• Essai longue durée : 15 mois en Ferrari Mondial T


    Franck

    La Ferrari Mondial n'est pas la plus aimée des Ferrari. Soit. Mais ne représenterait-elle pas du coup une excellente opportunité de réaliser votre premier pas dans le monde Ferrari ? Car outre un tarif relativement accessible, elle offre l'avantage de proposer quatre vraies places pour profiter de votre passion en famille ! Pour en savoir plus, le mieux serait d'obtenir le retour d'expérience d'un propriétaire. Cyril est l'heureux propriétaire d'une très belle Ferrari Mondial T depuis 15 mois. Lisez plutôt ses réponses aux questions que je lui ai posées, comme si vous participiez à notre conversation. Elles sont très intéressantes.

     

    Franck : Quel est ton parcours automobile et pourquoi avoir choisi la Ferrari Mondial ?

     

    Cyril : Et bien Franck, d’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été passionné par l’automobile, et plus précisément ... par Ferrari. J’ai toujours roulé dans des autos assez puissantes, le plus souvent Germaniques, repoussant sans cesse l’échéance Italienne !

     

    Mon objectif était d’atteindre mon but avant mes 40 ans, à savoir entrer enfin dans la grande famille des propriétaires de Ferrari. Ayant la possibilité d’anticiper l’échéance, c’est à 38 ans que je me suis décidé de me mettre en quête de ma première Ferrari. Mon choix s’est porté sur une 2+2, pour les balades en famille et sur un V8, ayant peur d’un V12 pour un premier achat !

     

    Connaissant bien les Mondial, je savais que les critiques à leur égard étaient le plus souvent mal fondées ; je me suis donc mis à la recherche d’une 3,4L ou T, dernière génération, équipé du V8 de la 348. Celle-ci était en short-list avec la 308 GT/4, autre Ferrari très efficace !

     

    Franck : Quels étaient tes critères d'achat d’une Ferrari Mondial et comment as-tu trouvé ton exemplaire ?

     

    Cyril : Le critère principal est le même quelque soit le modèle de Ferrari que l’on recherche : avoir une parfaite traçabilité de l’historique du véhicule ! Le problème de la Mondial est qu’elle attire beaucoup de non connaisseurs, qui n’ont pas forcément les moyens de l’entretenir ; c’est du reste pour cela que beaucoup de Mondial 8 ou QV sont à vendre à des prix ridicules, mais souvent dans de piteux états.

     

    Il est également difficile de trouver un exemplaire Full Stock, de nombreuses Mondial ayant été massacrées avec, par exemple, des GPS fixés sur le tableau de bord, ou par des systèmes audio à 12 enceintes… C’est ainsi qu’après avoir passé des semaines à étudier de près toutes les T en vente dans notre pays, j’ai du élargir mon rayon d’action à l’Europe. Après la Suisse, l’Allemagne, en passant par l’Italie, c’est en Belgique que j’ai trouvé la perle rare.

     

    Un collectionneur venait juste de mettre en vente son modèle de 1989 avec 27 000Kms. Le lendemain, il m’envoyait des photos complémentaires, le surlendemain je la réservais, et une semaine après j’étais en route pour Knokke Le Zoute ! L’exemplaire était tel que décrit dans l’annonce, à savoir dans un état « quasi comme neuf ! » et nous fîmes rapidement affaire !

     

    Je vous passe les nombreux détails de l’homologation Française, car je suis tombé en pleine période de modifications législatives pour l’immatriculation ! J’avais l’impression d’avoir acheté la Ferrari sur une autre planète alors qu’elle n’était qu’à 300 kilomètres de chez moi. A cela s’ajoutant la particularité des plaques Belges, à savoir que la plaque appartient au propriétaire et non au véhicule, je décide de la faire « livrer » pour éviter des soucis avec la Police Belge. Elle arrive finalement le 1er Juillet 2009 chez moi….. c’était Noël bien en avance !!!

     

    Une fois la belle dans mon garage, je me souviens que la première semaine, j’ouvrais la porte plusieurs fois par jour, pour m’assurer que je n’avais pas rêvé ! Allant me mettre à son volant le soir, j’ai même réussi à m’endormir dedans !

     

    Franck : De suite après l'achat, qu'est-ce-qui t'a le plus marqué dans l'utilisation de ta Ferrari Mondial ?

