• 22 membres de Ferrarista à Maranello en mai 2018


    Franck

    Nous étions 22 membres de Ferrarista à Maranello, du 14 au 19 mai 2018, pour le "traditionnel" voyage à Maranello et aux Mille Miglia : @Glyde, @guillaume84, @jph13, @XXX360, @Pat 13, @svas, @alex84, @Mike051, @ogmracing, @bernwizard, @chris et leurs accompagnants. De mon côté, ma première visite à Maranello remonte à 2008 et je fêtais donc 10 ans de visite de l'usine Ferrari une à deux fois par an. Qui avait-il donc de spécial cette année lors de nos visites, qui fait que chaque année est différente ?

     

    Visite de Maranello

    Nous commencions le mardi par une visite à pied de Maranello pour repérer les endroits stratégiques à connaître pour le reste de la semaine : musée Ferrari, circuit de Fiorano, Scuderia Ferrari, entrée historique de l’usine Ferrari, le Cavallino Ristorante, etc. C'est l'occasion de voir, par exemple, l'avancée des travaux des nouveaux bâtiments de la Scuderia Ferrari, ou de voir tourner sur le circuit de Fiorano la toute nouvelle Porsche 991 GT2 RS bardée de capteurs.

     

    Ferrari-375-MM-Plus-1954.jpg

     

    Visite du garage Toni Auto 

    Ce garage contient toujours autant de merveilles en restauration ou en entretien. L'accueil y est sympathique comme à chaque fois, avec des anecdotes racontées par Silvano sur sa carrière en F1 et en sport prototypes pour Ferrari pendant 6 ans, en tant que mécanicien, à la fin des années 60 et au début des années 70. Une photo venait en effet de paraître dans AutoSprint sur laquelle il apparait à l’occasion du grand-prix de Kyalami, qui sera son dernier. A l’époque, lorsque les grands-prix ne se déroulaient pas en Europe, les équipes restaient sur place pendant deux ou trois semaines. Ils ne rentraient donc pas chez eux pendant plus de 3 mois !

    Autre anecdote racontée : une auto restaurée en Grande-Bretagne et venue passer la certification Ferrari Classiche, qui lui a été refusée, entre autres parce que la peinture du chassis était noire brillant (nouvelles peintures à l’eau) au lieu de noir mat. L'auto était chez Toni Auto entre autres pour refaire une peinture noire mat à l’ancienne. Dans le garage étaient présentes entre autres 3 Ferrari 275 GTB et une Ferrari 375 MM Plus, qui participera aux Modena Cento Ore début juin.

     

    Pagani-Zonda-R-Museum.jpg

     

    Visite de Pagani

    C'est l’usine jugée par les participants comme la plus artisanale, avec le niveau de qualité le plus élevé. A noter, dans le musée, l'apparition de la Pagani Hyuara. Dans la visite d’usine, nous montons pour la première fois au niveau des ouvriers qui fabriquent les pièces en carbone. Auparavant, dans cette nouvelle usine, la fabrication des pièces en carbone était expliquée au travers de pièces disposées sur une table à côté de l’assemblage des autos.

     

    Visite du musée Panini

    Pour la première fois, notre visite est réalisée par M. Panini lui-même, le fils d’Umberto Panini, le créateur des célèbres vignettes. Il nous fait visiter l’entrepôt d’affinage du parmesan bio qu'ils produisent et le hangar où sont stockées toutes les Maserati. Cette visite était intéressante car elle nous offrait le point de vue du propriétaire. Il nous indiquait par exemple que la région est spéciale car celle à la fois des « fast cars » (Ferrari, Maserati, Lamborghini, Pagani, etc.) et du « slow food » (plusieurs années d’affinage pour le parmesan et le vinaigre balsamique). Une Maserati récente était présente cette année : une Maserati GranCabrio bleue.

     

    Visite de l’usine Maserati

    Il ne reste plus dans l'usine de Modène qu’une chaine d’assemblage au lieu de trois quand l’usine tourne à plein régime. Trois Alfa-Romeo 4C sont produites chaque jour et 15 Maserati GranTurismo et GranCabrio. C’est la seule usine où nous visitons dans le détail les contrôles qualité réalisés après l’assemblage : tests d’étanchéité, tests d’accélération et de freinage sur rouleaux, inspection et correction des défauts esthétiques, etc.

