythique et historique. Bien que Porschiste de longue date (avec des périodes de Porschiste pure et dure), je n'ai jamais aimé comparer ces deux marques de légendes, mais force est de constater que Ferrari reste, pour moi bien sûr, le symbol ultime de la voiture de sport. Quoi qu'il en soi j'ai hâte que les beaux jours reviennent. Quand il fait beau, je roule quotidiennement avec toutes mes voitures et j'ai bien l'intention de faire de même avec la Ferrari. Je ne manquerais pas de vous faire part de mes premières impressions lorsque j'aurais été chercher ma magnifique 348 A très bientôt et un excellent week.end ! Patricia
  9. 6 points
    Un nouveau "montant imprévu" est tombé cette semaine , l'augmentation de mon assurance à +350€ pour 2019 ... explication de l'assureur : Ferrari a augmenté le prix des pièces et des réparations ... Je remercie donc cet assureur de m'avoir pris pour un lapin de 3 semaines , grâce à lui , d'un montant imprévu , je vais passer à une économie imprévue , puisque après quelques coups de téléphones à la concurrence , je vais économiser 300€ annuel par rapport à ce que j'ai payé en 2018 , et pour une couverture d'assurance identique !
  10. 5 points
    Bonjour à tous, Ma 612 à peine vendue je me suis vite lancé à la recherche de sa remplaçante, sachant que j'avais moins besoin des 4 places... Je vous avais sollicités pour départager la F430 de la 360 BVM, deux voitures que j'adore. J'avoue que la technicité, les performances et la modernité de la F430 me séduisent, mais c'est finalement la Modena qui l'a emporté. Un peu pour son Style tout en douceur qui reste particulièrement séduisant (et son arrière que je préfère à celui de la 430), beaucoup pour la commande manuelle !!! Certes c'est moins efficace, mais dieu que c'est bon d'entendre à nouveau le tintement de l'aluminium lors des changements de rapports... ça me manquait C'est d'ailleurs lors de nos échanges que je suis entré en contact avec celui qui m'a vendu son magnifique modèle gris Titanio intérieur Bleu Scuro. Un vrai coup de foudre ! A très bientôt. Pierre (désolé impossible de rajouter une image, même les 83 ko ne passent pas..)
  11. 5 points
    Salut les copains; Longtemps que je ne suis pas passé virtuellement ou physiquement vous voir. Ma vie va bientot se stabiliser, enfin je l'espere. Vous me manquez!!!
  12. 4 points
    Je ne m’étalerais pas sur le sujet ..... juste pour vous faire partager
  13. 4 points
    Voici un post qui pourra être utile pour la 456 (et d'autres Ferrari) concernant le problème récurrent de fuite sur les amortisseurs de Ferrari 456, cela vient du boitier de joint qui se situe entre la bague d’alignement et le joint type U. Il y a un défaut de coaxialité entre ces deux pièces, provoquant l’usure prématuré sur un côté de la lèvre du joint. La société Suspensions est spécialisée depuis plus de 25ans dans ce domaine de réfection. http://www.suspensions-sport.com/ Mr Deloffre Après de nombreux échanges téléphoniques, moi et d'autres de ce forum, avons réussi à négocier un tarif club "Ferrarista". Cette prestation de remise en état des amortisseurs, comprend une révision complète, avec une garantie de 5ans. · vidange · changement du boitier de joint complet · rectification du piston · changement des clapets hydrauliques Tarifs : - remise en état complète des 4 amortisseurs à 600€ ttc, frais de port retour inclus. - remise en état complète des 2 amortisseurs (avant ou arrière) à 370€ ttc, frais de port retour inclus. Il faudra lui envoyer les amortisseurs démontés, l'intervention est assez rapide, cela demande juste d'être planifiée. Ce qui permet de remettre à neuf les amortisseurs à moindre coût. Couplé aux changement des sphères, la refection complète des amortisseurs arrières reviendra à 540€...
