• Franck
    Noël 2017 approche à grands pas. Quel cadeau offrir, ou quel cadeau pourrait vous faire plaisir, lié au monde Ferrari ? Et si possible facile à commander et rapide à recevoir ? Voici notre sélection pour vous aider dans ce moment critique, pour ne pas vous tromper :
     
    1. Ferrari - 70 ans de modèles mythiques
    L'année 2017 est marquée par les 70 ans de Ferrari, et de nombreux ouvrages sont sortis à cette occasion. Cet ouvrage rédigé par l'équipe de la revue Sport Auto, retrace l'histoire de Ferrari au travers de ses modèles mythiques. Vous trouverez dans cet ouvrage qui vient de sortir, des anecdotes, des analyses et des statistiques.
     

     
    Ferrari - 70 ans de modèles mythiques
     
    2. Ferrari - Les 70 ans de la Scuderia
    Toujours écrit par l'équipe de Sport Auto, cet ouvrage se focalise sur l'histoire de Ferrari en compétition et des pilotes mythiques qui ont couru pour la marque au cheval cabré. Vous y trouverez en particulier l'histoire de Ferrari en F1 avec celle des légendes que sont Michael Schumacher, Gilles Villeneuve, Niki Lauda, etc.
     

     
    Ferrari - Les 70 ans de La Scuderia
     
    3. Ferrari, 70 ans
    Un autre très beau livre consacré aux 70 ans de Ferrari, qui a été écrit par Dennis Adler, historien et photographe. Il s'agit d'un ouvrage américain, traduit en français, qui retrace toute l'aventure Ferrari, depuis les débuts d'Enzo Ferrari. Intéressant en particulier pour les liens entre Ferrari et les Etats-Unis, avec les modèles conçus spécifiquement pour ce marché.
     

     
    Ferrari, 70 ans
     
    4. Ferrari, the best
    Ce livre a été écrit par un italien, Léo Turini, spécialiste de la F1 et en particulier de Ferrari. Il retrace l'histoire de Ferrari, de ses modèles mythiques, de ses victoires en compétition, d'Enzo Ferrari, mais aussi de ses fans, des propriétaires et des lieux emblématiques liés à Ferrari.
     

     
    FERRARI, THE BEST
     
    5. Ferrari - Calendrier 2018
    Il s'agit cette fois de magnifiques photos des modèles mythiques de Ferrari, prises en studio, pour vous accompagner tout au long de l'année 2018. Vous aurez tous les jours sous les yeux la sublime Ferrari 250 GTO, la Ferrari 250 GT SWB, la Ferrari 250 LM, etc.
     

     
    Ferrari - Calendrier 2018
     
    6. Thrustmaster - Volant Ferrari T300 intégral alcantara - Réplique de la Ferrari 599XX
    Un volant à retour de force sous licence Ferrari, en véritable alcantara, le même que sur les Ferrari, et avec les pédales associées. De quoi vous croire au volant de la fabuleuse Ferrari 599XX EVO pour vos jeux sur PC et PlayStation.

    Thrustmaster - Volant T300 Ferrari Integral Racing Wheel Alcantara Edition - Réplique de la Ferrari 599XX Evo- PC/PS3/PS4
     
    7. Kyosho - Ferrari 250 GTO au 1/18ième
     
    Une magnifique Ferrari 250 GTO chez vous ... au 1/18ième pour une fraction de son prix ! Réalisée par Kyosho, ce qui vous garantit le souci du détail et la qualité de fabrication. L'exemplaire reproduit est #8437R qui fut produite en 1962. 
     

     
    Kyosho - 8437R - Ferrari 250 Gto - 1962 - Echelle 1/18 - Rouge
     
    8. Montre homme Scuderia Ferrari
     
    Et pourquoi pas une belle montre Ferrari, que vous pourrez porter au quotidien, pour toujours vous rappeler celle qui est dans votre garage ? Plusieurs coloris sont disponibles, selon vos goûts, dont ce Rosso Corsa de la Scuderia Ferrari.
     

