• Essai Longue durée : 24 mois et 6 000 kilomètres en Ferrari 328 GTB


    Franck

    La Ferrari 328 est une Ferrari très désirable : une ligne sportive, typiquement Ferrari, et intemporelle, pour un coût d'acquisition qui reste relativement bas. Mais à quoi devez-vous vous attendre si vous vous en portez acquéreur ? Comment trouverez-vous un bel exemplaire ? Quels sont les points que vous devez regarder plus particulièrement ? Quels coûts devez-vous prévoir ? L’idéal serait qu'un propriétaire de Ferrari 328 vous en parle. Et justement Pascal, propriétaire d'une Ferrari 328 depuis 24 mois a bien voulu répondre à mes questions. Lisez ses réponses et vous en apprendrez beaucoup en vue d'un éventuel achat de Ferrari 328.

     

    Ferrari_328_Pascal_Ferrarista_1.jpg

     

    Franck : "Pascal, quel est ton parcours automobile et pourquoi avoir choisi la Ferrari 328 GTB ?"

     

    Pascal : "Je suis passionné d'automobiles depuis mon plus jeune âge, principalement attiré par deux marques Porsche et Ferrari. Mon but était donc de pouvoir posséder un jour ou l'autre ces deux marques. Après 20 années dans le monde des Porsche, avec quelques infidélités, je me décide enfin à m'offrir le rêve : une Ferrari, qui doit être impérativement rouge !

    Mon choix s'est porté sur la Ferrari 328 et plus particulièrement sur un modele GTB avec jantes concaves, car pour moi la 328 est un des modèles les plus réussis. Le modèle B a une ligne beaucoup plus sportive par rapport à un S. La Ferrari 328 a également une accessibilité niveau moteur très avantageuse pour les gros entretiens. La distribution peut être réalisée avec le V8 en place, sans sortir le bloc, ce qui réduit considérablement le coût des interventions."

     

    Franck : "Quels étaient tes critères d’achat d’une Ferrari 328 GTB et comment as-tu trouvé ton exemplaire ?"

     

    Pascal : "les critères principaux étaient d'avoir un historique le plus limpide possible, un carnet c'est bien mais il ne remplacera jamais un dossier de factures. Attention aux faibles kilométrages qui peuvent être très attirants mais devenir très ennuyeux par la suite. L'ensemble de la mécanique doit tourner et rouler régulièrement. Ensuite une Ferrari 328 doit être complètement d'origine, donc stock avec son lot de bord

    Comment je l'ai trouvée, cette Ferrari 328 était la propriété d'un ami d'une des mes connaissances. Il connaissait le suivi de cette GTB depuis plus de 10 ans et cela a été un gros plus dans la balance. Dans ma sélection, j'avais repéré 3 exemplaires. C'est celle-ci qui est sortie du lot, et après 2 ans, mon choix a bien été confirmé.

    En ce qui concerne les 2 autres exemplaires, belles en photo mais loin d être parfaites : historique pas très clair, de gros blancs de plusieurs années dans les factures, des bricolages de fortune, des carrosseries abîmées avec de mauvais alignements, des intérieurs très usés ... enfin rien qui me donnait envie de franchir le pas. Mais j'ai trouvé mon bonheur dans la combinaison souhaitée. Il faut être très patient pour trouver VOTRE Ferrari 328, et je constate que les beaux exemplaires se font de plus en plus rares."

     

    Ferrari-328-Arriere-Pascal-Ferrarista.jpg

     

    Franck : "De suite après l’achat, qu’est-ce-qui t’a le plus marqué sur ta Ferrari 328 GTB ?"

     

    Pascal : "c est vrai que, juste après l'achat, c'est bien là que l'on a le temps de découvrir réellement cette diva. J'ai été très impressionné par son comportement routier qui est vraiment très plaisant. Je n'ai senti aucune insécurité, je me suis senti très confiant et à l'aise dans la 328. Elle est très joueuse quand on le demande et ça c'est très appréciable. Elle est bien plaquée à la route, un vrai bonheur à piloter !

    Ce qui m'a marqué aussi c'est que je peux prendre autant de plaisir à haut comme à bas régime. Elle a du répondant à tous les niveaux, son V8 respire la santé et donne la bonne impression d'être robuste, ce qui est le cas."

