• Rétromobile 2019 : les 25 merveilles Ferrari que vous ne deviez pas rater (1/2)


    Franck

    Rétromobile, c'est chaque année l'événement automobile de l'hiver à ne pas rater en France ! Et pour Ferrarista, c'est encore plus spécial, car notre premier article était sur le salon Rétromobile 2007 ! 12 ans déjà ?! Mais que nous réservait cette édition 2019, à nous les passionnés de Ferrari ? Voici ma sélection, comme si vous y étiez, même si c'est loin pour vous et que vous n'avez pas pu faire le déplacement.

     

    Ferrari F40

     

    La Ferrari F40 est peut-être celle qui me fait le plus rêver, dans le sens où je me verrais bien en acheter une, après la Ferrari F355 et la Ferrari Challenge Stradale déjà acquises. Donc commençons par le tour des Ferrari F40 proposées sur le salon.

     

    Ferrari-F40-Gallery.jpg

     

    Ferrari-F40-Side-Gallery.jpg

     

    Tout d'abord cette Ferrari F40 de 1989, en rouge et vert, proposée sur le stand de la Gallery Aaldering. Il s'agit du chassis 80179, qui est restée dans la collection privée Neuser pendant 26 ans. Il s'agit d'une version allégée de 140 kilos par Auto Neuser, qui en a modifié 3 ainsi selon les préconisations de Michelotto. Elle est non catalysée et sans suspensions ajustables, c'est-à-dire la version la plus recherchée, avec des vitres en lexan. Elle a parcouru 21 000 kilomètres avec 2 propriétaires. Elle possède des pièces de la version LM, pour un coût de 223 000 DM à l'époque !

     

    Ferrari-F40-Interior-Gallery.jpg

     

    Les deux Ferrari F40 suivantes étaient visibles sur le stand de Hödlmayr Classic Car Center

     

    La première est 84115, de 1990, sans catalysateur et sans suspensions pilotées. Une seul propriétaire et 22 000 kilomètres parcourus. Les vitres en lexan, un extincteur central, un échappement Tubistyle et le réservoir d'essence tout neuf (à changer tous les 10 ans sur une Ferrari F40). Le tarif demandé est de 1 290 000 euros.

     

    Ferrari-F40-Front-84115.jpg

     

    Ferrari-F40-84115.jpg

     

    La seconde est 90549, de 1992, avec catalysateur et suspensions pilotées d'origine. Il est équipée d'un extincteur central et d'un échappement Tubistyle. La grosse révision a été faite et le réservoir d'essence a été vérifié (pas remplacé). Elle a eu 2 propriétaires et parcouru seulement 11 804 kilomètres. D'où un montant demandé plus élevé à 1 310 000 euros.

     

    Ferrari-F40-90549.jpg

     

    Ferrari-F40-back-90549.jpg

     

    La quatrième Ferrari F40 du salon Rétromobile 2019 est ... déjà vendue ! Produite en 1990, elle n'a parcouru que 6 800 kilomètres. Elle était sur le stand de Auxietre & Schmidt. No catalysée et sans les suspensions pilotées, elle n'avait que 2 propriétaires dont le dernier depuis 1997.

     

    Ferrari-F40-Red-Auxietre.jpg

     

    Ferrari-F40-Auxietre.jpg

     

    Ferrari 288 GTO d'Eddie Irvine

     

    Une seule Ferrari 288 GTO était présente, comparée aux 4 Ferrari F40 précédentes. Cet exemplaire de 1985, sur 272 construits, avait eu comme propriétaire le pilote de F1 Eddie Irvine. Livrée neuve par le Garage Francorchamps en Belgique, elle a bénéficié d'une restauration de son moteur en 2007. Au cours des 10 dernières années, elle faisait partie d'une collection Ferrari allemande. Prix demandé : 2 350 000 euros, soit le prix de 2 Ferrari F40 !