     
    Montre Homme Scuderia Ferrari 830387
     
    Quel cadeau lié au monde Ferrari avez-vous prévu d'offrir ou avez-vous demandé dans votre liste au Père Noël ?
     
    Si cet article vous a plu, vous aimerez également :
    - Quel coût d'assurance pour votre Ferrari ?
    - Analyse de la cote des Ferrari 348 et F355 sur 6 ans
    - Où devez-vous faire entretenir votre Ferrari ?
    - Les Ferrarista sur l'anneau du Rhin avec la gamme Ferrari
    Franck
    La Ferrari California, dans sa version apparue en 2009, représente un beau succès commercial pour Ferrari, qui lui a permis d'amener une nouvelle clientèle à la marque. Sa cote reste soutenue et trouver un bel exemplaire reste délicat, comme pour toute Ferrari. Comment faire ? Quels sont les coûts associés ? A quoi vous attendre pour en trouver une et une fois son volant en main ? Le mieux reste de poser ces questions à un propriétaire et c'est @Calif38 qui nous parle de son acquisition.
     

     
    Franck : Quel est, rapidement, ton parcours automobile et pourquoi avoir choisi la Ferrari California ?
     
    Calif38 : Ma première était une GT Turbo, c'était l'époque du premier boulot et des sorties rallyes notamment. Puis cela a été mon premier Cabriolet, un Renault 19 Karman, avec de belles sorties en amoureux : Corse, Val de Loire et ses châteaux.
     
    Et ma première 3ième voiture a été une Miata, pour son évocation des anglaises des années 60 en version moderne, fiable et confortable. Puis un Z4 35i DKG pour son design intérieur / extérieur et son évocation à la 507, une autre sommité du design automobile, de l'élégance et l'art de vivre. Ferrari était pour moi un rêve comme tout gamin passionné qui a collectionné les Burago et suivi de près la sortie de la Ferrari Testa Rossa et de la F40.
     

     
    Franck : Quels étaient tes critères d’achat d’une Ferrari California et comment as-tu trouvé cet exemplaire ?
     
    Calif38 : Ferrari était une marque inenvisageable pour ses coûts d'acquisition et d'entretien jusqu'à ce que ma situation professionnelle et personnelle m'amène à me rendre compte que ce n'est plus vraiment inaccessible. Cela a commencé par la rencontre avec une Ferrari 250 GT en Grigio et lorsque je tombe sur une Ferrari California 30 chez Pozzi dans la même teinte. J'y retrouve l'évocation d'une ancienne légendaire en cabriolet, CC même, avec une motorisation de caractère et un design intérieur et niveau de finition de mon goût.
     
    Mais posséder une Porsche me tente aussi et lors d'une visite chez un pro qui propose une 991 et une Ferrari California, mon cœur chavire instantanément pour ce modèle en Grigio Medio, teinte historique. C'est le coup de cœur et l'exemplaire est parfait, avec un historique limpide et sortant de sa grosse révision. Elle avait 18 000 km et bénéficiait encore d'une garantie Power. Elle n'avait eu que 2 propriétaires en 6 ans. 
     

     
    Franck :  De suite après l’achat, qu’est-ce-qui t’a le plus marqué sur ta Ferrari California ?
     
    Calif38 : Mon expérience FERRARI commence alors.  Une expérience de tous les sens, la vue, l'odorat, elle possède un parfum subtil entre le cuir de bagagerie et une discrète odeur de belle mécanique. C'est un pur bonheur et une reconquête, un ré-apprivoisement à chaque sortie. À son bord, on ressent cet ADN de course, de performance. Son châssis est remarquable, une direction et un placement millimétré, une répartition de charge parfaite.
     
    Une voiture confortable, efficace, avec laquelle il est possible de cruiser tranquillement ou d'envoyer suffisamment fort pour rester groupé avec un troupeau de Ferrari F430, sur des portions très sinueuses et roulantes. C'est un modèle polyvalent, une synthèse réussie entre sportivité et confort grâce notamment à une boîte auto dantesque. 
     
