• Franck
    Les écussons de la Scuderia Ferrari sur les ailes d'une Ferrari lui apportent un plus indéniable. Ces écussons font partie des options les plus recherchées. Cette touche de jaune sur une carrosserie rouge, par exemple, ressort très bien. Mais au fait pourquoi y a-t-il des écussons sur les ailes avant des Ferrari ? Et si votre Ferrari n'en est pas équipée d'origine, quelles sont les différentes solutions possibles pour les ajouter ? Quel est le meilleur choix ? Voici cinq solutions pour équiper les ailes avant de votre Ferrari des écussons de la Scuderia Ferrari.
     
    Historique des écussons de la Scuderia Ferrari
     
    Vous le savez probablement, Enzo Ferrari avant de construire des automobiles sous son propre nom à partir de 1947, dirigeait une écurie de course, la Scuderia Ferrari. La Scuderia Ferrari existe donc depuis beaucoup plus longtemps que Ferrari Spa. Alfa Roméo avait demandé à la Scuderia Ferrari d'engager ses voitures en compétition. Sur les ailes des Alfa Roméo rouge de compétition d'avant guerre, vous pouvez voir le logo jaune de la Scuderia Ferrari, pour indiquer fièrement quelle est l'équipe responsable des exploits réalisés en Grand-Prix.
     
    Du temps d'Enzo Ferrari, le logo de la Scuderia Ferrari n'apparait sur les Ferrari de route que pour les supercars, comme la Ferrari 288 GTO et la Ferrari F40, qui sont des autos échappées de la compétition. Pour Enzo Ferrari, elles arborent logiquement le logo de la Scuderia Ferrari. Elles sont prévues pour la compétition.
     
    Ce n'est que sous l'aire de Luca Di Montezemolo que les écussons d'aile de la Scuderia Ferrari deviennent disponibles en option sur les Ferrari de route. La Ferrari F355 est la première berlinette Ferrari vendue avec les ailes avant embouties de manière à y incruster le logo de la Scuderia Ferrari réalisé en émail. Si vous achetez une Ferrari neuve, cette option vous coûtera environ 1 200 euros. Mais comment faire si vous achetez une Ferrari d'occasion qui ne possède pas cette option ?
     
    Choix 1 : de simples autocollants
     
    De prime abord, je n'aime pas les autocollants sur les ailes d'une Ferrari. Cela fait cheap, sur une auto de ce prix, de ne pas avoir quelques euros de plus pour installer de beaux écussons en émail. Autant ne rien mettre. C'est ce que je pensais avant d'acheter ma Ferrari. Lorsque j'ai déniché la Ferrari F355 de mes rêves, elle était équipée de simples autocollants de la Scuderia Ferrari sur les ailes avant. Je pensais les retirer.
     
    En les voyant en vrai, finalement ces autocollants très simples sont de qualité et me font penser aux Ferrari de compétition sur lesquels à l'origine le logo de la Scuderia Ferrari étaient peints. Sur les Formules 1 actuelles, le logo de la Scuderia Ferrari n'est pas en émail, beaucoup trop lourd et offrant trop de prise au vent. C'est un autocollant, plus léger, comme pour les autres sponsors. Je décidais finalement de conserver cet autocollant en attendant plutôt que de ne pas arborer cette jolie touche de jaune sur le rosso corsa.
     
    Choix 2 : des autocollants plastifiés
     
    Le second choix est celui que vous verrez le plus souvent sur les Ferrari qui n'ont pas été commandées avec l'option des écussons de la Scuderia Ferrari émaillés. Il s'agit d'autocollants recouverts d'une épaisse couche de plastique afin de les protéger des intempéries (soleil et pluie). Vous pouvez les acheter directement en concession Ferrari pour quelques euros. Il vous en coûtera de moins de 10 euros à deux ou trois fois plus selon la concession.
     
    Lorsque j'ai acheté ma Ferrari F355, j'ai acheté ces autocollants plastifiés dans une boutique Ferrari pour remplacer ceux qui étaient sur ma Ferrari, non plastifiés. Je ne les ai jamais installés. Le jour où j'ai voulu le faire, en mettant face à face les autocollants simples en place et les autocollants plastifiés, j'ai trouvé ceux en place plus beaux. Ils me rappellent plus les Ferrari de compétition comme expliqué plus haut. C'est une affaire de goûts personnels.
     
    Choix 3 : des écussons émaillés à bas prix
     
    Vous pouvez trouver des écussons émaillés de la Scuderia Ferrari à partir de 100 euros sur internet. Ils apparaissent régulièrement sur ebay par exemple. Le prix bas signifie logiquement souvent une mauvaise qualité de reproduction ou d'émail, un écusson trop épais ou n'épousant pas la courbe de votre aile, voire un système de fixation inexistant. En résumé : attention !
     
    Ce qui ne veut pas dire que vous ne pouvez pas trouver pour une centaine d'euros un produit tout à fait satisfaisant, mais n'achetez pas les yeux fermés. L'idéal ? Trouver un autre propriétaire de Ferrari qui vous montre les siens et s'ils vous conviennent, vous fournisse le nom du vendeur.
     
    Choix 4 : des écussons émaillés de grande qualité
     
    J'ai eu l'occasion de trouver dans une boutique Ferrari à Maranello des écussons de la Scuderia Ferrari pour Ferrari F355 (donc la bonne courbure d'aile) pour 700 euros. Soit moins cher que du neuf chez Ferrari. Mais si vous voulez la meilleure qualité, les plus réputés sont ceux de Yoshield. Le sous-traitant de Ferrari pour ces écussons n'assure pas une qualité exceptionnelle à chacune de ses productions. Des défauts peuvent apparaître.
     
    Les écussons de Yoshield sont vendus 375 dollars soit environ 270 euros. Ils existent en plusieurs courbes selon votre modèle de Ferrari. Ils sont très fins car ils ne mesurent que 1 millimètre d'épaisseur. Enfin, ils sont équipés d'un puissant adhésif 3M pour bien tenir en place.
     
    Choix 5 : Les ailes embossées comme de série
     
    Le mieux reste encore d'avoir les ailes embossées afin d'accueillir les écussons émaillées de la Scuderia Ferrari. Avec toutes les autres solutions, il est visible que vous n'avez pas l'option d'origine mais un pis aller. Vous avez alors deux solutions. La première est de demander à votre carrossier de rectifier les ailes avant de votre Ferrari pour y ajouter l'emplacement nécessaire aux écussons afin qu'ils ne dépassent pas de la carrosserie. C'est beaucoup de travail et il est inutile de vous dire que cela vous reviendra à cher.
     
    La seconde solution consiste à trouver le même modèle de Ferrari qui aurait été accidenté et qui posséderait les ailes avec les écussons. Là le tarif dépend des opportunités et de vos talents de négociateur. Par contre il vous faudra être patient et à l'écoute de toute épave qui serait vendue en pièces détachées. Mais cela reste une piste, surtout si vous comptez conserver votre Ferrari très longtemps.
     
    Le meilleur choix de mon point de vue
     
    Pour faire votre choix, les photos ne sauraient vous montrer les différences d'apparence subtiles mais bien réelles qui vous feront pencher pour un choix ou pour l'autre. L'exemple de la photo des écussons en émail acheté sur ebay présente un bel exemplaire. Vous y verrez par exemple que les lettres "SF" sont plus grosses que sur l'original présenté sur la dernière photo. Pour faire votre choix, profitez d'une sortie Ferrari pour observer les différents types d'écussons de la Scuderia Ferrari présents.
     
    De mon côté, je suis resté pour le moment avec les autocollants simples des écussons de la Scuderia Ferrari dont était équipée ma Ferarri F355 lors de l'achat. Je trouve qu'ils lui vont très bien et rendent mieux que s'ils étaient absents. Si je mets côte à côte ma Ferrari avec une F355 possédant les écussons émaillés de Yoshield, il n'y a pas photo, les écussons émaillés rendent bien mieux. Donc mon conseil, si vous souhaitez équiper votre Ferrari d'occasion d'écussons d'ailes de la Scuderia Ferrari, investissez dans des écussons émaillés de qualité. Vous ne le regretterez pas !
     
    Préférez-vous une Ferrari lorsqu'elle est équipée des écussons d'ailes de la Scuderia Ferrari ? Votre Ferrari est en est-elle équipée ? Si vous avez fait rajouter les écussons après coup, quelle solution avez-vous retenu et pour quelles raisons ? Que conseilleriez-vous à un propriétaire qui souhaite en équiper sa Ferrari ?
     