     

    Ferrari-288-GTO.jpg

     

    Ferrari-288-GTO-Back.jpg

     

    Ferrari Daytona Competizione

     

    Ce chassis n°15685 est la dixième Ferrari 365 GTB/4 Daytona Competizione produite sur 15 exemplaires en tout ! Construite en 1972, elle termina cette même année sixième des 24 heures du Mans (Seconde de sa classe). Elle courut ensuite trois fois aux 24h de Daytona avec la N.A.R.T. Racing Team. Avec son V12 Colombo, elle remporta les 6h de Watkins Glen dans sa classe, avec Jean-Pierre Jarier et Gregg Young à son volant. Avec son dernier propriétaire, Jean-Pierre Slavic, elle participa dans les années 90 au G.P. de Montreux et au Tour Auto.

     

    Ferrari-Daytona-Competizione.jpg

     

    Ferrari-Daytona-Competizione-Retromobile.jpg

     

    Ferrari 365 GTS/4 Daytona Spyder avec hardtop

     

    Cette Ferrari Daytona Spyder de 1971 présentée sur le stand de Kienle est unique ! Il n'y eu que 18 Daytona Spyder produites aux spécifications européennes (sur 122 au total) et seulement 3, dont celle-ci, avec un hard top en acier inoxydable. Mais c'est la seule avec ce toit targa rétractable en deux parties.

     

    Ferrari-Daytona-Targa-Retromobile.jpg

     

    Ferrari-Daytona-Targa-Retromobile-Top.jpg

     

    Cet exemplaire est aussi la première Ferrari Daytona Spyder livrée en Europe, la seconde de toutes les Daytona Spyder produites. La première, présentée au salon de Francfort, avait un avant en plexiglas. Celle-ci était la première avec l'avant normal des Daytona Spyder. Cette version européenne est plus puissante que la version américaine, qui est équipée d'une unité de contrôle des émissions.

    Elle n'a parcouru que 72 003 kilomètres, avec son intérieur, son moteur et sa boite de vitesses d'origine.

     

    Ferrari-Daytona-Targa-Retromobile-Back.jpg

     

    Ferrari-Daytona-Targa-Retromobile-Interior.jpg

     

    Ferrari 308 Groupe V

     

    Encore une Ferrari unique : cette fois-ci la seule Ferrari 308 groupe V existante ! Elle n'est pas officielle Ferrari, mais développée par Facetti and Finotto en 1979. Elle courut en 1980 et 1981, avec la pole position aux 1 000 km de Monza et le record du tour aux 24 heures de Daytona. Il s'agit du chassis 18935, jamais accidentée. Vous pouvez en retrouvez des photos en compétition dans cet article de Car Throttle. Vous pouvez constater sur les photos que la réalisation est plutôt artisanale.

     

    Ferrari-308-Groupe-5.jpg

     

    Ferrari-308-Groupe-5-Retromobile.jpg

     

    Ferrari-308-Groupe-5-Front.jpg

     

    Ferrari 166MM chassis n°22 victorieuse au 24h du Mans 1949

     

    Vous avez là sous les yeux une des toutes premières Ferrari : le chassis n°22, une Ferrari 166 MM Barquette Touring de 1949. La Ferrari 166 MM est la troisième voiture de la marque au cheval cabré. Elle remporta les Mille Miglia qui lui donnèrent son nom, le numéro 166 venant de la cylindrée unitaire du moteur. Vous pouvez la voir au musée de l'A.C.O. au Mans.

     

    Ferrari-166MM-Le-Mans-1949.jpg

     

    Ferrari-166MM-Le-Mans-1949-Interior.jpg

     

    Ferrari-166MM-Le-Mans-1949-Back.jpg

     

    Ferrari-166MM-Le-Mans-1949-Chinetti.jpg

     

    Son V12 de 1992 cm et 140 ch lui permis aussi de remporter les 24 heures du Mans en 1949. Un énorme succès pour la jeune marque qui n'existait que depuis 2 ans. Luigi Chinetti avait réussi à convaincre Enzo Ferrari de lui vendre 2 exemplaires de la Ferrari 166 MM pour courir au Mans, avec Lord Selsdon.

