• Essai longue durée : la Ferrari F12 de Trois Cinquante Cinq


    Trois cinquante cinq

    La Ferrari F12 Berlinetta et son fabuleux moteur V12, est très désirable, avec ses 740ch, le son magniique du V12 et son agilité de berlinette. Elle a été récompensée par de nombreux magazines, entre autres avec le prix du meilleur moteur de l'année en 2013.

    Mais qu'en est-il sur la durée quand vous en êtes propriétaire ?  Le plaisir est-il au rendez-vous à chaque sortie ? Les coûts ne sont-ils pas démesurés pour rouler avec régulièrement ? Et comment trouver un bel exemplaire ? Pour le savoir, voici le retour de @Trois cinquante cinq, grand fan de Ferrari et qui n'en est pas à sa première Ferrari.

     

    Ferrari-F12-Berlientta-Delivery.jpg

     

    Quel est ton parcours automobile et pourquoi avoir choisi la Ferrari F12 Berlinetta ?

     

    Ma première voiture fut une 205 GTI blanche, suivie d un VW Corrado VR6 quasi neuf, 2 ans après sa sortie, et que j avais racheté à un notaire à la fin de mes études. J'en garde un excellent souvenir. Son 6 cylindres en ligne était fabuleux pour l'époque ! 

    Ma troisième sportive fut l'aboutissement d'un rêve avec la Ferrari F355 Berlinetta de 13 000 kilomètres, avec laquelle j'ai parcouru 49 000 kilomètres derrière son volant. C"était presque hier, et il y a pourtant déjà 14 ans qui se sont écoulés.

    Depuis un an et demi, je roule ma  Ferrari F12 Berlientta, un véritable aboutissement pour le passionné attaché à l'histoire de la marque que je suis.

    Comme tu sais, après avoir cherché en vain une Ferrari Challenge Stradale pendant presque 2 ans, j ai passé commande d"une Ferrari 488 GTB au salon de Genève en 2016. Cette dernière me fut fort heureusement jamais livrée dans les délais, malgré ma patience infinie.Le prêt d une Ferrari F12  une après-midi de printemps sur les routes de l arrière pays a scellé ma décision. Aucune hésitation, elle représente tout ce que j ai aimé et tout ce que j aime chez Ferrari !!!

     

    Ferrari-F12-Berlinetta-Side.jpg

     

    Quels étaient tes critères d’achat d’une Ferrari F12 Berlinetta et comment as-tu trouvé cet exemplaire ?

     

    Je souhaitais un exemplaire le plus proche du neuf possible, et avec un maximum d'options. Pas de Rosso Corsa, ni de noir. Mais j'étais ouvert au jaune et autres nuances de gris, et plus particulièrement le Grigio Ferro.

    Elle est arrivée en Rosso Berlinetta et c est parfait. Je ne pouvais pas rêver mieux à l'exception du Rosso Fuoco qui est une nuance légèrement plus orange dans les codes couleurs. Je l"ai acquise par le bouche à oreille dès de son entrée en concession Ferrari lors d une reprise. 

     

    Ferrari-F12-Berlinetta-Front.jpg

     

    De suite après l’achat, qu’est-ce-qui t’a le plus marqué au volant de ta Ferrari F12 ?

     

    Honnêtement , c'est le meilleur ensemble moteur/boite que j'ai connu à ce jour !  Le V12 est issu du programme de l'Enzo XX !!!

    C'est un véritable bloc issu de la course, placé en position centrale avant, aucune inertie, une allonge incroyable et des montées en régimes où les G longitudinaux te coupent le souffle. Le son émet des vocalises différentes tous les 1 000 tours supplémentaires. C'est l'extase sonore !!! 

    C'est également le moteur qui sera utilisé dans la LaFerrari et auquel on a simplement ajouté le KERS. L'allonge est hallucinante, donnant la sensation que l'accélération est sans fin. Le palier de 5500 tours à 8500 tours est vraiment physique ! 