    Crédit photo : la photo de l'écusson plastifié, avec les gouttes d'eau a été prise par Arthur-AB et la photo avec l'autocollant simple, présentant ma Ferrari F355 a été prise par Sébastien Jacquet de SwissVax Paris.
    Franck
    Sur le mois d'octobre, vous avez sûrement remarqué que les vidéos de la semaine étaient toutes consacrées à la Ferrari 360 Challenge Stradale. Une Ferrari que j'aime particulièrement, comme beaucoup de lecteurs. L'occasion de faire le point sur les meilleures vidéos disponibles sur internet consacrée cette Ferrari de piste utilisable sur route ouverte. N'avez raté aucune des vidéos Ferrari publiées au mois d'octobre ? Aimeriez-vous les revoir en grand format ? Laquelle est votre préférée ? Voici la liste des vidéos Ferrari publiées en octobre 2010 :
     
    Vidéo I : 5th Gear Ferrari 360 Challenge Stradale
     

    La Ferrari 360 Challenge Stradale est testée par Vicki Butler Henderson pour l'émission anglaise Fifth Gear. L'essai est réalisé sur la piste de Fiorano et les environs de Maranello, avec l'humour britannique qui manque aux productions françaises. L'occasion aussi de voir des images de la première Ferrari 612 Scaglietti camouflée. La Ferrari 360 Challenge Stradale essayée est dans une de mes combinaisons préférées : rosso corsa avec l'intérieur en cuir tan. Il ne lui manque que les bandes sur la carrosserie. Montez le volume : la bande son vaut le détour !
     
     
    Vidéo II : Vidéo officielle de la Ferrari 360 Challenge Stradale
     

    La vidéo officielle de présentation de la Ferrari 360 Challenge Stradale, c'est 3 minutes de bonheur pour vous montrer que cette auto est polyvalente et vous servira autant à vous amuser sur petites routes de campagne qu'à faire votre shopping en ville. La familiale idéale ? Une Challenge Stradale avec vitres en Lexan et sièges en tissu pour Monsieur, pour un maximum de légèreté et de sportivité, et une Challenge Stradale Luxe, avec vitres en verre et sièges en cuir pour Madame, pour plus de confort. De quoi amener aussi vos deux enfants, même si cette vidéo ne vous le montre pas !
     
     
    Vidéo III : Top Gear Ferrari 360 CS vs Porsche 911 GT3 RS
     

    En Grande-Bretagne, l'émission concurrente de Fifth Gear est Top Gear. L'occasion de voir la différence de philisophie entre les deux. La vidéo commence par la Porsche 911 GT3 RS, mais c'est pour mieux vous dire que Jeremy Clarkson préfère son problème numéro 1 : la Ferrari 360 Challenge Stradale. De magnifiques images de la Ferrari sur circuit avec la bande son qui va bien. De quoi vous faire aimer la Challenge Stradale encore plus !
     
     
    Vidéo IV : Best MOTORing Ferrari Challenge Stradale Super Test
     

    Best Motoring est une émission japonaise très réputée qui s'amuse à organiser des courses sur circuit entre modèles pour savoir lequel est le meilleur. Ce très long et complet essai de la Challenge Stradale vous présente l'opportunité de voir la Ferrari 360 Challenge Stradale affronter la Lamborghini Gallardo, la BMW M3 CSL, La Porsche 911 GT3 ClubSport, la Ferrari 360 Modena et la Honda NSX. Un test basé sur les chiffres plutôt que sur les sensations comme les concurrents. Une vidéo très complémentaire.
     
     
    Vidéo Bonus : Ferrari 360 Challenge Stradale - Petrolhead review
     
    En bonus, le test par l'émission hollandaise PetrolHead de la Ferrari 360 Challenge Stradale. Il s'agit de ma vidéo préférée, car Sjoerd van Stokkum, le présentateur, est totalement passionné, un vrai gosse, lors de cet essai. Petrolhead n'a pas les mêmes moyens que les autres émissions dont les vidéos sont ci-dessus. Mais justement, vous avez l'impression que vous pourriez être à la place de Sjoerd van Stokkum et il prend un plaisir immense avec la Ferrari Challenge Stradale.
     
     
    Que pensez-vous de la Ferrari 360 Challenge Stradale ? Quelle est votre vidéo préférée de la Ferrari 360 Challenge Stradale parmi les 5 proposées ? Qu'avez-vous appris en visionnant ces vidéos ? Quelles autres vidéos de la Ferrari 360 Challenge Stradale conseillerez-vous de regarder ? De quel autre modèle de Ferrari aimeriez-vous voir les meilleures vidéos ?
     
    A lire également :
    - Les 4 vidéos Ferrari de la semaine publiées en septembre 2010
    - Découvrez les 10 plus belles vidéos de Ferrari F355
    - Les 60 ans de Ferrari vus par Shell
    Franck
    Déjà le mois de novembre ! Cela fait bientôt un an que je suis pour vous dans cette série d'articles les évolutions de tarifs des Ferrari de moins de 20 ans. Un an, c'est l'occasion de vérifier comment ont évolué les prix des Ferrari à moteur 12 cylindres sur l'année 2010. Quel montant devez-vous prévoir si vous comptez acheter une Ferrari V12 ? Quel modèle représentera la meilleure affaire financière ? Combien d'exemplaires sont sur le marché ? De combien votre Ferrari a décôté ? C'est que ce que je vous propose de découvrir.
     
    Rappels des caractéristiques de l'étude
     
    L'étude du marché français est réalisée en se basant sur les annonces du site web de La Centrale. Sur le plan européen, j'utilise le site web d'Autoscout24, qui propose le plus grand nombre d'annonces.
     
    Dans les chiffres publiés, les répliques de Ferrari, les autos vendues accidentées, les imports des Etats-Unis, … sont retirés, comme toutes les offres à prix extrêmement bas qui ne seraient pas représentatives du marché et fausseraient les données. Les tarifs minimum et maximum ne sont présents qu’à titre indicatif. C’est surtout le tarif médian affiché en gras qui est représentatif du marché.
     
    Marché des Ferrari Testarossa (1984-1991) :
     
    Les tarifs des Ferrari Testarossa se sont stabilisés sur la marché français depuis cet été. Il ne s'agit pas d'une coquille, les tarifs minimum, médian et maximum sont les mêmes ! Sur 2010, la baisse est de l'ordre de 5 000 euros par rapport au début d'année. Pour l'anecdote, le tarif le plus haut concerne une Ferrari Testarossa affichant 7 000 kilomètres au compteur.
     
    Au niveau européen, la baisse est plus importante, pour rattraper le niveau des tarifs français. Depuis cet été le tarif médian a baissé de 2 000 euros. Une fois de plus, vous pouvez constater que ce n'est pas forcément en sortant de nos frontières que vous trouverez moins cher. Mais vous aurez plus de choix. Pour l'anecdote, une Ferrari Testarossa F Z 93, un exemplaire unique, est à vendre pour 1 million d’euros !
     
    Que retenir concernant les prix des Ferrari Testarossa ? Vous devez compter environ 50 000 euros pour acheter un exemplaire correct. Les volumes sont faibles en France. Vous devrez probablement élargir votre recherche au reste de l'Europe pour trouver le bel exemplaire avec la couleur et les options que vous souhaitez.

     
    Ferrari Testarossa 1984-1991
    Nombre France
    Min. France
    Median France
    Max. France
    Nombre Europe
    Min. Europe
    Median Europe
    Max. Europe
    Janvier 15 42 000 54 500 65 000 43 38 900 65 900 118 000 Juillet 24 39 800 49 900 109 000 109 39 900 54 900 120 000 Novembre 25 39 800 49 900 109 000 111 38 000 53 000 120 000  
    Marché des Ferrari 512 TR (1992-1995) :
     
    La Ferrari 512 TR ayant rejoint notre panel cet été, c'est la première fois que nous pouvons analyser l'évolution de son marché. Au niveau français, les volumes d'annonces sont toujours aussi faibles : 8 annonces seulement ! Le tarif médian a baissé de 1 000 euros, mais vu le peu d'annonces disponibles, il faudra voir sur la durée si cette baisse se confirme ou non. L'exemplaire le plus cher est une Ferrari 512 TR noire affichant 31 000 kilomètres.
     
    Au niveau européen, la baisse est importante. Je ne me l'explique pas autrement que par une erreur de ma part : aurais-je compter les Ferrari 512 M en juillet et pas en novembre ? Je ne m'en souviens pas. Toujours est-il que seules les 512 TR seront comptées désormais. Au niveau français le problème ne se posait pas : aucune Ferrari 512 M en vente ! Le tarif médian devient proche des prix français, ce qui semble plus logique.
     