  14. 4 points
    Bonjour, j'ai lu ce post il y a quelques jours et je prends aujourd'hui le temps d'y répondre. Comme beaucoup ici, je pense que le marché de la vente de voitures de prestige et de collection est passablement bien occupé, de plus les dispositifs français actuels ne facilitent pas l'usage de tels objets. Ensuite sur ce marché il y a comme partout, du bon, du très bon et beaucoup de passables et mauvais. Les bons et très bons ont construit au fil des années un portefeuille clients et bénéficient du biens belles recommandations donc ces revendeurs profitent d'une belle aura sur ce marché. Se lancer sur un tel projet sans expérience profitable me semble bien audacieux. Etant dans la partie pro automobile et ce depuis maintenant plus de 25 ans, je peux affirmer que les attentes de la clientèle sont tout aussi diverses et variées, c'est comme pour les couleurs tous les goûts sont dans la nature. Par contre le fait d'être le plus clair sur les informations du produit, le plus translucide sur l'origine et le suivi, sont incontestablement des atouts décisifs. Et c'est là ou le bas blesse hélas. Maitriser une telle source d'information dans sa véracité n'est pas si simple qu'il n'y parait, surtout la fiabilité des informations, un simple cachet de marque ne justifie pas une qualité dans le travail effectué....(beaucoup d'exemples sur ce forum....) Il faut distinguer plusieurs types de clients, tous ne sont pas absolument passionnés, de ce fait les services proposés n'ont que peu d'importance aux yeux de certains. Pour d'autres il sera nécessaire et profitable de les accompagner dans leurs quêtes et savoir avec élégance proposer l'offre qui les satisferont même si ce n'est pas initialement le produit recherché absolument, mais déjà une porte d'entrée dans le monde du véhicule de collection ou véhicule sportif. Les services ne se limitent pas qu'à la vente, il faut ensuite assurer le relai et là également c'est un axe majeur dans la notoriété d'un pro et dans la fidélisation client. Le problème est que là on parle de rendre service et bien évidement c'est couteux et pas toujours (voir jamais) pour le client. Il faut ensuite considérer une connaissance parfaite de chaque modèle, déjà pour éviter les pièges, et pour bien conseiller. Connaitre son environnement concurrentiel, il ne faut surtout pas croire que les réseaux pros de marques ne maitrisent que le marché neuf, en ne retenant que notre marque ici représentée par ce forum, les points de vente officiels et les "officines" ont une totale connaissance de leurs clients et maitrisent parfaitement le marché de l'occasion et de la collection. Il y a les pros établis depuis de longues années, qui ont su adapter leur offre et se tourner vers l'internationale car le marché n'est pas que français. Cette opportunité leur a permis de maintenir leur développement et pallier à l'instabilité du marché local. Les établissements bancaires sont et seront toujours très frileux, il faut donc financer un stock et surtout être patient car les rotations de vente peuvent s'avérer parfois très importantes. D'autant plus que l'on ne parle pas de valeur unitaire à moins de 50 K€, un large choix permettra d'attirer plus de clients potentiels et donc le stock prévisionnel doit se situé je pense entre 20 et 50 véhicules. Pour en revenir à la question principale du sujet, il suffit de voir ce que certains pros étrangers proposent sur le marché, il n'est pas rare de visualiser plus d'une centaine de photos par modèle, vidéos, etc. Il faut donc s'équiper (matériel, process et bien sur un site internet avec un bon référencement, ca ne s'obtient pas si aisément...) et du savoir faire. Par rapport aux propositions de multipropriété sous forme d'un montage type club, je n'y crois absolument pas. La première raison est qu'une structure club est obligatoirement une structure associative, et donc aucun profit valorisable puisque par définition les statuts d'une assoc définissent le but non lucratif.... Ensuite il faut analyser la responsabilité du président de l'association, responsabilité civile et pénale. Je reprends l'exemple d'un véhicule détenu par un club, loué à ses adhérents. Qui à votre avis sera incriminé pénalement en cas de très gros excès de vitesse? Certes le conducteur sera impacté par l'amende et le retrait de permis, la CG n'étant pas à son nom, la confiscation du véhicule ne pourra être produite dans un premier temps. Mais je pense que la condamnation du responsable légale de la structure n'en sera pas moins mise en avant et lourdement condamnée. Le cas du dépôt-vente; pratique cela permet de mettre en vente des véhicules qui ne vous appartiennent pas et donc de limiter les charges de détention du stock. Néanmoins c'est le pro qui vend un véhicule qui engage sa responsabilité en cas de vice caché, même en cas de dépôt-vente.... Enfin sur un marché véhicule de collection plus modeste, les coûts de restaurations restent élevés et sans aucun rapport avec la valeur marchande du véhicule. Un travail de carrosserie sur une 2cv coûtera la même chose que sur une Rolls (sauf au nombre d'heures passées et aux pièces spécifiques), je m'explique : le redressage d'un élément de carrosserie implique le même travail et le même savoir faire sur une populaire ou sur un véhicule de prestige (hors ingrédients peinture spécifiques). Bref un environnement de connaissance absolu pour une parfaite maîtrise de ce que l'on achète pour vendre mais aussi une parfaite connaissance du marché. Il est important d'anticiper ce qui sera recherché à terme. Une clientèle fidèle grâce à une réputation sérieuse et là il ne suffit pas d'avoir un local joliment décoré et de belles autos à l'intérieur. Un matelas financier confortable pour ne pas subir la pression des établissements financiers, assumer l'assurance et la sécurisation des lieux, et trouver le partenaire garantisseur prêt à vous suivre. Et oui la loi impose d'appliquer une garantie sur les biens d'occasions quel que soit leur âge. Cette garantie doit être d'une durée minimale de 6 mois (voir le site légifrance - garantie légale de conformité) et à savoir qu'il est possible et conseillé de proposer des garanties plus longues et plus complètes dans leur biveau de couverture et d'assistance. Bon courage à vous.