     

    Lamborghini-Veneno-Museum.jpg

     

    Visite de Lamborghini

    Nous avons visité les chaines d’assemblage des Lamborghini Huracan et Aventador, des moteurs 12 cylindres et de la sellerie. Pas de visite de la ligne d’assemblage des Lamborghini Urus, effectuée dans un autre bâtiment. Dans le musée, l'exposition était consacrée aux Lamborghini liées au cinéma. Les visites étaient à la chaine, industrialisées, avec beaucoup de groupes les uns derrière les autres à 5 minutes près. Notre groupe a été divisé en deux car trop grand, et nous étions donc avec des personnes qui n’étaient pas de notre groupe. C'est le seul cas où cela nous arrive, et cela nous a privé d'une visite en français (1 personne pas de notre groupe ne parlant pas français).

     

    Mille-Miglia-Tributo-Ferrari.jpg

     

    Mille Miglia

    Cette année, nous nous sommes rendus à l'arrivée de la première étape au lieu du départ, traditionnellement, car les dates de l'événement avaient été changées. C'était l’occasion de voir une autre facette de l’événement, quand les concurrents arrivent fatigués vers 23h à la fin de la journée dans ces autos très physiques. Nous sommes arrivés pour le tributo Mercedes. Nous avons donc vu le tributo ferrari en entier, puis l’arrivée des concurrents des Mille Miglia pour le dernier check-up puis la présentation sur le podium.

     

    Visite de Tubistyle

    C'est toujours intéressant de voir la fabrication des pots OEM et des pots en aftermarket, mais la nouveauté, comme l’an passé, était la visite de l’usine de fabrication des réservoirs à essence. Nous y avons vu des choses différentes de l’année dernière, dont le réservoir à essence des Bugatti Chiron. Les réservoirs sont garantis 5 ans mais ils doivent assurer une capacité de production pendant 20 ans (si besoin de remplacer un réservoir sur une auto). Nous avons assisté entre autres aux tests d'étanchéité de ces pièces.

     

    Ferrari-250-GTO.jpg

     

    Visite de la casa Enzo Ferrari à Modène

    Le musée Ferrari de Modène présente une nouvelle thématique cette année, Rosso & Rosa, autour des femmes célèbres et propriétaires de Ferrari. Il contenait peut-être un peu plus d’autos anciennes que les années précédentes dont une Ferrari 250 GTO qui sortait de restauration chez Ferrari Classiche, une Ferrari 250 GT SWB, grise à bande rouge, que je n’avais jamais vue, une Ferrari 375 MM, une Ferrari 250 GT Cabriolet, une Ferrari 750 Monza, une Ferrari 250 GT California noire, etc. Le second bâtiment ne contient par contre plus aucune auto et devient consacré aux moteurs Ferrari.

     

    Ferrari-375-MM.jpg

    Visite de l’usine Ferrari

    A la carrosserie Scaglietti, les nouveautés étaient de voir les premières Ferrari 488 Pista, très peu nombreuses, et les premières Ferrari FXX K Evo. Concernant la Pista, une réunion semblait avoir lieu avec le sous-traitant fournissant le capot avant, comportant une grande ouverture pour l’aérodynamique. Peut-être qu’il ne donne pas encore entière satisfaction. Pour la Ferrari FXX K, son montage est très compliqué et seul un exemplaire est produit chaque semaine pour le moment.

    Sur les chaines d’assemblage, la nouveauté était aussi la Ferrari 488 Pista, mais seuls deux exemplaires étaient visibles, donc encore dans les pré-séries. Nous avons vu notamment une Ferrari 488 Pista noire, pas très belle car tous les éléments en carbone sont masqués et ne ressortent pas comme avec les autres couleurs. Par contre nous avons vu et entendu beaucoup de Pista tourner sur Maranello et dans l’usine. A noter que des Ferrari Portofino étaient produites sur la chaine des V12 en plus de la chaine des V8.

