• Franck
    Teaser Paragraph:
    Il y a des chances que vous connaissiez déjà ce film devenu culte. Si ce n'est pas le cas, il y a pour cela une très bonne raison : ce film a été interdit et Claude Lelouch a été arrêté lors de sa première projection en 1976. Claude Lelouch n'avait que 10 minutes de pellicule pour ce projet : le pilote ne devait donc pas mettre plus de temps pour rallier la Porte Dauphine au Sacré Coeur en passant par le Louvre.

    Claude Lelouch n'a pas obtenu les autorisations pour que les rues soient fermées. D'où l'intensité énorme de ce film où le risque est présent partout : de vrais feux rouges grillés, un virage dans la cour du Louvre sans aucune visibilité, une remontée de file à contre-sens, un passage sur les trottoirs, un changement de parcours intempestif car la rue est bloquée par un camion poubelles, des piétons et pigeons quasiment écrasés ... tout cela pour le plus beau : la magie de l'amour et de deux êtres qui se retrouvent exactement à la même seconde en haut des marches du Sacré Coeur. Sans oublier la plus belle des bandes-son.
    La voiture serait une Ferrari 275 GTB. Pour d'autres une Kawasaki 1000. Elle dépasserait sur certaines portions les 220 km/h en plein Paris ! Le conducteur serait un pilote de Formule 1 célèbre. Jacques Laffite ? Jean-Louis Trintignant ? Claude Lelouch a refusé de donner son nom à la Police. Beaucoup de légendes courent sur ce film, diffusé sous le manteau, jusqu'à sa sortie il y a quelques années en DVD, et visible aujourd'hui sur le net. Pour ma part, j'ai dû le voir pour la première fois il y a deux ans seulement.
    Vous voulez connaître toute la vérité sur ce superbe court-métrage ? Ce fait l'objet d'un article complet, tant il y a de choses à dire. N'hésitez à laisser des commentaires sur ce que vous pensez du film en lui-même, tel que présenté sur cette vidéo, sans révéler ses secrets.
    Franck