  15. 4 points
    Je me permet d intervenir, pour vous demander pourquoi un tel acharnement sur cette personne??? C est bon vous avez "gagné " elle est partie. Cela devient insupportable ces sous entendus permanents.
  16. 4 points
    L’intérieur est sublime avec les contre portes en carbone, toute l’instrumentation en carbone, l’alcantara noir et les surpiqures orange. J’adore. La qualité de finition est à tomber, bien supérieure à ce à quoi je m’attendais. Je dois avoir un apriori sur les anglaises. J’avais plutôt l’habitude des assemblages approximatifs sur les autres marques mais là, c’est absolument parfait. Les jointements sont propres, les matières superbes, vraiment il faudrait être super exigeant pour vouloir mieux. Dès la montée à bord, cette 650S impressionne vraiment par ses proportions, ses mécanismes de portes et son intérieur sombre comme un cocon. On se croirait dans une auto de course. Cet exemplaire dispose des sièges touring électriques et non des baquets racing mais la tenue est vraiment excellente et assez comparable aux sièges goldark de ma 458, le charme du dossier carbone en moins, les réglages électriques à mémoire en plus. La fonction « confort access » est assez pratique car il permet, à l’ouverture de la porte, de reculer automatiquement le siège au maximum et la colonne de direction pour faciliter l’accès. Cela reste moins accessible qu’une 458 ou une Porsche mais reste tout à fait acceptable comparé à une Lotus. Avec 1,91m, je ne suis pas un petit gabarit mais je n’ai rencontré aucun problème, y compris sur la garde au toit, j’ai de la marge. Lors de la livraison, j’ai demandé au dealer McLaren de m’installer en retrofit des portes dites « softclose ». Il s’agit d’un actionneur qui vient fermer électriquement la porte en agissant sur les derniers centimètres de course pour éviter de devoir la claquer. Cela ajoute une vraie touche supercar, j’adore. C’est magique ce truc. Une fois à bord, j’ai tout de suite trouvé ma position de conduite et l’ai mémorisé sur le siège. Contrairement à la 458 avec laquelle j’ai un problème d’affichage car le volant dans la position qui me convient, cache le rappel de clignotant que j’ai tendance à oublier lorsqu’elle est décapotée car je n’entends pas le tic tac (je sais, ça doit être l’âge), ici, tout est bien visible dans ma position de conduite. Le volant gainé d’alcantara tient bien en main. Les palettes sont fixées au volant et pivotent pendant les manœuvres. Je préfère personnellement les palettes fixes mais ces palettes présentent un avantage car elles disposent d’un mécanisme permettant de monter ou descendre les rapports d’une seule main en poussant ou en tirant chaque manette d’un coté ou de l’autre. C’est pratique à l’usage. En revanche, les palettes sont petites. Bien entendu, MSO a pensé à vous avec une pièce sur mesure pour les plus fortunés mais mon exemplaire n’en est pas équipe. En revanche, je trouve très pratique de pouvoir passer rapidement au neutre en tirant les deux manettes chez Ferrari et d’autres mais ici, forcément ce n’est pas possible. Dommage. Mclaren a cependant pensé à une fonctionnalité très cool qui permet de descendre les rapports automatiquement au freinage en maintenant la palette moins pendant la manœuvre. Effet assurée. L’ordinateur de bord est assez simple à prendre en main et bien plus logique que le double affichage de ma 458 dont je peine encore parfois à me rappeler son fonctionnement tellement il est illogique par certains aspects. Ici, on dispose, comme la 458 d’un grand compte tour central et de deux afficheurs mais l’ensemble est assez simple à utiliser. En plus des commodos classiques, on trouve deux autres commandes à gauche et à droite du volant permettant de naviguer dans les menus. Ça a le bon goût d’être assez simple. Au moins on ne cherche pas les clignotants comme sur les Ferrari modernes mais j’avoue avoir du réfléchir un bon nombre de fois pour savoir quelle commande utiliser. 