    Pour l'anecdote, notez que la Ferrari 512 TR la plus chère, affichée à 248 000 euros, est une Ferrari 512 F80 Koenig 1000 CV Kompetition, qui est donnée pour 370 km/h !
     
    Pour acquérir une Ferrari 512 TR, il vous faudra prévoir 16 à 17 000 euros de plus que pour une Testarossa. Les offres sont extrêmement rares en France. Sur les 8 annonces disponibles, j'en compte au moins trois en provenance de Tradecar, donc probablement déjà vendues. Encore plus que pour la Testarossa, il vous faudra probablement ne pas limiter votre recherche à la France.

     
    Ferrari 512 TR 1992-1995
    Nombre France
    Min. France
    Median France
    Max. France
    Nombre Europe
    Min. Europe
    Median Europe
    Max. Europe
    Juillet 9 57 000 67 000 95 000 86 49 900 80 000 248 000 Novembre 8 57 700 66 000 85 800 56 52 000 68 900 248 000  
    Marché des Ferrari 550 Maranello (1996-2002)
     
    Les prix des Ferrari 550 Maranello ont baissé de 2 000 euros depuis le début de l'année en France, alors que le nombre d'exemplaires en vente à augmenter. Il reste faible avec 25 exemplaires. Pour information, la Ferrari 550 Maranello la plus chère est en vente en concession Ferrari, avec une garantie. Il s'agit d'un exemplaire rouge affichant seulement 2 500 kilomètres.
     
    Au niveau européen la baisse est plus importante, de l'ordre de 6 000 euros depuis début 2010. Contrairement aux Ferrari Testarossa, en élargissant vos recherches au reste de l'Europe, le tarif médian baisse de 5 000 euros. Le nombre d'exemplaires en vente n'explique pas tout, puisque vous avez autant de Ferrari 550 Maranello en vente que de Ferrari Testarossa. La Ferrari 550 Maranello la plus chère en Europe est un exemplaire bleu affichant 12 000 kilomètres.
     
    Notez que concernant les Ferrari 550 barchetta, très rares, 12 exemplaires sont en vente au niveau européen. Les prix affichés oscillent entre 110 et 150 000 euros. Le tarif le plus bas commence donc exactement au niveau le plus haut pour une Ferrari 550 Maranello. Cela me semble logique vu la rareté du produit et le faible kilométrage affiché par les Ferrari 550 barchetta. En l'absence de toit, elles sortent moins souvent.
     
    En résumé, vous trouverez actuellement un exemplaire correct de Ferrari 550 Maranello pour 65 000 euros en France et 60 000 euros en Europe. Plus récente que la Ferrari Testarossa, la Ferrari 550 Maranello continue de décôter quand la Ferrari Testarossa est désormais considérée comme une bonne affaire par la presse spécialisée.

     
    Ferrari 550 Maranello 1996-2002
    Nombre France
    Min. France
    Median France
    Max. France
    Nombre Europe
    Min. Europe
    Median Europe
    Max. Europe
    Janvier 16 55 000 67 000 79 900 56 37 500 65 900 88 000 Juillet 25 48 000 66 000 80 000 105 44 000 63 000 109 550 Novembre 25 50 000 65 000 190 000 101 43 000 59 950 109 550  
    Marché des Ferrari 575M Maranello (2002-2005) :
     
    Premier constat concernant la Ferrari 575M par rapport à la Ferrari 550 Maranello : il est encore plus difficile d'en trouver une ! 18 exemplaires seulement sur le marché français. Au niveau des tarifs, la stabilité est de mise depuis le début de l'année. Il vous faut toujours compter environ 86 000 euros pour acquérir un exemplaire correct en France.
     
    Si vous élargissez vos recherches au niveau européen, la baisse est plus forte que celle des Ferrari 550 Maranello : de l'ordre de 9 000 euros. C'est beaucoup mais, comme pour les Ferrari Testarossa, c'est à un alignement sur les tarifs français que vous assistez. La Ferrari 575M la plus chère au niveau européen est une GTC affichant 9 000 kilomètres et vendue en concession Ferrari.
     
    Concernant les Ferrari 575 SuperAmerica, 3 exemplaires sont en vente en France, affichées entre 179 900 et 249 000 euros. L'exemplaire le plus cher n'a parcouru que 7000 kilomètres. 2 Ferrari 575 SuperAmerica sont en vente en Europe, entre 185 000 et 249 000 euros. Le modèle le plus cher est le même que celui vendu en France.
     
    Que retenir concernant le marché des Ferrari 575M ? Les tarifs français et européens se sont mis en cohérence. Vous trouverez un exemplaire correct de Ferrari 575M aux environs de 86 000 euros. Elargir votre recherche au reste de l'Europe vous permettra surtout de bénéficier d'un choix moins restreint.

     
    Ferrari 575M Maranello 2002-2005
    Nombre France
    Min. France
    Median France
    Max. France
    Nombre Europe
    Min. Europe
    Median Europe
    Max. Europe
    Janvier 16 79 900 86 000 108 000 38 58 873 93 900 139 825 Juillet 18 71 000 88 900 125 000 89 67 000 89 000 145 000 Novembre 18 72 900 85 900 125 000 94 65 000 85 000 149 000  
    Marché des Ferrari 599 GTB Fiorano (2006-)
     
    Les prix des Ferrari 599 GTB Fiorano sont logiquement ceux qui baissent le plus dans cette étude. Elle est la Ferrari la plus récente. Sur la courant de l'année 2010, cette baisse est de l'ordre de 11 000 euros sur le marché français. Dans le même temps, le nombre d'exemplaires en vente n'a cessé d'augmenter. La Ferrari 599 GTB présente le plus grand nombre d'exemplaires en vente dans la catégorie des Ferrari à moteur 12 cylindres. Il y en a deux fois plus en vente que des Ferrari 550 Maranello.
     
    Au niveau européen la baisse sur 2010 est encore plus impressionnante puisqu'elle atteint les 20 000 euros. le phénomène semble le même que pour la Ferrari 575M : la chute au niveau européen permet de rattraper le niveau des tarifs français. Pour la Ferrari 599 GTB Fiorano aussi, ne vous tournez pas vers le marché européen pour trouver moins cher, mais plutôt pour trouver les caractéristiques désirées pour votre achat. Le nombre d'exemplaires en vente au niveau européen a grimpé de plus de 25% sur 2010.
     
    La Ferrari 599 GTO arrive désormais dans les annonces elle aussi. 2 exemplaires de Ferrari 599 GTO sont en ventes dans les annonces françaises, à 379 890 et 395 000 euros. 15 Ferrari 599 GTO sont disponibles au niveau européen à partir de 350 000 euros. Je ne sais pas pour vous, mais je trouve ce nombre d'exemplaires en vente élevé, vu le nombre limité d'exemplaires produits et vu que la Ferrari 599 GTO vient tout juste de sortir.
     
    Si vous recherchez une Ferrari 599 GTB Fiorano, prévoyez en moyenne 178 000 euros pour vous procurer un exemplaire correct. Le marché européen ne vous permettra pas de trouver moins cher. Le nombre d'exemplaires à la vente étant élevé, vous aurez le choix, contrairement à des Ferrari à moteur 12 cylindres plus anciennes.

     
    Ferrari 599 GTB Fiorano
    2006-
    Nombre France
    Min. France
    Median France
    Max. France
    Nombre Europe
    Min. Europe
    Median Europe
    Max. Europe
    Janvier 33 159 000 189 000 281 000 149 155 000 205 000 351 900 Juillet 48 130 000 175 000 395 000 196 139 950 195 000 398 650 Novembre 54 139 000 178 000 230 000 219 131 599 185 000 353 179  
    Quelles autres remarques vous êtes vous faîtes à la lecture de cette analyse du marché des Ferrari 12 cylindres ? Etes-vous actuellement à la recherche d'une Ferrari à moteur 12 cylindres ? En possédez-vous une ? Quel est votre sentiments à la lecture de ces chiffres ? Qu'est-ce-qui pourrait être ajouté selon vous ?
     