     

    Chinetti-Ferrari-Le-Mans-1949.jpg

     

    Maserati MC12 Corsa

     

    Mais c'est une Maserati et pas une Ferrari ! Oui, enfin ... elle fut construite sur le chassis de la Ferrari Enzo pour courir en championnat GT FIA. D'ailleurs Michael Schumacher participa à son développement sur le circuit de Fiorano. 12 exemplaires de la Maserati MC12 Corsa furent produits, contre 50 pour la version Stradale. La Maserati MC12 remporta 5 titres FIA GT ainsi que les 24h de Spa. Personnellement, je la trouve absolument magnifique dans ce gris qui fait bien ressortir ses courbes, et plus belle qu'une Ferrari Enzo ! Et vous ?

     

    Maserati-MC12-Corsa.jpg

     

    Maserati-MC12-Corsa-Retromobile.jpg

     

    Maserati-MC12-Corsa-Retromobile-Side.jpg

     

    Ferrari Enzo présentée au Mondial de Paris en 2002

     

    Puisque nous en parlons, justement, il y avait aussi une belle Ferrari Enzo giallo à Rétromobile, présentée sur le stand de la Gallery Aaldering. Il s'agit du chassis 129581 produit en 2002. Elle a parcouru 34 000 km et surtout c'est la Ferrari Enzo présentée au Mondial de l'Automobile en octobre 2002 ! Elle arborait son certificat Ferrari Classiche.

     

    Ferrari-Enzo-Giallo-Retromobile.jpg

     

     

    Ferrari-Enzo-Giallo-Retromobile-Interior.jpg

     

    Ferrari-Enzo-Giallo-Retromobile-Classiche.jpg

     

     

    Ferrari 308 GT4 LM

     

    Oui, vous avez bien lu : Ferrari 308 GT4 LM pour Le Mans ! Ce chassis 08020 est le seul exemplaire construit pour la course par l'usine Ferrari. Elle participa aux 24h du Mans en 1974, engagée par la N.A.R.T. de Luigi Chinetti. Vous aviez pu la voir au Le Mans Classic en 2004 et 2006. Vous trouverez beaucoup plus de détails sur cette Ferrari 308 GT4 LM sur le site de RM Sotheby's, qui la proposa à la vente en 2012 à Monaco.

     

    Ferrari-308-GT4-LM.jpg

     

    Ferrari-308-GT4-LM-Retromobile.jpg

     

    Ferrari F50

     

    Pour continuer avec les 5 supercars Ferrari, une Ferrari F50 était aussi présente à Rétromobile 2019 et cela fait bien plaisir à voir car elles se font rares ! Celle-ci n'était pas en vente sur le stand d'un marchand mais en display sur celui de l'émission télé Wheeler Dealers qui passe sur RMC Découverte. Coup de chance, le capot moteur était ouvert, permettant d'admirer son V12 issu de la Formule 1. Et là vous pouvez admirer le tout carbone, dont les passages de roues et le socle des feux arrières, ainsi que l'intégralité de la protection thermique autour des échappements.

     

    Ferrari-F50-Retromobile.jpg

     

    Ferrari-F50-Retromobile-V12.jpg

     

    Ferrari Brigitte Bardot 512

     

    Si comme moi vous avez lu la revue Grand Prix n°28 dédiée à Ferrari, vous aurez appris que la Ferrari BB512 porte ce nom, non pas pour Berlinetta Boxer comme officiellement annoncé, mais parce que Léonardo Fioravanti, son designer, avait Brigitte Bardot en tête en la dessinant. BB comme Brigitte Bardot.