4, c’est beaucoup au début, sachant que chaque « branche » dispose de plusieurs axes (pousser, tirer, monter, descendre, valider). Sur l’ordinateur de bord, on retrouve toutes les infos utiles dont la pression et températures des pneus, mais aussi les consommations (tiens c’est nouveau pour moi ça), etc. Seul l’accès au lift me semble bien lent et compliqué comparé à la 458 ou à Porsche. On se demande pourquoi les ingénieurs de chez McLaren n’ont pas mis un simple bouton comme tout le monde plutôt que de devoir utiliser l’ordinateur de bord pour activer le lift… mystère mais surtout mauvaise idée. Ils ont quand même pensé à faire un petit raccourci pour éviter de devoir trop cliquer, mais cela reste fichtrement compliqué pour rien. En bonus de ces manipulations trop complexes, le lift est affreusement lent. Comptez une petite dizaine de secondes entre le moment où vous décidez d’initier la manœuvre et le moment où le véhicule est effectivement levé. Ça ne parait rien mais je pense que c’est une galère lors de traversés de village français généreusement garnis de ralentisseurs non conformes. Bon point cependant pour ce lift, il lève l’avant mais aussi l’arrière et a le bon goût de faire descendre la hauteur de caisse tout seul dès que la vitesse augmente. La suite demain
  17. 4 points
    Je suis avec beaucoup intérêt vos idées pour notre organisation des 48 heures Je viens d’avoir au téléphone la mairie de BANDOL afin de répondre à vos interrogations Actuellement, il y a des travaux très importants sur toute la longueur du quai ou nous étions l’année passée ,élargissement des trottoirs devant les boutiques , aménagement des terrasses , suppression d’une voie de circulation Nous serons donc cette année sur le quai devant les gros yachts ou il y a l office du tourisme Très bonne nouvelle J’ai bien fait remonter à la mairie vos doléances en ce qui concerne les dos d’âne , (( et pour vous être agréables ils seront supprimés )) Ce n’est pas une plaisanterie Alors satisfait ??? J’ai rendez-vous avec la mairie le 26 février pour négocier le plus d’espace possible , d ici là on pourra faire une synthèse de vos propositions et de les proposer au YACHT Club , et a la mairie
  18. 4 points
  19. 4 points
    Tu n’as pas école demain? Vas te coucher
  20. 4 points
    Après avoir lu les règles et le guide du nouveau je viens donc ici partager ma première expérience en Ferrari. En 2007 alors que j'avais ma Z4M roadster j'ai été à un cars and coffee. Il y avait une Z8 magnifique et une Ferrari 430 juste à côté. A l'époque Ferrari c'était inaccessible, je n'étais donc pas sous le charme du cavallino, Maserati un peu plus. Ceci étant, j'ai pu faire un tour en Z8 et me rendre compte que magnifique à regarder, magnifique à écouter mais pas magnifique au touché. Des détails... oui mais sur une Z8 c'est plus dérangeant que sur une Z4M. Et puis en sortant de la Z8, le propriétaire de la Ferrari 430 me propose aussi un tour. Pas naïve, j'étais avec une copine, je savais bien qu'il y avait un peu de drague dans l'air. Et là ... rien qu'au démarrage c'est l'euphorie. C'était une 430 coupé, je précise car la spider m'attire moins et que le coupé fait cocon. Je passe le petit plan drague un peu macho pour se viriliser... je me doute compte tenu du rapport poids puissance et de la fiche technique que ça va être sensationnelle ... et effectivement le moteur m'a marqué ! Avec un pilotage plus précis et non une conduite démonstrative j'aurais été complètement sous le charme mais je ne peux pas en vouloir à la gente masculine. En sortant j'ai demandé à voir le moteur, incroyable, une œuvre d'art ! Quelques photos et j'ai été voir les autres voitures dont une lamborghini murcielago lp640 toute récente, encore toute brillante mais sans possibilité de faire un tour ou de monter dedans. Juste apprécier les vocalises du V12. Quelques mois après mes parents m'ont offerts un stage en duo F430 et Gallardo, l'occasion d'apprécier légèrement la conduite de ses deux sportives et de préférer sans aucunes hésitations la 430 ! Mais quel V8 ! Je pense aussi que c'est à ce moment que j'ai commencé m'intéresser sérieusement aux échappements pour avoir des vocalises plus marquées. La 430 ne profite malheureusement pas d'une bonne réputation en fiabilité alors que la california bien que n'étant pas aussi sportive... si. Voili voilou. Vivi
  21. 4 points
    c'est moi qui ai eu la fève hier ... le hasard fait bien les choses non ?