    A lire également :
    - Les évolutions de prix des Ferrari V8 au 3ième trimestre 2010
    - L’évolution des tarifs des Ferrari 2+2 au 1er semestre 2010
    - Les évolutions des tarifs des Ferrari V12 au 1er semestre 2010
    - Devenir un propriétaire de Ferrari est plus facile que vous ne le pensez
    Franck
    Comment votre communauté TheFerrarista.com va-t-elle évoluer dans les mois à venir ? Voici 6 propositions présentées sous la forme d'un sondage, afin de connaître votre intérêt pour chacune d'entre elles. Souhaitez-vous plus de discussions entre les membres de la communauté ? Souhaitez-vous plus de rencontres dans la vraie vie ? Souhaitez-vous des sorties pour améliorer votre pilotage ? Souhaitez-vous des guides pour vendre et changer plus facilement votre Ferrari ? Souhaiteriez-vous afficher fièrement votre appartenance à la communauté "TheFerrarista.com - Ferrari Owners Only" ? Voici 6 suggestions issues de nombreuses discussions avec les lecteurs. Lesquelles préférez-vous ?
     
    1. Des forums de discussions dédiés aux propriétaires de Ferrari
     
    Que diriez-vous de bénéficier de forums en français dédiés aux propriétaires de Ferrari sur le style des FerrariChat américain et Club Scuderia anglais ? Quel est l'intérêt par rapport aux forums français existants ? Par exemple, les discussions seront classées par modèle, vous permettant facilement de retrouver ce qui a été écrit sur telle ou telle Ferrari. L'ambiance en restant entre propriétaires de Ferrari sera plus cordiale et à l'entraide (voir les commentaires du blog) que sur un forum généraliste où des trolls détériorent l'ambiance. L'idée me trotte dans la tête depuis longtemps et beaucoup de lecteurs m'en ont aussi parlé de vive voix d'eux-mêmes.
     
    Comment éviter l'intrusion de faux propriétaires par exemple ? La mention "Propriétaire" n'est affichée sur votre profil que si vous êtes coopté par un autre propriétaire de Ferrari, qui en prend dès lors la responsabilité. Si de tels forums étaient ouverts, les liriez-vous ? Participeriez-vous aux discussions ?
     
    2. Des guides détaillés pour acheter et vendre votre Ferrari
     
    Une Ferrari ne s'achète pas et ne se vend pas comme une voiture normale. Il s'agit d'un rêve et les critères de choix sont différents de l'achat d'une auto de tous les jours. Comment faire pour que votre achat de Ferrari ne tourne pas au cauchemar ? Comment la revendre rapidement et au bon tarif ? Beaucoup d'articles existent sur TheFerrarista.com sur le sujet.
     
    Ces guides permettront d'aller beaucoup plus loin dans les détails qu'un simple article et regrouperont l'ensemble des aspects à connaître. Seriez-vous intéressés par de tels guides ? Seriez-vous prêts éventuellement à les payer, 10 ou 20 euros, sachant que cette somme ne sera rien comparé aux économies réalisées ? De quels autres types de guides souhaiteriez-vous pouvoir bénéficier ?
     
    3. Un voyage à Maranello pour que vous visitiez Ferrari, Lamborghini et Pagani
     
    Suite à mes voyages à Maranello ces trois dernières années, et aux articles publiés vous indiquant comment vous y prendre vous-mêmes, de nombreux propriétaires de Ferrari m'ont demandé d'organiser un voyage leur permettant de découvrir Ferrari, Lamborghini et Pagani, voire TubiStyle et le musée Maserati. Le Club Scuderia organise chaque année au mois de juin une visite de l'usine Ferrari, couplée à une journée sur un circuit Italien. La demande que j'ai reçue est d'organiser un voyage complémentaire, sans sortie circuit et plus accessible financièrement.
     
    L'idée de base ? Une dizaine de Ferrari maximum sur 3 ou 4 jours en juillet pour un coût (à affiner) d'environ 2 000 euros par voiture. Ce tarif comprendrait les visites, les hôtels et les repas. Seriez-vous éventuellement intéressés pour y participer ?
     
    4. Des petites annonces Ferrari
     
    Vous savez que l'achat et la vente d'une Ferrari possèdent de nombreuses spécificités. L'historique du véhicule est primordial, par exemple, tout comme son aspect général, avec les photos présentant en détail les endroits critiques. Vos annonces de vente doivent intégrer toutes les spécificités d'un achat de Ferrari pour susciter le déplacement d'un acheteur potentiel et une vente rapide à un prix correct.
     
    D'où l'idée de créer un service de petites annonces, qui ne se contenterait pas d'afficher vos annonces telles quelles, mais surtout d'apporter la plus value nécessaire pour que votre annonce se démarque et génère le déplacement de vrais acheteurs potentiels. Ce service gratuit au départ pourrait éventuellement devenir payant par la suite.
     
    5. Une boutique TheFerrarista.com
     
    Pour que la communauté TheFerrarista.com se développe et gagne en qualité, un peu de marketing est nécessaire afin de nous faire connaître. J'ai prévu de créer des cartes de visites et des flyers, que je pourrais distribuer, des autocollants, des t-shirts et des polos que je pourrais arborer lors des sorties Ferrari.
     
    Et je me suis demandé si cela pourrait vous intéresser, vous aussi, d'afficher votre appartenance à la communauté "TheFerrarista.com - Ferrari Owners Only" ? Est-ce-que je commande plus d'autocollants, de t-shirts et de polos, sachant que le tarif sera léger, s'agissant principalement de nous faire connaître ? Ces articles seraient disponibles en édition limitée, forcément. Seriez-vous intéressés ?
     
    6. Des sorties karting pour améliorer votre pilotage
     
    Comment améliorer votre niveau de pilotage et profiter encore mieux de votre Ferrari ? Comment passer un très bon moment avec d'autres propriétaires de Ferrari, même à la mauvaise saison ? Rien de mieux, de mon point de vue, qu'une séance de karting. Les pistes ne manquent pas en région parisienne et en choisissant bien nos horaires, faire du karting ne demande pas beaucoup de temps. Pourquoi ne pas commencer avec un premier rendez-vous tous les deux mois ? Seriez-vous tenté d'y participer ?
     
    Ce sont 6 premières propositions pour que votre communauté TheFerrarista.com évolue et vous apporte encore plus. Mais peut-être avez-vous d'autres suggestions ? Comment aimeriez-vous que votre communauté TheFerrarista.com évolue ?
    Franck
    La Ferrari Mondial n'est pas la plus aimée des Ferrari. Soit. Mais ne représenterait-elle pas du coup une excellente opportunité de réaliser votre premier pas dans le monde Ferrari ? Car outre un tarif relativement accessible, elle offre l'avantage de proposer quatre vraies places pour profiter de votre passion en famille ! Pour en savoir plus, le mieux serait d'obtenir le retour d'expérience d'un propriétaire. Cyril est l'heureux propriétaire d'une très belle Ferrari Mondial T depuis 15 mois. Lisez plutôt ses réponses aux questions que je lui ai posées, comme si vous participiez à notre conversation. Elles sont très intéressantes.
     
    Franck : Quel est ton parcours automobile et pourquoi avoir choisi la Ferrari Mondial ?
     
    Cyril : Et bien Franck, d’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été passionné par l’automobile, et plus précisément ... par Ferrari. J’ai toujours roulé dans des autos assez puissantes, le plus souvent Germaniques, repoussant sans cesse l’échéance Italienne !
     
    Mon objectif était d’atteindre mon but avant mes 40 ans, à savoir entrer enfin dans la grande famille des propriétaires de Ferrari. Ayant la possibilité d’anticiper l’échéance, c’est à 38 ans que je me suis décidé de me mettre en quête de ma première Ferrari. Mon choix s’est porté sur une 2+2, pour les balades en famille et sur un V8, ayant peur d’un V12 pour un premier achat !
     
    Connaissant bien les Mondial, je savais que les critiques à leur égard étaient le plus souvent mal fondées ; je me suis donc mis à la recherche d’une 3,4L ou T, dernière génération, équipé du V8 de la 348. Celle-ci était en short-list avec la 308 GT/4, autre Ferrari très efficace !
     
    Franck : Quels étaient tes critères d'achat d’une Ferrari Mondial et comment as-tu trouvé ton exemplaire ?
     
    Cyril : Le critère principal est le même quelque soit le modèle de Ferrari que l’on recherche : avoir une parfaite traçabilité de l’historique du véhicule ! Le problème de la Mondial est qu’elle attire beaucoup de non connaisseurs, qui n’ont pas forcément les moyens de l’entretenir ; c’est du reste pour cela que beaucoup de Mondial 8 ou QV sont à vendre à des prix ridicules, mais souvent dans de piteux états.
     
    Il est également difficile de trouver un exemplaire Full Stock, de nombreuses Mondial ayant été massacrées avec, par exemple, des GPS fixés sur le tableau de bord, ou par des systèmes audio à 12 enceintes… C’est ainsi qu’après avoir passé des semaines à étudier de près toutes les T en vente dans notre pays, j’ai du élargir mon rayon d’action à l’Europe. Après la Suisse, l’Allemagne, en passant par l’Italie, c’est en Belgique que j’ai trouvé la perle rare.
     