     

    Franck : "Avec le recul, quels sont les bons côtés de ton exemplaire de Ferrari 328 GTB et les éventuels problèmes rencontrés ?"

     

    Pascal : "Avec le recul, je me dis que j'aurais dû m'en offrir une beaucoup plus tôt car la Ferrari 328 est très plaisante à la conduite, une ligne indémontable. C'est une Ferrari dont je ne me lasse pas, une mécanique dont je peux faire moi-même les entretiens, enfin globalement, cette belle italienne est magnifique en tous points.

    J'ai rencontré des petits problèmes, enfin rien de dramatique pour une auto de cet âge. Un petit point qui peut être courant sur ce modèle : le compte-tours peut devenir anémique. J'ai résolu le problème avec un petit dégrippage de l'axe de l'aiguille. A noter aussi un mauvais fonctionnement des contacteurs de lumière de plafonnier et dernièrement le Neiman (switch desserré) qui est reste bloqué. Mais tous ces petits incidents ont été réglé très rapidement par moi-même, sans grosse intervention. La première chose que j'ai effectuée sur ma GTB aété de bien nettoyer tous les contacteurs électriques en préventif. Sinon à part cela c'est 0 problème."

     

    photo621e.jpg

     

    Franck : "Peux-tu nous parler des coûts induits par l’utilisation d’une Ferrari 328 GTB ?"

     

    Pascal : "Pour le coût d'utilisation d'une Ferrari 328, en ce qui concerne l'essence c'est du SP98 et je ne regarde pas trop ma consommation mais elle doit tourner autour de +/-13 litres. Ensuite l'assurance me coûte un peu moins de 500 €/an. Pour ce qui est des grosses révisions tous les 4 ans, dans un garage reconnu, une facture de +/- 3000 € peut vous être présentée. Celle-ci comprendra : vidange moteur et boite, circuit de refroidissement, les bougies, les filtres, les joints spi, les courroies de distribution et les tendeurs, les courroies de pompe à eau, le compresseur de clim, l'alternateur et toutes les petites fournitures. Mais si vous avez l'âme d'un mécano, et que vous désiriez faire vous-même vos entretiens, ce montant sera largement divisé par 3. Pour la petite révision annuelle (vidange, filtre etc...), il vous faudra compter +/- 800 € suivant les garages. Les freins, les pneumatiques, ... sont d'un coût abordable."

     

    Franck : "Quels conseils donnerais-tu à une personne souhaitant acheter une Ferrari 328 GTB ?"

     

    Pascal : "Les bons conseils seraient de bien prendre votre temps, de vous armer d'un maximum d'informations, de vous faire accompagner si possible d'une personne qui connaît bien ce modèle et de ne pas succomber à la première venue, car la folie rouge a tendance à aveugler un futur propriétaire ! Après avoir trouvé la belle de vos rêves, elle demandera tout simplement d'être entretenue comme il se doit, et là le plaisir sera au rendez vous, car la 328 est une Ferrari d'une très grande fiabilité.

    A vous maintenant de franchir le pas !"

     

    photo618c.jpg

     

    Merci Pascal pour tous tes conseils et informations ! Je ne sais pas pour vous mais moi j’ai appris beaucoup sur la Ferrari 328 GTB. Et vous, qu’est-ce-qui vous a le plus marqué à la lecture de cette discussion ? Quelles autres questions aimeriez-vous poser à Pascal ? Possédez-vous une Ferrari 328 et quelles conseils supplémentaires pourriez-vous nous apporter ?

     

    A lire également :

    - Essai longue durée : 12 mois et 6 000 km en Ferrari Challenge Stradale

    - Essai longue durée : 12 mois et 10 000 km en Ferrari 456 GT

    - Essai longue durée : 15 mois en Ferrari Mondial T

    - Essai longue durée : 25 000 kilomètres en Ferrari 360 Modena

    - Essai longue durée : deux ans et demi en Ferrari F355


    2


    User Feedback




    superbe auto pascal la 328 , la 308 sont des autos vintages fabuleuses

    0

    Share this comment


    Link to comment
    Share on other sites



    Create an account or sign in to comment

    You need to be a member in order to leave a comment

    Create an account

    Sign up for a new account in our community. It's easy!


    Register a new account

    Sign in

    Already have an account? Sign in here.


    Sign In Now