  22. 4 points
    Moi qui vends en ce moment deux de mes voitures, je ne comprend effectivement pas ces offres à - 30 % Il y a derrière l'idée que le vendeur est "pris à la gorge", et ça me fatigue. Personnellement, quand je cherche une voiture, si j'en vois une qui me plait mais qui est 10 ou 20 k€ trop cher, je passe à une autre, plus dans mon budget...
  23. 4 points
    Super sortie Mimix comme d hab, merci pour cette visite de l atelier # Bugatti # qui je pense a fait plaisir à toute l équipe et qui transpire la passion et l amour de l automobile des deux propriétaires des lieux quelques photos pour ceux qui n ont pu se joindre à nous ( Jéré 13....) et bravo pour ce menu dans ce superbe lieux ça sentait bon la garrigue et les embrayages
  24. 4 points
    ahhhhhh , c'est quand même mieux que les "starfish" ...
  25. 4 points
    Il y a effectivement plusieurs facteurs qui expliquent la dégradation des finitions de carrosserie automobile ces dernières années. (excusez l'étalage de confiote, je vais essayer d'être complet mais sans excès) - la mécanisation des chaînes et la généralisation des "minibols électrostatiques" qui ont remplacés progressivement les buses de pulvérisation classiques. Ces éléments de pulvérisation ont permis d'améliorer la maitrise des épaisseurs déposées, le "contournement" et remplissage des corps creux, et bien sur l'optimisation de la consommation de peintures. C'est inadapté aux panneaux aluminium et/ou fibre, ce qui explique les différence de finition parfois observées par la clientèle. pour ceux qui veulent rentrer dans le détail : https://www.sames-kremlin.com/france/fr/technologies-rotating-bell.html et ça donne un mauvais tendu car l'objectif principal reste d'éviter la coulure en déposant l'épaisseur la plus fine possible. - la mise en place de la directive VOC, réglementation européenne datant de 2004 avec plusieurs seuils visant à réduire progressivement l'utilisation des solvants organiques dans l'industrie et par le grand public. Elle a été doublée par l'obligation qui a été faite aux industriels et artisans, de réduire leurs émissions totales par site. Concrètement, les carrossiers indépendants peuvent toujours utiliser des produits solvantés mais en faible quantité par rapport à leur consommation totale. L'usage veut que désormais seuls les vernis de finition et quelques primaires spéciaux soient solvantés, le reste (primaires antico, primaires garnissants, bases métallisées) est en phase aqueuse. Dans l'industrie il y a eu une période de "tout à l'eau" sous la pression réglementaire et de PPG avec les résultats que l'on a pu observer sur les panneaux plats exposés (capots et toits) des Renault Laguna/Megane de certaines séries de Mercedes Classe C, Volvo, etc... produites au début des années 2000, qui se sont manifestées par des zones blanchâtres, décollement de vernis (reprise d'eau) qui ont incité les constructeur à retourner rapidement à la "dernière couche solvantée", c.a.d. vernis ou couche de peinture (dans le cas des teintes opaques, blancs, noirs, rouges) Pour ceux que la directive intéresse : https://aida.ineris.fr/consultation_document/957 Au final, on constate quelques disparités selon les chaines même si la quasi totalité des constructeurs utilisent un vernis solvanté. Audi reste AMHA le constructeur généraliste qui apporte actuellement le plus de soin à ses finitions, que ça soit dans les produits utilisés ou dans les applications. BMW progresse visiblement sur le site de Leipzig par exemple, et sort de la peau d'orange standardisée (!) sur les sites US (Spartanbug), Sud-africains et Indiens (Chennai). Je ne connais pas précisément le système Ferrari, mais il est probable qu'il soit identique à celui retenu par FCA (Fiat) et donc effectivement plus proche d'un généraliste que d'un constructeur de petite série (Morgan, Aston, Bentley, RR, etc...) qui continuent de mettre de l'humain au bout d'un pistolet, et même dans les cas extrêmes, d'égrainer manuellement entre couches. Dans ce contexte, c'est plus facile de comprendre pourquoi certains carrossiers indépendants qui ont un savoir faire et qui prennent le temps, obtiennent un niveau de finition très largement meilleur que sorti d'usine (La carrosserie Hervé dans le sud fait référence ici il me semble, mais je n'ai jamais eu le plaisir d'y aller, par contre je suis allé dans la cabine du garage Trident (85) et ça fait plaisir de voir encore des ateliers de ce type apte à effectuer des restaurations de qualité).