    A la Scuderia Ferrari, les cinq châssis (2 par pilote + 1 spare) étaient en cours de montage car l’équipe était à Maranello, ce qui permet de faire un check complet de toutes les pièces. Au département F1 Clienti, peu de FXX ou de 599XX car parties sur circuit pour la majorité. Deux F1 tri-posta étaient visibles car en cours d’entretien, alors qu’habituellement elles sont sous bâche.

     

    Ferrari-250-GT-SWB.jpg

     

    Visite du musée Ferrari de Maranello

    Le musée Ferrari de Maranello présentait lui aussi une nouvelle thématique, « Rosso Infinito », avec de mon point de vue, moins de voitures exposées, et plus d’études de soufflerie par exemple. A noter quand même la présence de nouvelles autos comme une magnifique Ferrari 250 GT California LWB, une Ferrari 250 Europa Vignale, une Ferrari 250 GT Pininfarina marron, une Ferrari 290 MM, etc. Globalement, les deux musées Ferrari un peu moins intéressants que précédemment, de mon point de vue, avec moins d'autos anciennes présentées.

     

    Ferrari-250-California.jpg

     

    Ajoutez à tout ce programme des restaurants toujours aussi fabuleux (Retro Gusto, Cavallino, Da Pasticcino, Montana, entre autres) et des participants qui savent instaurer une excellente ambiance, et vous passez une semaine de rêve dont le seul défaut est de passer trop vite, comme à chaque fois. Merci à la concession Ferrari Modena Motors de Strabourg et Mulhouse, par laquelle nous sommes passés pour les visites des usines Ferrari et Maserati.

     

    Etiez-vous présents pour ce voyage à Maranello et qu'aimeriez-vous ajouter à son sujet ? Si vous n'étiez pas présents, quelles informations complémentaires souhaiteriez-vous connaître ?

     

    Si cet article vous a plu, vous aimerez aussi :

    Les Ferrarista sur l'anneau du Rhin avec la gamme Ferrari

     50 membres de Ferrarista aux 70 ans de Ferrari à Maranello

     24 membres de Ferrarista à Maranello en octobre 2016

    - Sujet des inscriptions au voyage à Maranello

    - Photos du voyage 2018 à Maranello (réservé aux abonnés)

    Modifié par Franck

    13


    Retour utilisateur




    bernwizard

    Posté(e)

    Pour ma première participation ce fût une réussite totale.

    Organisation parfaite, j'en ai pris plein la vue des souvenir pour le reste de ma vie.

    Une ambiance du tonnerre.

    Merci tous et au plaisir de se retrouver sur d'autres manifestations 

    Amicalement 

    0

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    Franck

    Posté(e)

    Il y a 20 heures, Jéré13 a dit :

    Merci pour ce très beau reportage, ça fait rêver et donne envie d'y aller ( ou retourner )

    Merci @Jéré13 pour ton commentaire. Et encore dans le reportage il n'y a qu'un tout petit peu de tout ce que nous avons pu vivre durant toute cette semaine. :)

    0

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    Franck

    Posté(e)

    Il y a 20 heures, kani56 a dit :

    Toujours aussi plaisant de revoir ces endroits mythiques, merci pour le partage.

     

    Merci @kani56 pour ton commentaire. Oui, c'est toujours sympa de voir comment les lieux où nous sommes passés ont évolué, en y allant ou en regardant les photos. :)

    0

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    Franck

    Posté(e)

    Il y a 18 heures, expory a dit :

    Super CR, ça donne envie :D

    Merci @expory pout ton commentaire et pour la rencontre sur place, notamment lors du dîner au Cavallino.

    Pour un passionné d'automobiles, forcément ce type de voyage donne envie. ;)

    Au plaisir de te revoir lors d'une prochaine occasion.

    0

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    joel

    Posté(e)

    superbe reportage ,les souvenirs de ce beau voyage me revenais a chaque photos que vous mettiez en ligne .

    merci

    0

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    Etienne

    Posté(e)

    Le 20/05/2018 à 21:14, Franck a dit :

    Merci @Etienne pour ton commentaire. Comme on peut le voir sur la photo, ils se sont trompés au musée sur son appellation "LWB".

    J'ai l'impression que deux musées Ferrari c'est trop et qu'ils n'ont pas assez de matière pour alimenter les deux correctement.

    Je préférais quand la Casa Enzo Ferrari n'était pas complètement à Ferrari.