     

    Ferrari-BB-512.jpg

     

    Ferrari-BB-512-Retromobile.jpg

     

    Ferrari-BB-512-Interior.jpg

     

    Une très belle Ferrari BB512 de 1983 était présente sur le stand d'Eleven Cars, grise avec un intérieur rouge. Elle disposait de son certificat Ferrari Classiche.

     

    Ferrari-BB-512-Front.jpg

     

    Ferrari LaFerrari Aperta

     

    Pour terminer sur les 5 Ferrari supercars, deux Ferrari LaFerrari étaient présentes sur le salon Rétromobile par le biais de la maison RM Sotheby's. Toutes les deux arboraient des couleurs sombres qui ne rendent pas très bien dans cet environnement sous lumière artificielle.

     

    Ferrari-LaFerrari-Retromobile.jpg

     

    Ferrari-LaFerrari-Aperta-Retromobile.jpg 

    Laquelle de ces Ferrari vous a le plus marquée ? Etiez-vous à Rétromobile 2019 et qu'en avez-vous retenu ? Sinon que souhaiteriez-vous savoir de plus sur cette édition ?

     

    Vous trouverez la seconde partie de cet article ici : https://www.theferrarista.com/forum-ferrari/ferrari-articles/sorties-et-evenements_1/rétromobile-2019-les-25-merveilles-ferrari-que-vous-ne-deviez-pas-rater-22-r587/

     

    Si cet article vous a plu, vous aimerez aussi :

    Rétromobile 2018 : quelles tendances pour les Ferrari ?

    Les 21 Ferrari à ne pas rater à Rétromobile 2016

    4 points à retenir de Rétromobile 2012 si vous êtes Ferrariste

    10 stands où admirer des Ferrari à Rétromobile 2010

    Mon coup de coeur à Rétromobile 2007

     

    Edited by Franck

    8


    User Feedback




    Merci Franck !

    J’y étais vendredi mais tu apportes beaucoup d’infos ou anecdotes intéressantes. 

    0

    Share this comment


    Link to comment
    Share on other sites

    Merci Franck, sympa ce compte rendu,

     

    Pour ma part j'ai beaucoup aimé cette édition avec de plus en plus de voitures de courses, avec quelques exemplaires vraiment sublimes, 

    0

    Share this comment


    Link to comment
    Share on other sites
    enzo2217

    Posted

    Merci beaucoup Franck, surtout pour ceux qui n'ont pu s'y rendre 

    0

    Share this comment


    Link to comment
    Share on other sites
    Alain Vittone

    Posted

    Merci Franck

    Faudra que j'y aille un jour.

    J'en apprends tous les jours et m'aperçois que mes connaissances sur l'or rouge sont minces par rapport aux autres passionnés.

    J'aimerai en lire plus sur les différences flat V12 et boxer, j'ignorai totalement.

    Alain

    0

    Share this comment


    Link to comment
    Share on other sites
    Franck

    Posted

    Le 10/02/2019 à 19:28, D@vid a dit :

    Merci Franck !

    J’y étais vendredi mais tu apportes beaucoup d’infos ou anecdotes intéressantes. 

    Cela fait parti du plaisir : rechercher quelques infos supplémentaires sur les autos qui viennent juste d'être vues et les partager.

     

    @tous : merci beaucoup pour vos nombreux commentaires. :)

    0

    Share this comment


    Link to comment
    Share on other sites
    dragon1964

    Posted

    Il y a 19 heures, Alain Vittone a dit :

    Merci Franck

    Faudra que j'y aille un jour.

    J'en apprends tous les jours et m'aperçois que mes connaissances sur l'or rouge sont minces par rapport aux autres passionnés.

    J'aimerai en lire plus sur les différences flat V12 et boxer, j'ignorai totalement.

    Alain

     

    Voici Alain quelques éléments supplémentaires...

     

    0

    Share this comment


    Link to comment
    Share on other sites



    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!


    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.


    Sign In Now