    Franck : Peux-tu nous parler des coûts induits pour une utilisation normale d’une Ferrari California ?
     
    Calif38 : Je viens de faire la révision annuelle pour 1 000 euros. Lors des premiers kilomètres , je retrouvais beaucoup de suie sur le bouclier arrière. Ce phénomène a disparu après 1 500 km, probablement lié à une utilisation trop urbaine du précédent propriétaire. 
     
    C'est un véhicule qui nous procure, avec mon épouse, beaucoup de plaisir et de réactiver une passion de l'automobile et de la marque.
     

     
    Franck : Et si c'était à refaire ?
     
    Calif38 : Nous sommes très heureux de notre choix et avons eu la chance d'être au 70ième anniversaire de Ferrari à Maranello et de vivre cela avec nos deux ados qui avaient la banane.
     
    Nous pensons durablement conserver ce modèle dans un combo rare et avons l'envie d'en posséder une seconde. Un V12 ? Le rêve ou un V8 arière, plus typé sport, ce qui permettait de vivre la passion par le côté sportif sans concurrencer notre modèle GT et dans ce cas toujours en spider ...
     

     
    Un grand MERCI à @Calif38 pour tous ces détails !
     
    Si vous possédez une Ferrari California, quels éléments ajouteriez pour aider ceux qui souhaitent acheter ce modèle ? Si vous en cherchez une, quelles sont les questions que vous vous posez à son sujet ?
     