  26. 4 points
    Bonsoir à tous..... A nouveau une très agréable soirée au QG des Toulousainsain et autres Merci à tous pour votre bonne humeur et gentillesse trop court hélas pour papauter avec vous tous !!!!!..... A très vite pour une belle sortie avec le soleil et nos divas.... Bisesssss Alain
  27. 4 points
    Sachez que le Gang continue de travailler! Tout est presque bouclé en guise de pauses gourmandes, restaurants et hôtel. On travaille sur le parcours pour trouver un équilibre entre distance, temps de parcours, virages, station services (avec un S car chaque groupe aura la sienne histoire de ne vider les cuves et passer 3 heures à remplir les réservoirs de 43 Ferrari) et timing global afin de profiter des installations de l'hôtel. Je suis certain que vous n'imaginez pas le nombre de réunions de travail et échanges WhatsApp que cela prend...(et je n'évoque même pas les divergences de vues, négociations, réconciliation ...) A ce propos dans quelques temps, nous créerons le groupe WhatsApp avec les inscrits. Sachez enfin qu'il y aura une journée dress code. On vous en dira plus un peu plus tard (non @camille le dress code ne concernera pas les strings. Aucun problème si tu souhaites en porter mais ce ne sera pas une obligation pour tous ) @Phil oui il y aura également un sticker spécifique à la sortie, à coller en haut de ton pare brise
  28. 3 points
    Bonjour, Je m'appelle virginie, je vis et travaille au Luxembourg. J'aime les voitures sportives, surtout les coupés. Pour l'instant je n'ai pas de Ferrari mais j'y viens, la Ferrari qui m'intéresse est la california 30 donc la 490cv. La california est à la fois un coupé et un cabriolet, elle est polyvalente pour une GT, pour le shopping elle a un coffre convenable, c'est une 2+2, c'est la première Ferrari qui me plait vraiment, le V8 monte à 8000 tours/min, les performances sont excellentes, elle est très belle, son fessier est à la fois musclé et féminin et c'est une Ferrari. J'avais hésité un court instant avec l'AMG GTS mais bien que son cockpit soit somptueux, pas de coup de cœur. La california idéale doit être rouge et avec un cuir intégral cuoio. Si vraiment c'est trop dur à trouver alors en cuir intégral noir c'est bon aussi. Pour parler un peu de moi, je n'ai eu que des six cylindres jusqu'à présent. Une Chrysler crossfire limited roadster pour commencer puis une Bmw Z4M roadster, une autre Z4M mais cette fois ci coupé et la dernière, une Jaguar Ftype V6S coupé. Je regrette surtout la Z4M pour son six cylindres en ligne plus addictif moins la boite manuelle car l'automatique avec les palettes c'est le paradis. Mon mari très gentlemen driver, après une Aston Martin DBS V12 volante un peu capricieuse a maintenant une Aston Martin V8S vantage coupé avec un tubistyle pour que le V8 fasse plus sensation. Le V12 me manque un peu parfois mais le V8 aston n'est pas mal non plus surtout avec l'échappement. Je compte aussi passer la california en tubistyle pour avoir de plus méchantes vocalises moi aussi. A savoir que nous utilisons nos voitures pratiquement tous les jours et donc je vais devoir monter la california en pneus hiver. Nous avons aussi si les conditions sont difficiles un petit mini paceman JCW. Voili voilou. Amicalement Vivi
  29. 3 points