    Les changements de rapports à la montée et à la descente claquent comme des coups de feu. C'est tellement addictif !!!

    A rouler, le mode d emploi est simple, il faut exercer une légère pression sur les freins et le nez rentre à la corde instantanément. Le poids ne se ressent pas dans la plupart des circonstances, même s'il est bien là et qu'il faut conserver ce paramètre à l esprit. Je trouve l'auto agile, et la direction ultra directe contribue à cette vocation affirmée par son nom de berlinette V12. A ce niveau, c'est très different d'une Ferrari 599 dont le gabarit limite quelque peu l'utilisation. 

    A chaque fois que je tourne la clé, et que le V12 se réveille brutalement, c'est une sensation incroyable, à savoir la promesse d'avoir les 5 sens comblés par la ballade qui va suivre. Toujours avec humilité, car la violence des accélérations et les poussées du couple moteur ne pardonnent rien à celui qui est derrière le volant. Chose importante à connaitre avec la Ferrari F12 , c'est l'impératif de bien chauffer les gommes pour faire passer la puissance sur le second rapport. 740 ch aux roues arrières imposent ce mode d'emploi ! 

    La F12 en offre tellement, que ce soit sur le plan des sensations physiques, sonores, ou visuelles !  Son design est d'une grande pureté, tout en subtilité et en force ... L'auto a une présence incroyable !!!

     

    Ferrari-F12-Berlinetta-Interior.jpg

     

    Peux-tu nous parler des coûts induits pour une utilisation normale d’une Ferrari F12 (assurance, entretien annuel, grosse révision, imprévus, etc.) ?

     

    Je bénéficie de l'entretien gratuit pendant 7 ans suivant la livraison de l'auto à son propriétaire. J'ai parcouru 10 000 kilomètres depuis son achat et termine progressivement le rodage ! 

    Rien à signaler de ce coté-là. Distribution par chaine, boite double embrayage faite pour durer la vie de la voiture, disques carbone-céramique inusables sur route ouverte ... Il n y a plus qu'à rouler !!! 

    Les retours de fiabilité sur la F12 sont excellents. C'est une voiture bien née !

    Concernant l'assurance, je paye 150 € /mois en tous risques.

     

    Et si c'était à refaire, que changerais-tu ?

     

    Je rachèterai la même Ferrari F12 , elle correspond à mon rêve, à la conception que je me fais de l'histoire de la marque et au rapport que j'entretien avec elle.

    D'ailleurs, c'est elle qui aurait dû s'appeler la LaFerrari, tant elle regroupe les fondamentaux et symbolise parfaitement l'histoire de Ferrari.

    Lorsque tu as goûté au V12 de la Ferrari F12, difficile d'imaginer rouler avec autre chose, hormis une Ferrari F12 TDF (qui restera un rêve de par sa cotation actuelle et future).

    L'avenir des routières de la marque ne m'inspire pas, j'aime la mécanique, pas l'électricité, et les kilomètres de cables électriques associés aux motorisations exclusivement turbocompressées des futurs modèles me laissent impassible. Aussi si un jour arrive où il faudra tourner la page, je quitterais probablement la marque qui m'habite depuis mes 16 ans.

    Mon seul regret est d'être passé à coté de la Ferrari Challenge Stradale en n'ayant pu trouver un exemplaire conforme à mes attentes, comme tu le sais, mais la F12 reste le gardien du temple.

     

    Ferrari-F12-Berlinetta-Motor.jpg

     

    Comment utilises-tu Ferrarista pour ton expérience avec ta Ferrari ?

     

    Je tente de partager mes expériences et d'apprendre de celle des autres. J'apprends encore et toujours sur l'histoire de la marque, les subtilités des différents modèles, sur le plan mécanique ou historique. C'est un regroupement de passionnés qui mange et dort Ferrari, et je me reconnais bien dans cette approche qui conduit naturellement au partage et aux rencontres. De très belles rencontres même et dont beaucoup sont devenu des amis ! D'ailleurs Franck, je crois que cela fait déjà presque 15 ans que l'on est ami !!!  