     

    Cyril : L’ayant essayé « en température » en Belgique, le premier passage de la marche arrière à froid m’a rappelé que la belle a 20 printemps ! Mais à part cela, la plus grande bonne surprise est son comportement général, qui lui est digne d’une GT récente ! Il faut dire que ce n’est pas l’évolution de la 3,2L mais d’un réel nouveau modèle, entièrement revu, sorti dans l’indifférence générale, la 348 lui ayant fait de l’ombre. Le châssis est une vraie réussite, bien plus réussi que les premières 348, et son freinage est très puissant.

     

    L’autre avantage de cette Ferrari est sa discrétion, surtout dans cette couleur, mais quand elle est reconnue, c’est toujours avec des signes de joies ou de respects en retour, ce qui fait plaisir.

    Je voudrai également chasser une idée reçue, à savoir qu’une Ferrari Mondial qui a toujours

    été bien entretenue et utilisée régulièrement (même avec ses 27 000 kilomètres d’origine, la mienne a été utilisée chaque semaine) « tourne » comme une horloge, et ne tombe pas en panne tous les 200 kilomètres. Aucun signe de surchauffe par exemple, alors qu’une de mes premières sorties a été de me rendre au Contrôle Technique, il faisait 40° et j’étais bloqué dans les bouchons ! J’ai davantage passé mon temps à surveiller les voyants que la route, alors qu’ils ne bougeaient pas d’un poil !

     

    Ma seule déception est provenue de la sonorité d’origine, très (trop) discrète, la T étant à l’origine « la GT familiale » dans le catalogue de l’époque. Ce souci fut résolu quelque mois après par la pause d’un silencieux Orbisoud (le top pour les Ferrari des années 70’ à 90’).

     

    Franck : Avec le recul, quels sont les bons côtés de ton exemplaire de Ferrari Mondial et les éventuels problèmes rencontrés ?

     

    Cyril : L’aspect 2+2 est un vrai plus ! C’est toujours un bonheur de se promener avec de la famille ou des amis. Je fais parti de deux associations, d’une part le Club Scuderia, devenue célèbre pour ses KB Day, un événement incontournable pour tout propriétaire passionné qui se respecte. Je fais également partie d’EAP, où se mélangent des ballades multimarques, et des sorties caritatives en offrant des baptêmes payants. J’ai du reste été très agréablement surpris lors du Téléthon 2009 ; je pensais rester bredouille au milieu des 550, 360 et autres 355, mais la Mondial permet d’emmener plus d’un passager, et beaucoup de pères accompagnés de leur fils, voire de petites familles, étaient ravis de partager ensemble un baptême.

     

    D’une manière générale, je m’en sers le plus possible ! j’ai tellement attendu durant ces années que c’est pour moi insupportable si elle reste au garage plus de deux semaines sans gambader.

    Comme je le dis souvent, une Ferrari « Yougtimers », c’est comme une maison de campagne, il y a ce qui ne peut attendre, et le reste, qu’on fait au fil de l’eau. Depuis des années, je me demande combien doit-on prévoir pour entretenir correctement une Mondial T. Je commence à avoir la réponse !

     

    Pour commencer il faut intégrer un « matelas » dans le budget d’achat, afin de palier au plus urgent, même si le modèle acheté est en très bon état. Ensuite, il ne faut pas oublier le changement de courroie qui intervient environ tous les trois ans, et là, comme pour ta F355 Franck, c’est la dépose du moteur à la clé; il faut compter environ 3 500€ chez un garage spécialisé comme Fiorano Racing, et le double en concession, pour le même travail, voire moins bien réalisé… à vous de voir !

     

    Cette première année a été coûteuse car j’ai fait faire beaucoup de choses, de l’indispensable (Courroies, pneus, ...) au facultatif (échappement Orbisoud, quelques réparations électriques, passage chez Auto-Spa, ...), la note s’élevant à environ 10 k€. Je me retrouve du coup avec le plus beau modèle que je connaisse, sensation bizarre partagée entre fierté et le stress d’être garant d’une partie du patrimoine de Maranello. Ce que je n’avais pas envisagé à l’origine.

     

    Franck : Quels conseils donnerais-tu à une personne souhaitant acheter une Ferrari Mondial ?

     

    Cyril : Les conseils que je donne à toutes les personnes à la recherche d’une Ferrari des années 80 ou 90, c’est en priorité de ne pas se précipiter ! Un achat sur un coup de tête est souvent une erreur. Il faut prendre le temps de choisir le modèle qui vous convient le mieux (La seule famille des Mondial comporte 4 générations), s’assurer que l’on pourra l’entretenir correctement est aussi primordial. Beaucoup de monde s’imagine que l’entretien d’une Ferrari de 20 ans est bien moins coûteux que celui d’un modèle récent ! Une grave erreur qui peut être rapidement fatale, surtout pour la Ferrari.