    La Caparo T1 un an plus tard

    By Franck, in Trials and news,

    Teaser Paragraph:
    Vous vous souvenez peut-être de la Caparo T1, présentée il y a tout juste un an lors du salon Top Marques à Monaco. Avec son design très original, certains la comparaient à une Formule 1 conçue pour la route. Le chiffre lâché de 500 kilos pour 500 chevaux aidaient aussi à cette comparaison, tout comme le 0 à 100 km/h annoncé en 2,5 secondes. Où en est ce projet fou et britannique depuis un an ? Que devez-vous retenir à son sujet ?
    Ben Scott-Geddes et Graham Halstead, deux ingénieurs ayant travaillé sur la McLaren F1, sont les créateurs de la T1. Ils ont été rejoints par Gordon Murray, le père de cette fameuse McLaren, que certains considèrent comme la meilleure supercar jamais produite. De quoi penser que ce projet tient la route.
    Le moteur a été complètement changé depuis l'année dernière. Il ne s'agit plus d'un V8 compressé mais d'un V8 atmosphérique de 3,5 litres développé spécifiquement. Il est dérivé des technologies de la Formule 1 et construit en Grande-Bretagne. Ce nouveau moteur tout en alu pèse moins de 100 kilos et peut développer plus de 700 ch. Pour la T1, la puissance est limitée à 550 ch disponibles à 10 200 tours/min. Avec un poids définitif de seulement 470 kg, grâce à un chassis en aluminium et carbone, la Caparo T1 développe 1188 ch par tonne ! Soit simplement le double de la Bugatti Veyron.
    La nouvelle usine de Basingstoke, en Grande-Bretagne, a pour le moment produit deux prototypes et vient de livrer un premier client. La production devrait maintenant monter à 2 ou 3 voitures par mois, jusqu'à produire les 75 Caparo T1 prévues. A ce jour, 16 voitures sont déjà vendues au quatre coins du monde, dont le Japon, Dubaï, les Etats-Unis, Hong-Kong et ... la France. Facturée à 310 000 euros en version de base, la liste des options comprend des freins céramiques à 11 000 euros et des upgrades moteur.
    Comment vont-ils gagner de l'argent en ne vendant que 75 voitures ? Comment faire qu'un tel projet soit rentable ? La Caparo T1 n'est qu'une première étape et une vitrine technologique. Elle est prévue pour 10% du chiffre d'affaires de Caparo. Le reste vient des accords passés et à venir avec de plus gros constructeurs, qui souhaitent bénéficier de l'expertise démontrée par Caparo dans les structures en carbone, l'aluminium et les matériaux composites.
    Franck
    Teaser Paragraph:
    Vous ne connaissez pas le karting ? Vous en avez fait il y a longtemps et vous hésitez à y retourner ? Voici 10 bonnes raisons que je connais de faire du karting. Pour vous aider à franchir le pas, et ne plus hésiter quand des amis vous propose d'y participer.
    1. Améliorer votre pilotage. Pour améliorer votre temps au tour, voire dépasser vos camarades sur la piste, vous devrez améliorer votre pilotage car tous les karts en piste sont identiques. Savoir freiner, accélérer, gérer les transferts de masse, ... vous apprenez et vous ressentez tout sur un karting. Vous êtes au ras du sol, en direct avec la piste. Vous serez aussi un meilleur conducteur sur la route, plus au courant de tous les comportements possibles de votre voiture.
    2. Progresser rapidement. Lors de vos premiers tours de roues en karting, vous conduirez comme avec votre voiture. Tout le monde vous dépassera à une allure de fous furieux. Ce n'est pas grave. Les progrès sont très rapides en karting. La feuille des temps en gardera trace. C'est plusieurs secondes au tour que vous grapillerez dès votre première séance. De quoi repartir fier de vous.
    3. Améliorer vos relations. Il règne toujours une bonne ambiance sur un circuit de karting. Vous pouvez demander des conseils aux autres pilotes, comparer vos temps, discuter de vos dépassements épiques ou de vos trajectoires et points de freinage. L'occasion de rencontrer d'autres passionnés, de partager votre passion, dans une ambiance détendue où tout le monde prend du plaisir.
    4. Prendre du plaisir. Vous êtes là pour vous faire plaisir, faire le plein de sensations, battre votre record au tour, dépasser les autres concurrents, rechercher le tour parfait, dépasser vos limites, apprendre de vos erreurs. Que du bonheur car les risques sont faibles.
    5. Diminuer vos risques. Il n'y aura pas de gendarme pour contrôler votre vitesse ni pour s'en prendre à votre argent et à votre permis de conduire. Il n'y aura pas d'assureur ni de garagiste vous réclamant de l'argent si vous faîtes une sortie de piste. En karting de location, la vitesse n'est jamais très élevée et le centre de gravité est tellement bas que le risque de se retourner est très faible. Vous ne risquez pas grand chose. Surtout pas de vous ruiner.
    6. Ne pas vous ruiner. Autre gros avantage du karting : le rapport prix/sensations. En sport automobile, vous trouverez difficilement moins cher. Vous ferez une session de 10 minutes pour une vingtaine d'euros. Pourtant vous y trouverez l'essence même du sport automobile. Les plus grands champions ont débuté sur un karting. Comme vous.
    7. Retourner aux sources. Un karting, c'est un moteur et quatre roues. Aucune aide électronique pour vous assister dans la conduite. Vous allez vous ressourcer et retrouver le plaisir brut et simple du beau pilotage.
    8. Perdre vos kilos superflus. Si tous les karts en piste sont identiques, un karting ne pèse pas bien lourd. A pilotage égal, si vous pesez 20 kilos de plus, vous serez derrière. Le moteur aura plus de poids à entrainer. Une motivation supplémentaire pour retrouver votre poids de forme et une condition physique d'athlète.
    9. Devenir un martien. Si vous faîtes du karting de location, vous devrez mettre une combinaison trouée avec des couleurs criardes, une charlotte sur la tête, un casque fluo, vous allez transpirer, votre permanente ne s'en remettra pas, vous sentirez l'essence, ... bref, vous viendrez d'un autre monde.
    La dizième bonne raison ? C'est à vous de la trouver ! Je ne serais pas étonné que nous dépassions ce chiffre. Merci d'en faire part à travers un commentaire. Car les longs discours, c'est bien beau, mais je préfère l'action. Rendez-vous le dimanche 15 avril à 15h00 au Paris Kart Indoor de Wissous (91). Si vous avez envie de participer, laissez donc, là aussi, un commentaire.
    Franck
    Teaser Paragraph:
    Dans quels films est apparue votre voiture ? Quel bon film regarder avec le plaisir d'y voir apparaître le modèle que vous préférez ? Il existe une base de données sur internet dont le but est de recenser tous les films dans lesquels apparaissent un modèle donné : Internet Movie Cars Database.
    Vous pouvez y rechercher les films dans lequels apparait votre sportive, mais aussi quelles sportives apparaissent dans tel film. La grande majorité des résultats affiche une photo du véhicule en action dans le film. Les commentaires laissés par les internautes permettent souvent d'obtenir quelques anecdotes supplémentaires. Mieux encore, les émissions télé et documentaires sont aussi recensées. Vous pouvez alors savoir comment revoir l'essai de votre sportive préférée.
    Franck
    Teaser Paragraph:
    Et non ce n'était pas un poisson d'avril ! Les journées Porsche découverte avaient bien lieu hier et aujourd'hui, 1er avril, sur le circuit de Mortefontaine. Pour ceux qui ont l'habitude, grand changement cette année, puisque les années précédentes vous étiez invités dans un château de l'ouest parisien pour essayer sur route ouverte la Porsche de votre choix. Cette année, rendez-vous dans l'enceinte très sécurisée du CERAM de Mortefontaine, sur lequel tous les types de terrain sont réunis pour que les constructeurs testent leurs véhicules dans un maximum de conditions. Qu'est-ce-que vous apprenez lors de ces journées ? Qu'est-ce-que vous pouvez tester ? Est-ce un bon moyen de vous donner envie d'acheter ? Voici ce que j'en ai pensé :
    Essai détaillé. L'accueil est excellent comme d'habitude. Vous pouvez vous restaurer et vous désaltérer en attendant votre essai. Cette année j'ai choisi un Boxster S. L'année dernière j'avais essayé le Cayman S, l'année d'avant une 911. De quoi connaître les différentes sportives de la gamme. L'essai lui-même se déroule en 3 étapes. Le pilote vous emmène d'abord sur un circuit routier, très rapidement. Personnellement j'aurais préféré conduire. D'un autre côté, je ne serais pas passé aussi fort, pour voir les limites du véhicule. La seconde partie se déroule sur la grande esplanade dégagée au milieu du circuit. Au programme, slalom entre les cônes, freinage d'urgence avec la moitié de la voiture sur carrelage mouillé, démarrage sur carrelage sans assistance puis avec, freinage en appui dans une grande courbe, et enfin séance de drifting sur l'eau. D'abord le moniteur, ensuite vous. Joli programme qui montre surtout l'action des aides électroniques. Dernière étape : vous conduisez la voiture sur l'anneau de vitesse, constitué de deux plans inclinés et de deux courtes lignes droites. De quoi passer un bon moment et vous faire plaisir.
    Avantages et inconvénients. Le gros avantage de cette nouvelle formule est qu'elle vous montre que les limites de l'auto sont vraiment très loin. L'inconvénient est que le temps passé au volant est réduit. Pas le temps de tomber amoureux de la bête. J'avais de loin préféré l'essai du Boxster lors de sa sortie. Un concessionnaire me l'avait laissé pendant une bonne heure. De quoi rouler sur vos routes préférées et voir la différence avec votre auto actuelle. Autre gros avantage de la nouvelle formule : vous pouvez vous faire plaisir sans crainte du gendarme, ni d'une sortie de route. Il y a de la place.