    Si cet article vous a plu, vous aimerez aussi :
    - Essai longue durée : la Ferrari F430 de Guillaume84
    - Analyse de la cote des Ferrari 348 et F355 sur 6 ans
    - La côte sur 6 ans des Ferrari 360 Modena et Ferrari F430
    - Essai longue durée : La Ferrari 348 de Matmalr
    - Essai longue durée : la Ferrari F355 de Stefab
    Franck
    Lundi 16 octobre 2017, les membres de Ferrarista étaient invités par la concession Modena Motors à rouler avec leur Ferrari sur le circuit de l'Anneau du Rhin, ainsi qu'à tester les gammes Ferrari et Maserati. Une superbe occasion pour passer de très bons moments avec d'autres membres, vous faire plaisir au volant de votre Ferrari et vous forger votre propre avis sur la gamme actuelle, même si le piège ... c'est de succomber à la nouveauté.  Beaucoup de membres ont participé à tout ou partie de l'événement, dont @Ga68, @bernwizard, @JMM91, @Zaz, @Cyril68, @F355QV70, @Blaze, @Giallo-54.   Diner Ferrarista au Domaine du Moulin d'Ensisheim   Le dimanche 15 octobre, pour les membres qui venaient de loin et les locaux non disponibles le lendemain, était organisé un cruising en Ferrari sur les plus belles routes des environs. Certains n'ont pas hésité à faire plus de 500 kilomètres pour l'occasion ! Un grand soleil, de beaux paysages, des passionnés, que demander de plus ?     Un dîner était ensuite organisé pour découvrir et profiter des spécialités locales. Il permettait à tout le groupe présent de faire connaissance, avant de tourner sur circuit le lendemain. Merci à @Zaz pour l'organisation de ce dîner et les réservations de l'hôtel. Le Domaine du Moulin à Essisheim était parfait ! Le vin au petit-déjeuner et les confitures maisons, nous ne sommes pas prêts d'oublier ! Il y avait même la piscine et le sauna pour ceux qui en prenaient le temps.   Circuit de l'anneau du Rhin   Le lendemain, sur le circuit de l'Anneau du Rhin, la piste est en accès libre. Cela permet à chacun d'y aller à son rythme. Un instructeur est à disposition afin d'améliorer votre pilotage au fil de la journée. Le top, sur une piste où peu de véhicules roulent en même temps.   Ces sessions vous permettent aussi de voir et d'entendre d'autres Ferrari sur circuit, dont les nouveautés, Ferrari 812 Superfast et Ferrari GTC4Lusso en tête. Le son de leur V12 à pleine charge est remarquable, comparé à celui des V8, qui ne sont pourtant pas en reste. Le niveau sonore est le plus élevé au passage de la Ferrari F430 Challenge. Elle n'a pas de normes d'homologation routière à suivre, alors qu'elles n'ont cessé de réduire le volume sonore des Ferrari ces dernières années.     Le déjeuner vous permettait d'admirer l'ancienne concession Ferrari présente sur place, sur laquelle donnent les baies vitrées de la salle du repas. Des autos, en particulier de compétition, y sont toujours stockées. Le déjeuner est aussi l'occasion de discuter plus longuement avec tous les participants.   Essai des gammes Ferrari et Maserati   Le clou de la journée, de mon point de vue, étaient les essais de la gamme Ferrari et Maserati. Chacun réservait un créneau et un véhicule auprès de la concession Modena Motors, avant de venir. Mais au final nous avons pu en tester plus que prévu.   Pour ma part, j'ai démarré mes tests par la Ferrari 488 Spider. C'est celle que j'avais réservée. Elle était blanche et décapotée, pour profiter du grand soleil présent ce jour-là. Je passe sur les premiers mètres réalisés en mode automatique. A 50 km/h, vous êtes déjà sur le 7ième rapport, dans un silence et un confort tels que vous n'êtes plus dans ma définition d'une Ferrari. Je comprends par contre que cela réponde au besoin d'une certaine clientèle.     Je suis donc passé rapidement dans les modes plus sportifs en tournant le manettino. Et là, c'est tout de suite plus jouissif ! Le son est omniprésent, malgré les turbos, et encore plus à bas régime. C'est très agréable, d'autant que l'auto est très réactive. J'ai pu en faire un second essai en passager, qui m'a confirmé comme elle est fabuleuse en sportive utilisable au quotidien.   La Ferrari 812 Superfast n'a pas grand chose à voir. Vous êtes dans un coupé, assis quasiment sur les roues arrières, elle est plus impressionnante avec ses 800 chevaux ! Mais la prise en main est tout aussi facile, en mode automatique à 50 km/h sur le 7ième rapport. Tout le monde peut la conduire !     