     

    Dans la série des petits trucs, lors de la recherche, toujours demander des photos complémentaires à celles présentes sur le site de l’annonce, surtout si elles montrent un coin ou côté particulier du véhicule. Un bon test est d’avoir un ensemble de photos des sièges avant ; par expérience, une Mondial avec des sièges en mauvais état indique qu’il faut abandonner la recherche, le reste devant être pire…

     

    Un dernier conseil : ne jamais se rendre seul pour voir un véhicule, surtout si c’est l’un des premiers que l’on va voir … le risque de tentation peut être trop fort, et empêche d’avoir la tête froide.

    Pour le quotidien, il est impératif de respecter la montée en température des différents liquides, ainsi environ 30 kilomètres à moins de 4000 tours/mn s’imposent lors de chaque sortie, avant de lâcher les gaz.

     

    A refaire, je prendrais le même exemplaire et le même modèle, la T ayant un côté ancien tout en offrant des prestations qui n’ont pas à rougir en 2010. Je pensais changer la Mondial dans quelques temps pour une Ferrari 456 MGT , mais au final, avoir un tel modèle permet de prendre du recul. Je pense la garder et plus tard avoir en plus pourquoi pas une 360 Challenge Stradale … mais ce n’est pas pour tout de suite, ayant encore du mal à réaliser la chance que j’ai.

     

    Merci Cyril pour tous ces conseils et informations ! Je ne sais pas pour vous mais moi j'ai appris beaucoup sur la Ferrari Mondial T. Vivement le 4 décembre que je puisse la découvrir en passager lors du Téléthon à Chessy !

     

    Et vous, qu'avez-vous ressenti à la lecture de cette conversation ? Quelles autres questions aimeriez-vous poser à Cyril ? Possédez-vous une Ferrari Mondial et quelles conseils supplémentaires pourriez-vous apporter ?

     

    Vous aimerez également lire ces articles :

    - L’évolution des tarifs des Ferrari 2+2 au 1er semestre 2010

    - Essai longue durée : 25 000 kilomètres en Ferrari 360 Modena

    - Essai longue durée : 18 mois au volant de la Ferrari F355 GTS

     

    Crédit photo : les photos illustrant cet article sont l'oeuvre de Cyril à l'exception des photos en mouvement prises par Eddy Clio du site Caradisiac.


    0


    User Feedback




    Guest Georges

    Posted

    Sympa cet article. Et ta voiture est vraiment belle Cyril!

    Pour la petite histoire, j'avais cherché il y a 4 ans une T cabrio, avant d'en arriver aux mêmes conclusions que toi, c'est à dire que je n'en avais pas trouvé une seule qui soit dans un état correct et avec le pedigree qui va bien. Manquant de patience et je m'étais donc rabattu sur une F355...

    0

    Share this comment


    Link to comment
    Share on other sites
    Guest Alexandre

    Posted

    Excellent.

    J'espère aussi pouvoir le faire avant 40 ans il me reste 7 ans.

    Merci Cyril et Franck

    bravo

    0

    Share this comment


    Link to comment
    Share on other sites
    Guest Emmanuel

    Posted

    Bel article, tout ce que j'ai voulu dire à M6 et qui a été coupé au montage...

    Et bien belle voiture, mais ça allait sans le dire !

    0

    Share this comment


    Link to comment
    Share on other sites

    Sympa et réaliste, beaucoup de chose similaire dans mon parcours.

    Moi aussi un achat effectué à 38 ans, plusieurs descentes par jour au garage les premiers jours, une réserve financière pour les réparations éventuelles...

    La grande différence pour moi a été d'acheter sur un coup de tête une Mondial 3,2 de 87000km de 1989 avec ABS, qui heureusement ne m'a pas déçus.

    Avec le recul, je me dis que j'ai quand même eu de la chance de ne pas avoir eu de soucis.

    Bref une histoire d'amour qui a duré 4 ans et 12000km, elle vient d'être remplacée par une 550 Maranello sur un coup de tête là aussi.

    0

    Share this comment


    Link to comment
    Share on other sites

    Pour l’anecdote, c’est ma fille (8 ans à l’époque) qui a pris la photo de l’arrivée de la Ferrari devant chez moi (la 2ème photo), j’étais tout juste en état de marcher, le livreur (que je recommande) ayant 2 heures de retard à cause des bouchons.

    0

    Share this comment


    Link to comment
    Share on other sites



    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!


    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.


    Sign In Now