    Un collectionneur venait juste de mettre en vente son modèle de 1989 avec 27 000Kms. Le lendemain, il m’envoyait des photos complémentaires, le surlendemain je la réservais, et une semaine après j’étais en route pour Knokke Le Zoute ! L’exemplaire était tel que décrit dans l’annonce, à savoir dans un état « quasi comme neuf ! » et nous fîmes rapidement affaire !
     
    Je vous passe les nombreux détails de l’homologation Française, car je suis tombé en pleine période de modifications législatives pour l’immatriculation ! J’avais l’impression d’avoir acheté la Ferrari sur une autre planète alors qu’elle n’était qu’à 300 kilomètres de chez moi. A cela s’ajoutant la particularité des plaques Belges, à savoir que la plaque appartient au propriétaire et non au véhicule, je décide de la faire « livrer » pour éviter des soucis avec la Police Belge. Elle arrive finalement le 1er Juillet 2009 chez moi….. c’était Noël bien en avance !!!
     
    Une fois la belle dans mon garage, je me souviens que la première semaine, j’ouvrais la porte plusieurs fois par jour, pour m’assurer que je n’avais pas rêvé ! Allant me mettre à son volant le soir, j’ai même réussi à m’endormir dedans !
     
    Franck : De suite après l'achat, qu'est-ce-qui t'a le plus marqué dans l'utilisation de ta Ferrari Mondial ?
     
    Cyril : L’ayant essayé « en température » en Belgique, le premier passage de la marche arrière à froid m’a rappelé que la belle a 20 printemps ! Mais à part cela, la plus grande bonne surprise est son comportement général, qui lui est digne d’une GT récente ! Il faut dire que ce n’est pas l’évolution de la 3,2L mais d’un réel nouveau modèle, entièrement revu, sorti dans l’indifférence générale, la 348 lui ayant fait de l’ombre. Le châssis est une vraie réussite, bien plus réussi que les premières 348, et son freinage est très puissant.
     
    L’autre avantage de cette Ferrari est sa discrétion, surtout dans cette couleur, mais quand elle est reconnue, c’est toujours avec des signes de joies ou de respects en retour, ce qui fait plaisir.
    Je voudrai également chasser une idée reçue, à savoir qu’une Ferrari Mondial qui a toujours
    été bien entretenue et utilisée régulièrement (même avec ses 27 000 kilomètres d’origine, la mienne a été utilisée chaque semaine) « tourne » comme une horloge, et ne tombe pas en panne tous les 200 kilomètres. Aucun signe de surchauffe par exemple, alors qu’une de mes premières sorties a été de me rendre au Contrôle Technique, il faisait 40° et j’étais bloqué dans les bouchons ! J’ai davantage passé mon temps à surveiller les voyants que la route, alors qu’ils ne bougeaient pas d’un poil !
     
    Ma seule déception est provenue de la sonorité d’origine, très (trop) discrète, la T étant à l’origine « la GT familiale » dans le catalogue de l’époque. Ce souci fut résolu quelque mois après par la pause d’un silencieux Orbisoud (le top pour les Ferrari des années 70’ à 90’).
     
    Franck : Avec le recul, quels sont les bons côtés de ton exemplaire de Ferrari Mondial et les éventuels problèmes rencontrés ?
     
    Cyril : L’aspect 2+2 est un vrai plus ! C’est toujours un bonheur de se promener avec de la famille ou des amis. Je fais parti de deux associations, d’une part le Club Scuderia, devenue célèbre pour ses KB Day, un événement incontournable pour tout propriétaire passionné qui se respecte. Je fais également partie d’EAP, où se mélangent des ballades multimarques, et des sorties caritatives en offrant des baptêmes payants. J’ai du reste été très agréablement surpris lors du Téléthon 2009 ; je pensais rester bredouille au milieu des 550, 360 et autres 355, mais la Mondial permet d’emmener plus d’un passager, et beaucoup de pères accompagnés de leur fils, voire de petites familles, étaient ravis de partager ensemble un baptême.
     
    D’une manière générale, je m’en sers le plus possible ! j’ai tellement attendu durant ces années que c’est pour moi insupportable si elle reste au garage plus de deux semaines sans gambader.
    Comme je le dis souvent, une Ferrari « Yougtimers », c’est comme une maison de campagne, il y a ce qui ne peut attendre, et le reste, qu’on fait au fil de l’eau. Depuis des années, je me demande combien doit-on prévoir pour entretenir correctement une Mondial T. Je commence à avoir la réponse !
     
    Pour commencer il faut intégrer un « matelas » dans le budget d’achat, afin de palier au plus urgent, même si le modèle acheté est en très bon état. Ensuite, il ne faut pas oublier le changement de courroie qui intervient environ tous les trois ans, et là, comme pour ta F355 Franck, c’est la dépose du moteur à la clé; il faut compter environ 3 500€ chez un garage spécialisé comme Fiorano Racing, et le double en concession, pour le même travail, voire moins bien réalisé… à vous de voir !
     
    Cette première année a été coûteuse car j’ai fait faire beaucoup de choses, de l’indispensable (Courroies, pneus, ...) au facultatif (échappement Orbisoud, quelques réparations électriques, passage chez Auto-Spa, ...), la note s’élevant à environ 10 k€. Je me retrouve du coup avec le plus beau modèle que je connaisse, sensation bizarre partagée entre fierté et le stress d’être garant d’une partie du patrimoine de Maranello. Ce que je n’avais pas envisagé à l’origine.
     
    Franck : Quels conseils donnerais-tu à une personne souhaitant acheter une Ferrari Mondial ?
     
    Cyril : Les conseils que je donne à toutes les personnes à la recherche d’une Ferrari des années 80 ou 90, c’est en priorité de ne pas se précipiter ! Un achat sur un coup de tête est souvent une erreur. Il faut prendre le temps de choisir le modèle qui vous convient le mieux (La seule famille des Mondial comporte 4 générations), s’assurer que l’on pourra l’entretenir correctement est aussi primordial. Beaucoup de monde s’imagine que l’entretien d’une Ferrari de 20 ans est bien moins coûteux que celui d’un modèle récent ! Une grave erreur qui peut être rapidement fatale, surtout pour la Ferrari.
     
    Dans la série des petits trucs, lors de la recherche, toujours demander des photos complémentaires à celles présentes sur le site de l’annonce, surtout si elles montrent un coin ou côté particulier du véhicule. Un bon test est d’avoir un ensemble de photos des sièges avant ; par expérience, une Mondial avec des sièges en mauvais état indique qu’il faut abandonner la recherche, le reste devant être pire…
     
    Un dernier conseil : ne jamais se rendre seul pour voir un véhicule, surtout si c’est l’un des premiers que l’on va voir … le risque de tentation peut être trop fort, et empêche d’avoir la tête froide.
    Pour le quotidien, il est impératif de respecter la montée en température des différents liquides, ainsi environ 30 kilomètres à moins de 4000 tours/mn s’imposent lors de chaque sortie, avant de lâcher les gaz.
     
    A refaire, je prendrais le même exemplaire et le même modèle, la T ayant un côté ancien tout en offrant des prestations qui n’ont pas à rougir en 2010. Je pensais changer la Mondial dans quelques temps pour une Ferrari 456 MGT , mais au final, avoir un tel modèle permet de prendre du recul. Je pense la garder et plus tard avoir en plus pourquoi pas une 360 Challenge Stradale … mais ce n’est pas pour tout de suite, ayant encore du mal à réaliser la chance que j’ai.
     
    Merci Cyril pour tous ces conseils et informations ! Je ne sais pas pour vous mais moi j'ai appris beaucoup sur la Ferrari Mondial T. Vivement le 4 décembre que je puisse la découvrir en passager lors du Téléthon à Chessy !
     
    Et vous, qu'avez-vous ressenti à la lecture de cette conversation ? Quelles autres questions aimeriez-vous poser à Cyril ? Possédez-vous une Ferrari Mondial et quelles conseils supplémentaires pourriez-vous apporter ?
     