Si vous tournez le manettino et haussez le ton, c'est par contre très différent. L'élasticité du moteur et le son du V12 n'ont rien à voir avec la Ferrari 488. La façon de délivrer la puissance non plus. Et ce qui est très impressionnant, c'est l'agilité dans les virages rapides, grâce aux quatre roues directrices ! Une ballerine. Et probablement mon essai préféré. Un monde la sépare de la Ferrari 599 GTB, qui est pourtant déjà une superbe Ferrari.   J'ai testé aussi la Ferrari GTC4Lusso. Je ne suis pas fan du look, mais à l'intérieur, pour voyager en famille, c'est fabuleux. Le V12 est bien présent, avec ses qualités, dont les vocalises. Ce n'est pas une sportive, comme la 812 Superfast sait l'être si besoin, mais une très bonne GT.    Pour avoir effectué un second essai en passager arrière, le toit électrochrome est indispensable, car il donne l'impression, derrière, que vous êtes le passager avant. Vous bénéficiez d'une vue panoramique qui évite tout sentiment de clautrophobie, dans ses places arrières confortables mais pas très grandes.     Vivement la prochaine ?   J'ai passé un excellent moment grâce aux membres présents et à la concession Modena Motors. Merci ! Un grand MERCI ! Dommage qu'il n'y ait pas eu encore plus de membres de Ferrarista à en profiter. Peut-être pour la prochaine, car c'était une première.   Et vous, quel était votre avis sur cette sortie, si vous y avez participé ? Et sinon, pensez-vous que ce type de sortie soit à réitérer ? Est-ce-que vous y participeriez ? Comment pouvons-nous l'améliorer ? Merci pour vos retours.   Si cet article vous a plu, vous aimerez aussi : - 50 membres de Ferrarista aux 70 ans de Ferrari à Maranello - 120 membres et 45 Ferrari au Le Mans Classic 2016 - 32 membres et 19 Ferrari aux baptêmes du Havre 2016 - 24 membres en voyage à Maranello et aux Mille Miglia 2016
    Franck
    Ferrari vient de fêter ses 70 ans à Maranello et une bonne cinquantaine de membres de Ferrarista ont fait le déplacement pour l'occasion. La moitié l'a fait dans la cadre d'un voyage de 5 jours organisé par Ferrarista. Alors à quoi aviez-vous accès sur place ? Le déplacement en valait-il la peine ? A quoi ont participé les membres de Ferrarista ?     Parade Ferrari dans Maranello   Ferrari avait organisé un rallye au départ de plusieurs grandes villes d'Europe. Mais nous avions décidé de nous rendre directement à Maranello pour profiter au maximum des festivités sur place ... et réaliser quelques visites complémentaires (Pagani, Maserati, Lamborghini, etc.).     Le samedi 10 septembre au matin, nous étions sur la Via Abetone Inferiore, à Maranello, qui passe devant l'entrée historique de l'usine Ferrari, pour profiter de la parade des 120 Ferrari du concours d'élégance. Le rallye organisé par Ferrari avec les Ferrari modernes n'arrivait qu'en fin d'après-midi.   Ce défilé était vraiment impressionnant. J'en ai vu beaucoup, mais jamais regroupant autant d'anciennes Ferrari inestimables d'un coup. Imaginez les Mille Miglia dont toutes les autos seraient unqiuement des Ferrari. Enorme ! Le tout dans une ambiance surexcitée, avec beaucoup de spotters qui filment et prennent des photos. Il y a du monde, mais pas trop. Vous pouvez bien voir les Ferrari, qui passent deux fois dans la rue.     Exposition du concours d'élégance à Modène   Samedi matin, ces 120 Ferrari du concours d'élégance partent ensuite pour Modène. Nous retournons à l'hôtel pour prendre nos Ferrari. Heureusement, l'hôtel est situé seulement à 200 mètres de l'entrée historique de l'usine Ferrari et nous sommes rapidement dans nos Ferrari. Nous paradons à notre tour en convoi, ce qui nous vaut de nous retrouver sur de nombreuses vidéos et photos de spotters. Quelques secondes de gloire ... mais cela fait toujours plaisir de se retrouver dans une vidéo sur un tel événement.     Nous arrivons à Modène en même temps que le convoi des 120 Ferrari du concours d'élégance car nous avons pris la voie rapide. Les policiers et organisateurs nous obligent à suivre le convoi des 120 Ferrari. Cela fait toujours plaisir d'être aussi au coeur de la fête ! Au musée Ferrari de Modène, nous arrivons quand la parade des 120 Ferrari vient de passer, ce qui nous libère des places de parking juste au bon moment.      Nous sommes alors très proches de la place de l'Académie Militaire où toutes les Ferrari du concours d'élégance sont exposées. Nous traversons un parc à pied et nous y sommes, juste à temps pour voir les dernières Ferrari arriver, dans une ambiance digne des Mille Miglia à Brescia. Les Ferrari fendent doucement la foule compacte et émerveillée. Sur la place, beaucoup de monde se presse pour admirer les Ferrari sous un grand soleil. Après avoir vu ces Ferrari en mouvement, c'est l'heure de les détailler à l'arrêt. Comme toujours, quand nous revenons après la pause déjeuner, il y a beaucoup moins de monde autour des Ferrari. C'est le moment idéal pour les photographier.   