    Question intéréssante....surtout au niveau de la différence entre certains pays, Pour etre tout à fait transparent, J'ai mis l'annonce en ligne en France au Prix de 51 000 euros, la voiture étant positionnée comme la moins chère des Launch edition, la plus complète (je fournissais tous les cadeaux fournis par Alfa depuis le bon de commande (+ un 2nd ECU reprogrammé), certes avec un peu de km (26 000) cela ma semblait être un bon positionnement pour vendre. Résultat de 3 semaines d'annonce au niveau européen (Autoscout) et français (La centrale)... Coté Français 4 appels de professionnels pour du dépot vente à 48 voir 46 (sachant qu'il me forceront à baisser rapidement quelques semaines après) 1 appel de particulier, pas sérieux 1 appel d'un autre propriétaire de 4C LE pour m'engueler de la vendre top bas 1 appel d'un particulier pour acheter la miniature collection offerte avec la voiture Coté etranger 2 appel de particuliers italien intéréssé, mais inquiet de la re-importation et de traiter avec un français 1 appel de particulier espagnol intéréssé Du coup j'ai reflechi un peu, ..... J'ai supprimé l'annonce en France Avec un ami Italien, j'ai mis une annonce en Italien sur autoscout italie uniquement, mon ami prenant les appels téléphoniques. Résultat en 5 jours 15 appels, 4 très sérieux, Augmentation du prix de la voiture (surenchère des acheteurs...) Virement bancaire dans la semaine, Voiture vendue plus de 52 000 euros, Au global elle a moins décoté qu'une Ferrari neuve Moralité, ciblez bien l'audience la plus intéréssée par votre produit
  30. 3 points
  31. 3 points
    Quand je vois mon ami qui utilise sa 612 comme daily, le budget monstrueux qu'il lui consacre... bien entretenue, correctement utilisée, elle va sur ses 100k miles soit 160k kilomètres environ. On table sur plus de 100k en divers entretiens sans compter assurance et carburant. Tout vient de l'utilisation. Et sa 430 scud avec moins de 20k miles exclusivement pour la piste ... c'est comme s'il en avait acheté une autre. Oui tout est possible mais ça demande un certain budget pour y arriver. Partir d'une neuve pour arriver à un fort kilométrage c'est plus simple qu'une occaz à l'historique incertain.
  32. 3 points
    Je tiens à réagir car moi aussi j'ai été très bien reçue. Ça me rappelle la passion partagée avec les commerciaux lors de ma période Z4M roadster. Chez alpine il y un commercial particulièrement attentionné et c'est plaisant de converser. DS store c'est faussement du luxe et ça ne prend pas alors que chez Alpine ça ne se veut pas luxe mais sportif premium passionné. Peut-être qu'un jour si un six cylindres fait son apparition je ... mais peut-être même que si le quatre cylindres est plus puissant ... vu que la 4C a été dans une sélection récemment (mais chez Alfa Romeo c'est la tristesse et l'incompétence absolue). Ça donne une bonne image de lotus. Morgan mon mari aime bien, la seven beaucoup moins et moi... aucune. Tu apportes la meilleure des conclusions. Bravo. J'ai eu peur en voyant la luge mais si le petit ou la petite n'est pas tiré(e) derrière c'est rassurant. Soit prudent avec cette voiture toute dépouillée, tu n'es pas frileux.
  33. 3 points
  34. 3 points
    Bricolage du week-end!!!!! Ou comment donner une seconde vie au disque de frein de ma 360 Modena!!!
  35. 3 points
    Je me suis donné un peu de mal pour le thème de cette sortie et le calage de toute la journée, alors si vous avez apprécié, j'en suis le plus heureux !!!
  36. 3 points
    Avis de recherche! Je prévois de faire ce voyage en Italie, cette fois avec ma fille qui rêve de visiter Maranello. Ne souhaitant, si possible, ne pas être la seule jeune adulte du groupe (19 ans), elle a invité un ami passionné. Je recherche donc une place de disponible dans une voiture avec évidemment participation au frais du voyage. Cela pourrait peut être décider certains à se joindre au groupe. Pierre, c'est son prénom, à souhaiter faire une lettre de motivation que je publie:
  37. 3 points
  38. 3 points
    @Ffredd , Toutenkamon en talons est à la maison... il m'a amené une chtite bouteille que l'on est en train de boire à ta santé Elle est presque aussi vieille que miss Bibieme !!! A ta santé.