    Vous aimerez également lire ces articles :
    - L’évolution des tarifs des Ferrari 2+2 au 1er semestre 2010
    - Essai longue durée : 25 000 kilomètres en Ferrari 360 Modena
    - Essai longue durée : 18 mois au volant de la Ferrari F355 GTS
     
    Crédit photo : les photos illustrant cet article sont l'oeuvre de Cyril à l'exception des photos en mouvement prises par Eddy Clio du site Caradisiac.
    Franck
    Grâce au sondage réalisé auprès de 20 propriétaires de Ferrari F355 à l'occasion de la sortie "Ferrari F355, le 10ième anniversaire", vous avez pu découvrir le prix moyen d'achat, le kilométrage moyen parcouru, le coût moyen de l'assurance, ... pour une Ferrari 355. Entre autres. Dans cette seconde partie de la présentation des résultats de ce sondage exclusif, vous en apprendrez plus sur LE sujet qui fâche : les frais d'entretien et les points à surveiller sur une Ferrari F355. La Ferrari F355 est-elle pour vous ? Si vous en possédez une, avez-vous plus de frais que la moyenne ? En réponse en 8 questions.
     
    8. Où faîtes-vous entretenir votre Ferrari F355 ? Est-il obligatoire de réaliser votre entretien en concession pour des raisons de revente ? Sur les 20 propriétaires de Ferrari 355 présents, 28 % font réaliser leur entretien en concession Ferrari, 56 % font confiance à un spécialiste Ferrari réputé et 16 % font leur entretien eux-mêmes. Un seul va chez un garagiste multi-marques en plus de l'entretien qu'il effectue lui-même.
     
    9. Quel est le montant cumulé des frais d'entretien depuis votre achat ? Faut-il vraiment être milliardaire pour pouvoir assumer l'entretien de cette Ferrari classique ? La moyenne sur notre panel de 20 propriétaire est de 8 200 euros payés en frais d'entretien depuis leur achat. Derrière ce chiffre se cache de grande disparités, ceux ayant acheté leur Ferrari en 2010 n'ayant aucun frais et ceux la possédant depuis 2004 ayant déboursé 20 000 euros. La Ferrari F355 ayant nécessité le plus de frais a coûté 15 000 euros à son propriétaire en 2 ans et demie, mais il faut tenir compte du fait qu'il est tranquille désormais pendant des années. Chiffre plus pertinent : la moyenne des frais par an est de 3 554 euros. Cela tombe bien : quand on me pose la question je répondais de prévoir 3 à 4 000 euros par an.
     
    10. A quel intervalle faîtes-vous la grosse révision avec changement de courroies ? Tous les 3 ans comme préconisé en France ou plus, 4 voire 5 ans, comme préconisé dans d'autres pays ? Sur les 20 propriétaires qui ont participé à ce sondage, 25 % réalisent le changement de courroies tous les trois ans religieusement, 69 % le font effectuer tous les 4 ans et 6% tous les 5 ans. De mon côté, sur ma Ferrari le changement de courroies avait été réalisé tous les 3 ans et je l'ai effectué au bout de 4 ans en juin dernier sans le regretter une minute.
     
    11. Combien de kilomètres parcourez-vous avec un train de pneus arrières ? Devez-vous prévoir une grosse facture de pneus très régulièrement qui plombera votre budget ? Les réponses varient de 6 000 à 30 000 kilomètres. La moyenne est de 17 500 kilomètres. Je pense que cela dépend de votre style de conduite, des pneus que vous avez acheté et de votre utilisation. A noter aussi que seuls 7 propriétaires avaient parcourus suffisamment de kilomètres avec leur Ferrari F355 pour pouvoir apporter une réponse à la question.
     
    12. Quelle marque d'échappement possède votre Ferrari F355 ? La Ferrari 355 est réputée pour produire un des plus beaux sons de Ferrari. Tous les propriétaires de Ferrari ajoutent-ils un échappement Inox pour le sublimer ? Quelle marque est plébiscitée par les propriétaires ? 56 % des propriétaires présents ont conservé l'échappement d'origine sur leur Ferrari F355. 28 % ont installé un échappement TubiStyle, 11 % un Capristo et 5 % un QuickSilver. Lorsque vous achetez une Ferrari 355, vous avez quasiment une chance sur deux pour que l'échappement ne soit pas d'origine.
     
    13. Les collecteurs d'échappement ont-ils été changés sur votre Ferrari F355 ? Les collecteurs d'échappement sont-ils vraiment LA maladie des Ferrari F355. Sur 20 Ferrari F355, combien ont vraiment connu ce problème ? Sur le panel de propriétaires présents, 38 % possèdent une Ferrari F355 avec des collecteurs d'origine. 22 % ont des collecteurs d'échappement qui ont été remplacés par des collecteurs d'origine (Ferrari), 22% ont des collecteurs refabriqués (solution bien moins onéreuse), 5% ont des collecteurs TubiStyle réglant définitivement le problème. 10 % ne savent pas si les collecteurs ont été remplacés par le passé. En résumé, la majorité des Ferrari F355 ont vu leurs collecteurs être changés, mais il y en a tout de même 40% pour lesquelles aucun problème n'a été signalé jusqu'à aujourd'hui.
     
    14. Avez-vous remplacé les catalyseurs et si oui par quelle marque ? Les catalyseurs peuvent être remplacés pour libérer l'auto ou parce qu'ils sont usés. Sur le panel de 20 propriétaires de Ferrari F355, 80 % avaient toujours les catalyseurs d'origine en place ! 5% avaient des catalyseurs sport, qui contraignent moins les flux, et 5% avaient des tubes à la place des catalyseurs (autrement dit : décatalysé), 5% avaient des catalyseurs de marque Orbisoud et 5% ne savaient pas. Ce qui de mon point de vue signifie que les catalyseurs, considérés comme une pièce d'usure, ne sont pas souvent changés.
     
    15. Les guides de soupapes ont-ils été changés sur votre Ferrari 355 ? Autre maladie connue de la Ferrari F355, mais quelle proportion d'autos sont vraiment touchées ? Sur les 20 propriétaires de Ferrari 355 présents, 84 % possèdent une auto qui n'a jamais connu ce problème. Les 16 % restants, soit trois des propriétaires présents, ont connu ce problème à 37 000, 50 000 et 73 000 kilomètres. Il n'y a pas de règles concernant le kilométrage auquel le problème survient. Par contre la bonne nouvelle, c'est que peu de Ferrari F355 en sont affectées.
     
    Je tiens vraiment à remercier tous les propriétaires de Ferrari F355 qui ont acceptés de jouer le jeu et de répondre à ce sondage exclusif. Je trouve que ces données sont très importantes pour qui souhaite acheter une Ferrari F355 ou même en possède une. Elles remettent beaucoup de choses en perspective.
     
    Parmi celles qui me marquent le plus : le prix moyen payé pour une Ferrari F355 est de 57 000 euros, l'assurance n'est pas hors de prix, aux environs de 1 000 euros, l'entretien est réalisé majoritairement auprès de spécialistes réputés, les collecteurs d'échappement sont à vérifier, par contre ne pas vous focaliser de trop sur les catalyseurs ni les guides de soupape. Enfin, prévoir de débourser 3 à 4 000 euros en entretien par an en moyenne. C'est un budget conséquent, mais qui ne nécessite pas d'être un milliardaire !
     
    Et vous, quelles sont les données qui vous ont le plus marquées ? Lesquelles vous ont le plus surprises ? Si vous songiez à acheter une Ferrari F355, ces données vous confortent-elles dans votre idée ou vous donnent-elles envie de fuir ? Si vous êtes propriétaires d'une Ferrari F355, comment vous situez vous par rapport à la moyenne et pour quelles raisons selon vous ?
     
    Vous aimerez également lire ces articles :
    - Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la Ferrari F355 sans jamais oser le demander à leurs propriétaires (1/2)
    - Où changer les courroies de distribution de votre Ferrari ?
    - Le récit illustré en 32 photos de l’inoubliable sortie « Ferrari F355, le 10ième anniversaire » (1/2)
    Franck
    Quel est le prix moyen réel d'achat d'une Ferrari F355 ? Où vaut-il mieux acheter votre Ferrari ? Quel est le montant de l'assurance ? Les propriétaires de Ferrari ne vont-ils jamais sur circuit ? Vous vous posez beaucoup de questions avant d'acheter une Ferrari, et même après pour savoir si vous êtes dans la moyenne. J'ai profité de notre sortie "Ferrari F355, le 10ième anniversaire" pour réaliser un sondage auprès d'un panel représentatif de 20 propriétaires de Ferrari F355 sur les 15 questions que vous vous posez le plus fréquemment. Attention, car avec cette FAQ (Frequently Asked Questions) sur la Ferrari F355, vos idées reçues risquent d'en prendre un coup !
     