    Cerise sur le gateau. Il était possible de monter avec un pilote confirmé en Porsche GT3 pour tourner sur l'anneau de Mortefontaine à 300 km/h. La seconde bonne idée était que la participation aux frais était reversée à l'association Laurette Fugain, qui aide à la recherche sur les maladies du sang. Ou comment joindre l'utile à l'agréable. Concrétement, vous avez l'impression d'être dans un avion. Cela bouge beaucoup car la piste est loin d'être plane. Quand le pilote vous demande de tendre les bras devant vous, vous prenez tellement de G que c'est très difficile. La voiture effectue plus de 100 baptêmes par jour, parcourt près de 800 km, grosse accélération, 300 km/h puis gros freinage. Toute la journée. Comme l'indiquait le commercial de chez Porsche, aucun concurrent ne le propose. Bien peu de voitures pourrait le faire.
    Merci à Porsche d'organiser de telles journées. Les autres construteurs de sportives devraient s'en inspirer. La nouvelle formule permet de voir que les limites des Porsche sont très repoussées et que vous y êtes en sécurité. De quoi vous donner envie ensuite d'essayer le modèle en concession. Pour voir si la voiture vous convient au quotidien. N'hésitez pas à faire part de vos expériences d'essai au travers d'un commentaire, en particulier si vous aviez la chance de participer aux journées Porsche découverte vous aussi.
    Franck
    Teaser Paragraph:
    Cela vous dit de voir la vidéo d'une femme au volant ? Non, c'est ennuyant ? Oui, vous aimez bien rire ? Vous risquez d'être bousculés dans vos clichés et vos préjugés ... mais vous avez raison, il faut prendre des risques dans la vie. Ce qui vous fait peur, c'est souvent juste le signal d'un endroit où vous pouvez vous améliorer. J'aime bien ce clip vidéo d'une femme au volant pour au moins cinq bonnes raisons :