    @Franck : Je vois effectivement que la signalétique est fausse devant cette California. Même pas surprenant...

    Pour autant que je puisse en juger, il s'agit sans doute de # 1527GT, une voiture en France depuis le début des 90's, immatriculée dans le 92...Il faudrait surtout voir le tableau de bord, très particulier (en fait, quasi identique à celui d'une 250GTE)

     

    Quand à supposer que Ferrari manquerait de matière pour alimenter correctement ses 2 musées, c'est une blague ?

     

    8m7d.jpg

     

    m6a3.jpg

    0

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    Etienne

    Posté(e)

    Pour revenir sur l'alimentation des 2 musées, il y aurait selon moi un moyen facile de proposer régulièrement des modèles nouveaux et intéressants : l'usine proposerait un deal aux propriétaires qui déposent régulièrement leurs voitures pour entretien / réparation / restauration / certification du style "on vous fait un prix d'ami si vous acceptez de laisser votre véhicule ne serait-ce qu'un mois à disposition pour nos musées", je suis certain qu'il y aurait des volontaires !

    D'ailleurs, s'il s'agit bien de 1527GT, et pour connaître un petit peu son propriétaire, je doute qu'elle se retrouve exposée par hasard :rolleyes:

    0

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    geo27

    Posté(e) (modifié)

    il y a 36 minutes, Etienne a dit :

    Pour revenir sur l'alimentation des 2 musées, il y aurait selon moi un moyen facile de proposer régulièrement des modèles nouveaux et intéressants : l'usine proposerait un deal aux propriétaires qui déposent régulièrement leurs voitures pour entretien / réparation / restauration / certification du style "on vous fait un prix d'ami si vous acceptez de laisser votre véhicule ne serait-ce qu'un mois à disposition pour nos musées", je suis certain qu'il y aurait des volontaires !

    D'ailleurs, s'il s'agit bien de 1527GT, et pour connaître un petit peu son propriétaire, je doute qu'elle se retrouve exposée par hasard :rolleyes:

    Barchetta la considère de 1959 et longue

    http://www.barchetta.cc/english/All.Ferraris/Detail/1527GT.250GT.LWB.Cal.htm

     

    Et lorsque je l'ai vue en 2010 à Rétro, Lecoq aussi, (mais ils affichaient 1957...).

    2010_011.jpg

     

    Sauf erreur, 1527 en principe est de 1959 ?

    La première courte doit être 1795 Gt en 1960.

     

    Source Cavallino

    captur24.jpg

     

     

    A vérifier.

     

     

     

     

    Modifié par geo27
    0

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    Mike051

    Posté(e) (modifié)

    @Etienne: c'était bien la française immatriculée dans le 92, celle en photo.

    On a pu voir que les visiteurs n'étaient pas tous respectueux, meme en Italie: elle était rayée d'un coté et des joints avaient été  triturés....

    Etonnant l'étiquette sur le pare-brise marqué "Gendarmerie - Escorte présidentielle". :blink:

    IMG_2818_2.JPG

    Modifié par Mike051
    0

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites
    Etienne

    Posté(e)

    Il y a 17 heures, geo27 a dit :

    Barchetta la considère de 1959 et longue

    http://www.barchetta.cc/english/All.Ferraris/Detail/1527GT.250GT.LWB.Cal.htm

     

    Et lorsque je l'ai vue en 2010 à Rétro, Lecoq aussi, (mais ils affichaient 1957...).

    2010_011.jpg

     

    Sauf erreur, 1527 en principe est de 1959 ?

    La première courte doit être 1795 Gt en 1960.

     

    Source Cavallino

    captur24.jpg

     

     

    A vérifier.

     

     

     

     

    Comment passer pour un con ...:wacko:

    C'était pourtant assez évident avec ce s/n de voir que c'était effectivement un châssis long. Facile aussi de vérifier en cas de doute. Ben non, je suis parti bille en tête en me focalisant sur la forme de l'ouïe d'aile et de la poignée de portière, caractéristiques du châssis court.

    Finalement, avec l'avant refait et le tableau de bord spécial, elle est bien à part cette California !

    0

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites



    Créer un compte ou se connecter pour commenter

    Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


    Connectez-vous maintenant