  39. 3 points
    Ma (mauvaise) photo de ce matin à Singapour est plus à sa place ici ! Croisées dans la rue !
  40. 3 points
    Si je te dis que c’est à saint jean cap ferrat ? Regarde ce matin, le contraste avec hier soir @live .
  41. 3 points
    On se réconforte comme on peut Quand tu prends ta 570 pour pour un 4X4 en pneus hiver :
  42. 3 points
    #pirelli trofeo R #souslaneige #mclaren 570S #talescouillesoutulesaspas #manetino track/track c’est plus marrant .
  43. 3 points
    Bonjour les pilotes C’est donc MIMIX notre animateur vedette qui va prendre vos inscriptions pour le 8-9 JUIN 2019 Pour vos infos personnelles vous le contactez en message privé IL les communiquera à MADAME MARIANNE BIJARD du YACHT CLUB DE BANDOL elle prendra par la suite , contact avec vous pour finaliser votre participation Éventuellement elle peut a votre demande vous donner les coordonnées d’hôtels, mais ce sera à vous de faire les démarches de réservations Dans les prochains jours on pourra vous communiquer l’organisation de ce weekend MIMIX sera également notre animateur le 8-9 juin 2019 Nous tous les pilotes, qui ont réalisé des baptêmes les années précédentes, on a tous des témoignages très émouvants de nos passagers, ce qui est pour nous, gratifiant et motivant Alors rendez-vous, avec, la mer, les belles nanas le soleil, le bon rosé de BANDOL, si cher à notre ami Vincent Bon weekend MICHEL
  44. 3 points
    Pff je touche pas le sol et forcément je la délaisse ! Donc contrairement à ta bibiaime qui frétille, Mata me tourne le dos ! Mais p.tain, quel dos quand même !
  45. 3 points
    Bon Fred tu en fais autant ? « oh dit BBM , du calme attends je te pose les roues
  46. 3 points
    Un malheureux exemple de plus qu'il faut se motiver à remplacer l'échangeur "eau/huile moteur" qui se situe au centre du Vé moteur sous le plénum d'air d'admission. C'est vraiment une panne perfide qui est bien plus courante sur la 360 que sur la F355 (même référence de pièce) pour une simple raison : faire la distribution sur la F355 implique de déposer le moteur donc de vidanger le liquide de refroidissement moteur. Ce n'est pas le cas sur la 360 donc les propriétaires ne remplacent pas le liquide de refroidissement qui devient avec les années corrosif pour l'échangeur de chaleur qui finit par se percer (échangeur à tubes). Le liquide de refroidissement vient polluer l'huile de boîte de vitesse et les conséquences peuvent être conséquentes comme pour @mondial25290. Moralité, vérifiez régulièrement l'aspect de l'eau dans le vase d'expansion et si possible envisagez de remplacer l'échangeur un de ces quatres. Idem pour le tendeur de chaine de pompe à huile et son axe qui représente la deuxième épée de Damoclès qui plane sur la tête du 3.6 de la 360. Moralité, transférez votre budget detailing sur la mécanique et ne vous gargarisez pas trop d'avoir eu zéro dépense la première, c'est purement théorique voire de la chance pour certaines 360. Un entretien mécanique "pertinent" et "anticipé" car nourrit du retour d'expérience des autres est la seule voie pour une bonne fiabilité. Le programme d'entretien de Ferrari ne suffit pas car c'est de l'entretien courant. Si je cumule les réparations faites par les propriétaires de 360 je me rend compte qu'on arrive quasiment à une auto neuve hors panneaux de carrosserie et organes internes du moteur !
  47. 3 points
    principaledes aperos pour feter l'arrivee de la Ferrari ça a fait un gros budget
  48. 3 points
    Ma 348ts dans Direct Auto. https://www.mycanal.fr/d-8-sport/dans-le-retro-ferrari-348-ts-vs-honda-nsx-le-duel-mythique-direct-auto-26-01-2019/p/1522815?fbclid=IwAR2G1xkxkyDvjEamEe2vnkIXXhEpV1v9TChUldDXVi-ge7HRgPfVi7SmXFA
  49. 3 points
    Nouveau photo reçu à l’instant merci ben86
  50. 3 points
    Au Sofitel, on ne touche pas , on culbute......suit déjà loin !!