    1. La visualisation. Tous les grands athlètes visualisent aujourd'hui leur épreuve dans leur tête jusqu'à en régler les moindres détails. Ils n'ont plus alors qu'à reproduire ce qu'ils ont pris l'habitude de faire, sans stress. Vous pouvez faire la même chose pour tous les aspects importants de votre vie. Pour votre prochaine sortie sur circuit ou avant l'achat de votre prochaine sportive. Vous mettre dans l'état où vous serez à son volant, ressentir tous les plaisirs qu'elle vous procurera, vous motivera et vous rapprochera de votre prochaine sortie sur piste ou de votre prochaine sportive.

    2. Les points de vue. Je n'ai pas assez de doigts pour compter tous les angles de vue qu'ils ont utilisé dans cette vidéo pour filmer la voiture. Il s'agit des différents points de vue que choisit la femme dans sa tête. En prenant en compte tous les points de vue, elle maîtrise tous les aspects de sa course. En prenant en compte tous les points de vue, dont ceux des autres, vous prenez du recul, pour une vue globale, plus riche.
    3. Les préjugés. C'est une très belle femme. Mais je n'aimerais pas la rencontrer sur circuit. Enfin si ! Elle aurait sûrement beaucoup de choses à m'apprendre. Laissez tomber vos préjugés. Ils sont votre plus grande limite. Vos préjugés sont difficiles à déceler car vous baignez dedans. C'est votre plus grande source de progrès. C'est vous-mêmes qui fixez vos limitations.
    4. L'humour. Il y a de nombreux traits humoristiques dans ce clip, dont le final, où le pot fume, tellement sa représentation interne était proche de la réalité. La femme souffle sur le pot, comme sur un pistolet fumant après avoir tiré. Ne laissez jamais votre humour aux vestiaires. Faîtes les choses sérieusement, mais sans jamais vous prendre trop au sérieux. C'est un signe d'intelligence. Vous y gagnerez des moments inoubliables.
    5. Le plaisir. Gros plans sur son sourire puis son regard à la fin de la vidéo. Ils montrent tout le plaisir éprouvé à conduire sur circuit. C'est ce qu'il faut rechercher dans la vie, le plaisir, ce qui vous passionne, le temps est court, c'est votre bien le plus précieux. Cherchez ce qui vous fait vous sentir bien. Fuyez le reste, vous n'avez pas le temps.
    6. La Clio V6. La dernière vraie sportive française en date. Un V6 revu et corrigé par Porsche pour la phase 2. Une fabrication par l'usine historique d'Alpine à Dieppe. Le magazine EVO en Grande-Bretagne, une référence, a classé la Clio V6 Phase 2 troisième de son classement de la meilleure sportive de l'année 2003. Après la Porsche 911 GT3 et la Lamborghini Gallardo, mais devant la Ferrari 360 Challenge Stradale, la BMW M3 CSL et Subaru Impreza STi Spec C, entre autres !
    Ah oui, au fait, c'est une publicité pour ... je ne sais plus ! Peu importe. Et vous, vous l'aimez bien aussi ? Trouverez-vous une sixième raison d'aimer cette vidéo ?
    Franck

