• Franck
    Teaser Paragraph:
    Jim Clark fait partie des légendes du sport automobile, au même titre que Fangio, Jacky Stewart ou Ayrton Senna. Né en Ecosse à Duns en 1936, il fut champion du monde de Formule 1 en 1963 et 1965. Il décéda tragiquement à 32 ans sur le circuit de Hockenheim, le 7 avril 1968, suite à l'éclatement d'un pneu de sa Formule 2.
    Ses statistiques de course sont uniques : 33 pole-positions et 25 victoires sur 72 départs du championnat du monde de Formule 1. Pour la seule année 1965, il fut champion du monde de Formule 1, Tasman Champion en Australie et Nouvelle Zélande, Champion de Formule 2 en Angleterre, vainqueur du Grand-Prix de France de Formule 2 et des 500 milles d'Indianapolis. Voici un bel hommage vidéo à ce champion hors-normes :

    Le 10 septembre 1967, lors du Grand-Prix de Formule 1 de Monza, après avoir pris un tour de retard pour changer de roue, il réussit à reprendre la tête de la course. Un exploit unique dans l'histoire de la Formule 1. Il dut abandonner sur panne d'essence à 3 tours de l'arrivée.
    Sa légende raconte qu'il ne perdait que sur casse mécanique, qu'il savait gagner avec tout type d'automobile, qu'il était aimé de ses fans et de ses adversaires, grâce à ses qualités humaines et à son intégrité. Son sourire est resté célèbre, et à mon humble avis, Jim Clark est un bel exemple à suivre de Gentleman Driver.
    Si vous faîtes partie de ses admirateurs, le célèbre Jim Clark Revival annuel aura lieu cette année du 26 au 30 avril 2007 sur le circuit de Hockenheim.
    Franck

    Rétromobile 2007

    Par Franck, dans Sorties et événements

    L'édition 2007 du salon Rétromobile prend fin aujourd'hui même à la Porte de Versailles à Paris. Si vous en avez l'occasion, n'hésitez pas à passer y faire un tour. L'entrée vous coûtera 12 euros et vous aurez des centaines de sportives anciennes à admirer, dont une partie de la collection de Nick Mason, le batteur de Pink Floyd.
     

     
    Mon coup de coeur personnel a été pour cette Ferrari 250 GT SWB. SWB pour Short Wheel Base, c'est-à-dire une Ferrari 250 GT à chassis court, raccourcie de 200 mm. La SWB fut produite entre fin 1959 et début 1963 sous deux formes : la Competizione produisant 275 ch et la Lusso produisant 240 ch. Malheureusement, ce très bel exemplaire n'était pas à vendre.