    Une reconnaissance éternelle à @eric355 qui tout au long de mon expérience Ferrari (surtout avec mon ex-Ferrari F355 ) m'a souvent rassuré techniquement et permis de dormir sur mes deux oreilles !

     

    MERCI @Trois cinquante cinq pour ce retour d'expérience très détaillé et passionné sur la Ferrari F12 Berlinetta ! Avez-vous d'autres informations que vous souhaiteriez connaître sur l'utilisation de la Ferrari F12 Berlinetta ? Ou si vous possédez une Ferrari F12 Berlinetta, quels sont les informations qui vous sembleraient intéressantes à ajouter ?

     

    Si cet article vous a plu, vous aimerez aussi :

    Essai longue durée : 20 mois et 14 000 kilomètres en Ferrari 550 Maranello 

    Essai longue durée : 3 ans et 12 500 kilomètres en Ferrari 512 TR 

    Essai longue durée : 8 000 kilomètres en Ferrari 365 Daytona 

    18 essais de Ferrari sur le long terme par les membres de Ferrarista


    13


    User Feedback




    tifosi101

    Posted

    Parfait ce récit. J'en veux une ! :wub:

    PS : quitter Ferrari pour aller où chez les modernes ?! C'est la même m.... à turbo et électrique partout ailleurs :angry: 

    0

    Share this comment


    Link to comment
    Share on other sites
    Trois cinquante cinq

    Posted

    Merci les z amis, c est très sympa !!!

    0

    Share this comment


    Link to comment
    Share on other sites
    Trois cinquante cinq

    Posted (edited)

    Il y a 22 heures, tifosi101 a dit :

    PS : quitter Ferrari pour aller où chez les modernes ?! C'est la même m.... à turbo et électrique partout ailleurs :angry:

     

    Ou pour revenir en arrière...Challenge Stadale, par exemple !

    Le jour ou on ne pourra plus rouler, j acheterai une 308 qv et ferais une restauration complète ...

    Une DB 11, ou une 991 / 992 GT3...

    A priori, je vais vieillir avec ma F 12 et vais y rajouter les quelques pièçes carbone qui manquent ( boitier d echappement et diffuseur arrière, lame avant ) et elle sera complète :) !

    Edited by Trois cinquante cinq
    1

    Share this comment


    Link to comment
    Share on other sites
    Franck

    Posted

    Le 03/02/2019 à 23:04, Bagnaud a dit :

    Juste pour compléter de ma petite expérience 

    Plaquettes arrières 1000 €

    En trois ans les 4 pneus on été changés 

    Le vrai problème c'est qu'elle pousse toujours il faudrait une piste d'aéroport pour la pousser au max 

    Difficile de résister aux péages :wub:

    Merci @Bagnaud pour ces informations complémentaires sur la Ferrari F12 Berlinetta.

    Du coup tu as remplacé les plaquettes arrières une fois en 3 ans aussi ? Et combien de kilomètres ?

    0

    Share this comment


    Link to comment
    Share on other sites
    henri66

    Posted

    Bravo à @Trois cinquante cinq Et @Franck pour cet article. 

    Je pense encore à ta recherche de CS, la commande de la 488 et le choix qui nous avais paru surprenant de la F12. Heureux de lire que tu en es heureux. Et c’est pas moi qui vais critiquer les V12 avant de la marque....

     

    pensee es aussi pour @eric355 pour sa contribution MONDIALE à l’entretien et amélioration des ferrari.....

    0

    Share this comment


    Link to comment
    Share on other sites

    Tres beau partage merci! J'ai moi aussi vu la côte de la 360CS doubler ces dernières années avec tristesse! 

    0

    Share this comment


    Link to comment
    Share on other sites



    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!


    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.


    Sign In Now