    Elfin fête ses cinquante ans

    By Franck, in Trials and news,

    Teaser Paragraph:
    Ah bon, vous ne connaissez pas Elfin ? C'est pourtant une marque de voitures de sport qui existe depuis cinquante ans ... en Australie. La bonne nouvelle est qu'ils ont été rachetés par Walkinshaw Performance, une des sociétés de Tom Walkinshaw, en décembre 2006. Les Elfin vont donc arriver sur le vieux continent, à commencer par la Grande-Bretagne, dès le mois d'avril de cette année.
    Née sur la piste, sous le soleil australien d'Adélaïde, Elfin a remporté pas moins de 29 championnats sur ce continent. Les voitures sont fabriquées à la main, pas plus d'une centaine par an, avec une tenue de route de course et un rapport poids/puissance de supercar. Le rapprochement avec Holden en 2004, filiale de General Motors en Australie, permet à Elfin d'utiliser le V8 3,7 litres des fameuses Monaro. Ce qui permet environ 330 ch sous le capot.
    Deux modèles vont arriver chez nos amis anglais : la Clubman, dont les roues ressortent de la carrosserie, et la Streamliner. Donnée pour 900 kg, la Clubman autorise le 0 à 100 km/h en 4,2 secondes et le 400 mètres D.A. en 12,4 secondes. La streamliner avec 1100 kg a besoin de 4,4 secondes pour réaliser le 0 à 100 km/h.
    Les tarifs en Grande-Bretagne devraient démarrer à £39,000 pour la Clubman et £48,000 pour la Streamliner, soit environ 57 000 euros et 70 000 euros, respectivement. Pour ce tarif vous disposez d'une boite à 6 rapports, d'un différentiel à glissement limité, de freins AP Racing, de l'ABS, et de 330 ch pour 900 kg. La liste des options comporte par exemple des suspensions de course réglables et des freins de compétition.
    Je trouve que les australiens, comme nos voisins anglais, ont beaucoup de chance d'avoir de petits constructeurs fabriquants de belles sportives. Peut-être que comme pour les Ariel Atom ou les Lotus 340R, vous aurez le plaisir de croiser bientôt une Elfin sur circuit. Vous saurez alors de quoi il s'agit. Mais vous en pensez quoi de ces petits bolides australiens ? Vous achèteriez une Elfin ?
    Franck
    Teaser Paragraph:
    Avez-vous déjà entendu parler de ce nouvel entrant dans le cercle fermé des fabricants de supercars ? Il s'agit en fait d'une association entre l'américain Galmer Inc, concepteur de voitures de course, et le thaïlandais Cobra International Co., spécialiste des matériaux composites.
    La Galmer Arbitrage GT sera composée principalement de fibres de carbone, que ce soit son chassis monocoque, ses panneaux de carrosserie ou son habitacle. Le poids visé est de 900 kg environ. Pour être moins chère que ses concurrentes et se faire un nom, Cobra a mis au point de nouvelles techniques de production et utilise une main d'oeuvre thaïlandaise bon marché. La voiture serait livrée en kit aux Etats-Unis pour être assemblée par des spécialistes locaux en une centaine d'heures.
    Le moteur initialement prévu était le V6 3.2 d'Audi associé à une paire de turbos et à la boite DSG. Mais le choix s'est depuis porté sur le V8 de 7 litres de la Corvette Z06 qui développe plus de 500 ch. Ce moteur est en effet non seulement facile à obtenir, mais il est aussi plus facile à maintenir, plus facile à homologuer dans tous les Etats et peut facilement produire plus de 800 ch. Aucun chiffre de performances n'est pour le moment fourni pour l'Arbitrage GT. Galmer préfère attendre qu'elle soit testée correctement et parle même de prouver ses capacités sur une course de 24 heures.
    L'entrée en production est prévue pour janvier 2008 pour 350 exemplaires seulement. Elles seront produites selon les spécifications de chaque acheteur. Vous trouverez plus d'informations et d'images sur le site web consacré à la Galmer Arbitrage GT. Une sportive pure, belle, légère, moins chère, prête à tourner sur circuit, pronant le retour aux sources ... je trouve l'idée très intéressante. La suite dans quelques mois, mais en attendant vous en pensez quoi ? Et vous la trouvez comment ?
    Franck
    Teaser Paragraph:
    Quel est à votre avis le duel le plus mythique de toute l'histoire de la Formule 1 ? Celui qui a vu la plus longues succession de dépassements fous, jusqu'au dernier tour du Grand-Prix ? Un grand nombre de personnes dira sans hésiter qu'il s'agit du duel entre René Arnoux et Gilles Villeneuve, lors du Grand-Prix de France du 1er juillet 1979 sur le circuit de Dijon-Prenois.
    Jean-Pierre Jabouille remporte le Grand-Prix au volant de sa Renault Turbo. C'est la première victoire de Renault et d'un moteur turbo compressé. Mais ce n'est pas ce que le monde retiendra. René Arnoux, sur la seconde Renault, vient de doubler six concurrents en quinze tours. Il revient très fort sur Gilles Villeneuve, qui est alors en seconde position, à quelques tours de la fin du Grand-Prix. Je vous ai sélectionné la vidéo la plus longue, pour les cinq derniers tours, avec les commentaires, les sons et les ralentis de l'époque. Pour être plongés complètement dans le suspens de cette fin de course.