    1. Quel est le prix moyen d'achat d'une Ferrari F355 ? Il est de 57 666 euros en faisant la moyenne du tarif réellement payé par les propriétaires présents. Soit exactement le tarif médian affiché dans les annonces pour une Ferrari F355 aujourd'hui. L'écart va de 85 000 euros payés en 2004 pour une Ferrari F355 achetée en concession Ferrari française et affichant 10 000 kilomètres à l'époque, jusque 38 000 euros en 2008 pour un exemplaire affichant 49 000 kilomètres et acheté à un particulier en Grande-Bretagne. A noter que tout le monde n'a pas souhaité donner son prix d'achat ... alors que le sondage était anonyme !
     
    2. Où les propriétaires de F355 ont-ils acheté leur Ferrari ? L'achat en concession Ferrari pour ne prendre aucun risque est-il obligatoire comme vous le lisez dans la presse ? Sur ce panel représentatif de propriétaires, la moitié très exactement a acheté sa Ferrari à un particulier. 22% l'a acheté chez un revendeur multimarques. Seuls 16% des propriétaires ont acheté leur Ferrari 355 en concession Ferrari et 11% l'ont acheté chez un spécialiste Ferrari.
     
    3. Quel est le kilométrage total moyen parcouru par une Ferrari F355 ? Les Ferrari 355 du panel de propriétaires présents avaient parcourus 57 862 kilomètres en moyenne. Nous sommes à deux fois plus que les sacro-saints 30 000 kilomètres que beaucoup exigent à tort pour acheter une Ferrari, quelle soit une F355 ou un autre modèle. 30 000 kilomètres pour une auto de 15 ans, c'est trop peu et source de problèmes coûteux, quand le compteur n'a tout bonnement pas été trafiqué.
     
    4. Quel est le kilométrage moyen parcouru par les propriétaires de Ferrari F355 depuis leur achat ? Est-ce-qu'ils profitent de leur Ferrari ou la gardent-ils précieusement dans leur garage comme une oeuvre d'art ? En moyenne le propriétaire actuel d'une Ferrari 355 a parcouru 10 214 kilomètres à son volant depuis son achat. L'écart va de 43 000 kilomètres parcourus depuis juillet 2004 jusque 600 kilomètres parcourus depuis juin 2010. Le propriétaire qui roule le plus avec sa Ferrari F355 a parcouru 15 000 kilomètres depuis mars 2009, soit 10 000 kilomètres par an. Je suis battu !
     
    5. Quel est le montant moyen dépensé en assurance par les propriétaires de Ferrari F355 ? Une Ferrari coûte-t-elle cher à assurer ? Parmi les propriétaires de Ferrari F355 présents, le montant moyen annuel payer pour assurer leur Ferrari est de 1010 euros. L'écart va de 1 300 euros à la Matmut ou chez Generali jusque 780 euros chez Allianz. Attention, je cite les noms d'assureurs à titre d'information, mais le tarif dépend des conditions particulières de l'assuré. Mon sentiment, parce qu'un sondage ne peut fournir tous les détails, c'est que les propriétaires sur Paris paient entre 1000 et 1300 euros d'assurance par an. Les propriétaires résidant en province paient plutôt entre 800 et 900 euros par an.
     
    6. Par quels assureurs passent les propriétaires de Ferrari F355 ? Le secteur des assurances étant très diverisfié, il n'y a pas de nom qui ressorte vraiment du lot. Le deux noms les plus souvent cités sont GSA et Allianz. Viennent ensuite Patrim'One et Gan. Enfin, cités une seule fois, vous trouvez la Matmut, Aon, LDA Classic Car, MMA, Axa, Aviva et Generali. Globalement, les grands noms de l'assurance sont cités majoritairement. Mais les spécialistes de l'assurance de ce type de biens, comme GSA et Patrim'One, remportent proportionnellement le plus de clients.
     
    7. Les propriétaires de Ferrari vont-ils sur circuit, même occasionnellement, avec leur Ferrari F355 ? L'idée reçue selon laquelle les propriétaires de Ferrari ne vont jamais sur circuit est-elle vraie ? 55% des propriétaires de Ferrari 355 présents indiquent allez sur circuit avec leur Ferrari, au moins exceptionnellement. Et donc 45% indiquent ne jamais faire de circuit, ce qui ne veut pas dire qu'un propriétaire précédent n'a jamais amenée cette Ferrari F355 sur circuit.
     
    La suite du sondage, dont les résultats seront publiés dans le prochain article, concerne un sujet d'importance sur la Ferrari F355 : l'entretien. Faut-il être milliardaire pour pouvoir entretenir une Ferrari F355 ? Quelle proportion de Ferrari 355 a vraiment été touchée par les problèmes dont on vous dit de vous méfier lors de l'achat ? Les propriétaires de Ferrari F355 ont-ils tous fait monter soit un échappement Tubistyle, soit un Capristo ? Les réponses à ces questions, et à bien d'autres, dans le prochain article.
     
    Quelle statistique vous a le plus surpris lors de la lecture des résultats de ce sondage ? Quelles réflexions vous êtes-vous faîtes en lisant les résultats ? Pensiez-vous que l'assurance coûtait plus cher ? Pensiez-vous que beaucoup moins de Ferrari allaient sur circuit ? Quelles autres statistiques aimeriez-vous connaître ?
     
    Vous aimerez également lire ces articles :
    - Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la Ferrari F355 sans jamais oser le demander à leurs propriétaires (2/2)
    - Les évolutions de prix des Ferrari V8 au 3ième trimestre 2010
    - Que vaut la fiche occasion de la Ferrari F355 dans Sport-Auto ?
    - 6 astuces pour mieux négocier l’assurance de votre Ferrari
    Franck
    Vous avez sûrement remarqué que, depuis début septembre, vous retrouvez chaque semaine dans la colonne de droite de TheFerrarista.com une vidéo Ferrari différente à visualiser. Suggéré par plusieurs lecteurs, cet ajout apporte une dimension supplémentaire, très intéressante quand vous parlez de Ferrari, car vous pouvez les voir rouler et surtout les entendre. Encore plus de magie Ferrari ! Mais comment revoir ces vidéos ? Comment vérifier que vous n'en avez raté aucune d'intéressante ? Voici la sélection de vidéos Ferrari publiées sur septembre 2010.
     
    Vidéo I : KB RossoCorsa Day 3 by Tekoff

    A l'occasion du KB Rosso Corsa Day IV qui se déroulait le dimanche 4 septembre 2010, la première vidéo de septembre vous rappelait le bonheur partagé lors des KB Days, ici une belle vidéo de l'édition III en mai dernier.
     
    [Vidéo supprimée sur YouTube]
     
    Vidéo II : La Ferrari 599 GTO in pista

    L'actualité Ferrari, c'est la sortie cet été de la fabuleuse Ferrari 599 GTO. En attendant d'en croiser une lors des sorties Ferrari, cette vidéo officielle est l'occasion de la découvrir sur circuit et surtout de l'entendre. Quel son !
     
     
    Vidéo III : Shell - Ferrari Commercial

    Et si la plus belle vidéo consacrée à Ferrari était une publicité : un hommage rendu par Shell à Ferrari pour ses 60 ans en 2007 ? Vous pouvez en découvrir tous les détails dans un des premiers articles publiés sur TheFerrarista.com
     
     
    Vidéo IV : Ferrari Danmark

    La plus belle vidéo jamais consacrée à la Ferrari 355 ? Pourtant la Ferrari F355 a suscité beaucoup de belles vidéos grâce à son look et sa musique ! Mais cette vidéo d'un propriétaire danois avec son Capristo stage 2 est un must !
     
    [Vidéo supprimée sur YouTube]
     
    Même si je trouve ces quatre vidéos sublimes, ma préférée est la dernière consacrée à la Ferrari F355, car elle montre la passion d'un propriétaire de Ferrari qui arrive à vous proposer une vidéo aussi belle que celle de Shell, avec des moyens financiers bien moindres.
     
    Et vous, quelle est votre vidéo Ferrari préférée dans cette sélection ? Quelle autre vidéo mériterait à votre avis d'être publiée comme vidéo Ferrari de la semaine sur TheFerrarista.com ? N'hésitez pas à copier-coller le lien vers YouTube ou DailyMotion dans votre commentaire.
     