    Gilles Villeneuve doit faire face à des problèmes de pneumatiques, alors qu'Arnoux déjauge dans les virages à droite, à cause d'une pompe cassée, ce qui lui fait perdre du temps dans les relances. Villeneuve allume ses pneus régulièrement, parce qu'il bloque ses roues en entrée de virage, les deux voitures sont côté à côte pendant plusieurs virages, elles sortent de la piste, leurs pneus n'arrêtent pas de se toucher, pas moins de cinq dépassements dans le même tour entre les deux mêmes voitures ... c'est incroyable et du jamais vu !
    René Arnoux dira que "Le duel avec Gilles est quelquechose que je n'oublierai jamais, mon plus grand souvenir de course". Pourtant à la fin de la course, plusieurs pilotes, dont Niki Lauda, viennent leur passer un savon pour leur inconscience. La FIA les convoquera et les sanctionnera pour conduite dangereuse. Connaissiez-vous cette série de dépassements mythique ? Est-ce la plus belle pour vous aussi ?
    Franck
    Teaser Paragraph:
    Vous souhaitez acheter une nouvelle voiture de sport ? Vous ferez une meilleure affaire en achetant une voiture d'occasion, car d'une part votre voiture perdra moins de valeur le jour où vous voudrez la revendre et d'autre part vous achèterez une voiture plus désirable et performante pour le budget fixé. Par contre, s'agissant d'automobile sportive, l'historique est primordial, ainsi que la garantie, car les réparations coûtent très cher dans les marques prestigieuses. L'idéal serait de dénicher votre occasion en concession. Ne serait-il pas possible, sur internet, de connaître tous les modèles disponibles à la vente actuellement chez les concessionnaires ? En cherchant un peu, voici ce j'ai trouvé :
    La technologie Porsche. Les allemands étant réputés pour leur passion de la technique et des technologies, le moteur de recherche du site web de Porsche est simple et facile à utiliser. De base ce moteur de recherche vous propose les occasions disponibles dans les concessions françaises, mais si vous cliquez sur le bouton "Recherche détaillée", vous accédez aux occasions disponibles dans les autres pays européens.
    La passion Ferrari. Les italiens sont des gens chez lesquels la passion parle d'abord. Vous ne retrouvez pas toute la rigueur germanique vous permettant de chercher un modèle précis dans tous les pays d'Europe. Le moteur de recherche est caché sur le site de Ferrari West Europe. Il vous permet de rechercher votre future Ferrari dans plusieurs pays européens, mais un pays à la fois, car les dénominations changent curieusement d'un pays à l'autre.
    La renaissance Aston Martin. Il existe un moteur de recherche de véhicules d'occasion sur le site d'Aston Martin. Le problème est que la liste de pays ne comporte pour le moment que la Grande-Bretagne. A moins de rechercher un modèle avec conduite à droite, le mieux est encore de visiter le site d'Aston Martin Paris. Il présente les occasions disponibles. Le rachat récent par ProDrive et la volonté d'ouvrir plus de concessions entraineront probablement l'ouverture du moteur de recherche d'Aston Martin à plus de pays. Leur site web est déjà prévu pour.
    Si vous avez jeté un oeil sur les chiffres de vente de sportives en France, vous ne serez pas surpris de constater que seules les marques vendant le plus grand nombre de sportives proposent un site dédié à la recherche de véhicules d'occasion dans leur réseau de concessionnaires. Les réseaux des marques Lotus, Corvette, Lamborghini, Caterham, ... sont aujourd'hui trop petits pour que le développement d'un moteur de recherche en vaille le coût. Peut-être avez-vous d'autres bonnes adresses à proposer pour rechercher des sportives en concession ?