    Vous aimerez également lire ces articles :
    - Les 60 ans de Ferrari vus par Shell
    - 13 belles photos en souvenir du KB RossoCorsa Day IV
    - Découvrez les 10 plus belles vidéos de Ferrari F355
    Franck
    Les plus de 200 abonnés à TheFerrarista.com ont reçu il y a 15 jours dans leur boite mail le guide "7 étapes simples pour laver votre Ferrari comme un pro". Ecrit en collaboration avec un professionnel du detailing, Sébastien Solis de la société Auto-Spa, ce document au format PDF d'une quinzaine de pages regorge de conseils pour que votre Ferrari soit la plus belle. Il vous aide aussi à diminuer au maximum les risques d'abîmer votre Ferrari durant son nettoyage avec des outils, produits ou gestes inappropriés. Qu'apprendrez-vous concrètement dans ce guide ? Comment pouvez-vous vous le procurer, pour l'imprimer et l'avoir sous la main chaque fois que besoin ?
     
    I. Quel est le contenu de ce guide de lavage ?
     
    Ce guide détaille en une quinzaine de pages, les différentes étapes à suivre pour nettoyer au mieux votre Ferrari sans risquer de l'abîmer. Il liste les produits dont vous aurez besoin en vous conseillant les meilleurs références du marché. Vous apprendrez aussi de combien de temps vous aurez besoin pour réaliser un lavage correct. Ce guide est également rempli d'astuces et des gestes à accomplir pour y consacrer le moins de temps en obtenant le meilleur résultat possible. En bonus, vous découvrirez les étapes supplémentaires, si vous disposez de plus de temps, pour que votre Ferrari soit absolument parfaite.
     
    A titre d'exemple personnel, le conseil d'ouvrir toutes vos portes, coffres et capots après le lavage pour laisser s'échapper l'eau avant de sécher votre Ferrari a changé ma vie ! Ce sont des détails de professionnels que vous ne pouvez deviner. Auparavant je séchais ma Ferrari puis je pestais lorsque je la ramenais chez moi car de l'eau avait coulé et séché lors du trajet, laissant des traces disgracieuses sur la carrosserie. A ce sujet, pensez aussi à rabattre vos rétroviseurs une fois le lavage terminé, en même temps que vous ouvrez les portes. L'eau qui s'est glissée dans les rétroviseurs s'écoulera plus facilement au lieu de goutter une fois que vous aurez tout séché.
     
    II. Comment vous procurer ce fameux guide ?
     
    Pour obtenir ce guide, c'est très simple et c'est gratuit : il vous suffit de vous abonner à TheFerrarista.com en cliquant sur le lien suivant : http://www.theferrarista.com/abonnement-gratuit/
     
    Vous avez uniquement votre adresse mail à transmettre. Vous recevrez par email le lien pour télécharger le guide "7 étapes simples pour laver votre Ferrari comme un pro". Vous recevrez ensuite au début de chaque mois la newsletter de TheFerrarista.com. Elle récapitule les nouveaux articles publiés le mois précédent, afin que vous soyez sûr de ne rien rater, et vous fournit des données sur la communauté TheFerrarista.com (dates des prochains événements à ne pas rater, nombre de visiteurs et de pages lues du mois, nouveautés à venir, ...).
     
    Je tiens à remercier au passage Sébastien Solis, de la société Auto-Spa, pour avoir mis à disposition des abonnés de TheFerrarista.com son savoir-faire. Merci aussi aux nombreux abonnés qui m'ont contacté suite à l'envoi du guide, enthousiasmés par le cadeau reçu dans leur boite mail.
     
    Avez-vous reçu le guide "7 étapes simples pour laver votre Ferrari comme un pro" ? Qu'en avez-vous pensé ? Comment imaginez-vous que nous pourrions l'améliorer ? De quel autre type de guide serait susceptible de vous intéresser ?
    Franck
    J'ai eu la chance, grâce à Nicolas Mélin de De Widehem Automobiles, de participer au Mondial de l'Automobile 2010 avant l'ouverture du salon au public ! Merci Nicolas ! Quels stands sont les plus intéressants à aller voir pour un Ferrariste ? Que penser de la Ferrari SA Aperta en vraie et non plus en photos ? Quelles nouveautés ne devez-vous pas manquer ? Quelles impressions ressortent de cette cuvée 2010 du Mondial de l'Automobile ? Je vous propose une visite guidée en avant-première.
     
    I. Le stand Ferrari

    1. A tout seigneur, tout honneur, commençons par le stand Ferrari et LA nouveauté : la Ferrari SA Aperta.

    2. Gros plan sur l'arrière, avec ses montants couleur alu bien visibles, tout comme l'extracteur.

    3. Du point de vue esthétique, la Ferrari 599 GTB Fiorano juste à côté me semble encore plus désirable.

    4. La Ferrari 458 Italia présente sur le stand propose une combinaison noire intérieur tan.

    5. Jolie combinaison de couleurs pour cette Ferrari California rouge et toit noir très à la mode.

    6. Une Ferrari F60 est présente sur le stand pour vous rappeler que la course est dans les gênes de Ferrari.

    7. J'ai hâte de voir une Ferrari SA Aperta dans la rue avec le son de la 599 GTO pour me faire un avis définitif.

    8. Dans le petit salon derrière le stand Ferrari trône une Formule 1 Ferrari des années 50 pour enfant.
     
    II. Le stand Citroën

    9. Juste à côté, le stand Citroën mérite le détour pour admirer la Citroën Survolt ... qui ne sera pas produite.
     
    III. Les stands des sociétés proposant du pilotage de Ferrari

    10. Une Ferrari 458 Italia sur le stand de Cascade Events, associé à De Widehem Automobile qui m'avait invité.

    11. CascadeEvents c'est aussi Fast Club sur W9, présenté par Stéphane Rotenberg et Romain Thiévin dans le fond.

    12. Chez les concurrents de Pro-Pulsion, vous pourrez admirer aussi la star du moment, la Ferrari 458 Italia.
     
    IV. Le stand Lexus

    13. Lexus présente sa supercar, la Lexus LFA sur son stand parisien. J'aime assez sa ligne.
     
    V. Le stand Bentley

    13. La Bentley Continental GTC SuperSport ferait une belle familiale : notez le siège bébé derrière.

    14. La nouvelle Bentley Continental GT parait une évolution de la précédente. Je n'aime toujours pas l'arrière.
     
    VI. Le stand Porsche

    15. Après le retour de la 911 RS, Porsche ressort la 911 Speedster, moins belle en vraie qu'en photo.

    16. J'aime beaucoup Porsche, j'ai plus de mal avec la politique marketing actuelle : Porsche 911 GTS.
     
    VII. Le stand Lamborghini

    17. De mon point de vue, le 2ième stand le plus intéressant après Ferrari, avec cette Lamborghini Sesto Elemento.

    18. Les lignes rappellent la Lamborghini Reventon, en plus léger, la mécanique est visible derrière.

    19. L'intérieur ébauché trahit le concept-car, mais elle fait sensation, rien qu'à écouter les commentaires.

    20. Pas de Murcielago chez Lamborghini car la production est terminée, mais une superbe Gallardo SuperLeggera.

    21. Une SuperLeggera verte avec intérieur coutures vertes : j'adore et je la prendrai bien en plus de la Ferrari !
     
    VIII. Le stand Lotus

    22. Dans les trois stands à voir absolument au Mondial 2010, j'ajouterai celui de Lotus rempli de nouveautés.

    23. A commencer par la Lotus Elite, une 2+2 équipée d'un V8 de 620 ch. Les noms traditionnels sont conservés.

    24. Juste à côté, la Lotus Elan, équipée d'un V6 de 4.0 litres et 450 ch. Son profil est très proche de l'Esprit.

    25. La Lotus Elise telle qu'elle apparaîtra en 2015 : changement radical de style et moteur 2.0 litres de 320 ch.

    26. Enfin la Lotus Eterne est un concept-car préfigurant une future Lotus familiale qui me plait.

    27. Avec le stand offrant le plus de nouveautés, Lotus soigne aussi l'accueil : books et posters sont offerts.
     
    IX. Le stand De Tomaso

    28. Perdu dans un petit hall, comme le stand Lotus, le stand De Tomaso mérite le détour de mon point de vue.
     
    Je ne suis pas fan des salons automobiles : trop de monde, trop de bruit, voitures difficiles à approcher. Merci à Nicolas de De Widehem Automobiles de m'avoir permis de visiter le Mondial de l'Automobile dans ces excellentes conditions. Un bon cru à mon goût : la Ferrari SA Aperta que vous aurez du mal à revoir ailleurs, une Lamborghini Sesto Elemento incroyable et le stand Lotus remplit de nouveautés ! Ce sera mon tiercé gagnant !
     
    Etes-vous allé au Mondial de l'Automobile 2010 ? Qu'avez-vous pensé de la Ferrari SA Aperta ? Quels sont les autres stands qui vous ont le plus marqués ? Quel serait votre tiercé gagnant des modèles à voir absolument ?