Accrédition pour les festivités des 70 ans de Ferrari     Mais nous sommes pressés ! Nous avons eu l'information indiquant que nous pouvions, en tant que propriétaires de Ferrari, retirer des accréditations pour participer aux festivités des 70 ans de Ferrari sur le circuit de Fiorano. Incroyable ! Il suffirait de fournir la carte grise et deux pièces d'identité pour obtenir le pass pour le propriétaire et un accompagnant.     Pourtant Ferrari avait diffusé l'information que ce ne serait possible que pour les propriétaires inscrits au rallye et facturé entre 4 et 5 000 euros. Ferrari demandait même aux propriétaires de ne pas venir sur place si pas inscrits au rallye. Nous voulons nous rendre rapidement au musée Ferrari de Maranello où les accréditations sont fournies, au cas où le nombre de places serait limité ou que cette possibilité ne soit réduite à quelques heures.     Sur place, tout le monde n'obtient pas facilement son accréditation. Cela dépend de la personne derrière le guichet, du discours tenu, du nombre de personnes, etc. Mais au final, quasiment tous les membres de Ferrarista présents arrivent à obtenir leur pass !   La vente aux enchères   Fous de joie avec nos accréditations, nous changeons le programme prévu pour profiter au maximum de cette opportunité. Direction le circuit de Fiorano où les festivités ont démarré. A commencer par la vente aux enchères. Une salle de spectacle énorme, à ciel ouvert, a été montée pour l'occasion au bord du circuit. Les ventes se suivent, filmées pour diffusion en direct. Les prix s'envolent pour certains modèles. D'autres créent le spectacle, comme lorsque la Ferraru 333SP monte sur le podium. Quel son ce 12 cylindres !     Beaucoup de grands stands ont été montés de ce côté-ci de la piste : un open-bar pous vous désaltérer, des stands de sponsors présentant leurs produits et vous offrant des goodies, un stand de présentation de la toute nouvelle Ferrari Portofino, un stand présentant le reste de la gamme Ferrari, dont les portières vous sont ouvertes, etc. Au milieu sont exposées par classe, les 120 Ferrari du concours d'élégance. C'est magnifique. Sur la seconde partie du circuit, les 500 Ferrari du rallye se garent au fur et à mesure de leur arrivée. La foule en liesse devant l'entrée du circuit leur demande de faire rugir le moteur de leur Ferrari.     Le dîner Ferrarista   Le samedi soir, Ferrarista créait l'événement dans l'événement avec un dîner en plein coeur de Maranello. Il regroupait une cinquantaine de membres dans le meilleur restaurant de la région, d'après TripAdvisor : @Titof, @Stradale V8, @grhum, @Red and hot, @Boz352, @chris38, @Vincent993, @Calif38, @LINO27, @JMM91,  @Zaz, @VIF ECLAIR, @nico170781, @EZ98, @bernwizard, @super_goozy, @308gt4, @ppi.sud77, @Dulabourd, @antorzr,@golfeur77, @Trois cinquante cinq et leurs accompagnants.     C'est l'occasion de mettre des têtes sur des pseudonymes et de souffler les bougies des 70 ans de Ferrari et des 10 ans de Ferrarista dans une très bonne ambiance. Un gâteau d'anniversaire était même prévu, nous donnant l'occasion de tous chanter ensemble ! Le restaurant était excellent et la pluie battante, avec de nombreux éclairs, dissuadait la majorité de poursuivre la soirée au spectacle Ferrari à Fiorano. Il était retransmis à la télé sur la Rai. Jamiroquai, grand passionné de Ferrari, chantait 5 chansons à la fin du spectacle.     Le rallye des 500 Ferrari modernes   De retour à Fiorano le dimanche matin, nous en profitons pour aller voir les 500 Ferrari arrivées la veille du rallye. Elles ont mis l'ambiance dans la rue accédant à Fiorano la veille, pour le plus grand plaisir des Tifosi qui n'ont pas accès aux fêtes dans l'enceinte de Fiorano.      Parmi les 500 Ferrari, 95% sont des modernes : plusieurs LaFerrari, des dizaines de Ferrari F12 TDF, beaucoup des 350 Ferrari "tailor made" produites pour les 70 ans de Ferrari, de Ferrari 488, 458 Speciale, ... Extrêmement rares sont les Ferrari 308/328/348/F355 ou Testarossa/512TR. Mais quand on est passionné de Ferrari, c'est un rêve de détailler toutes ces autos, selon leurs combinaisons de couleurs et d'options, qui vous donnent des idées.     Deux membres de Ferrarista qui ont participé au rallye nous racontent que les routes empruntées, avec des Ferrari partout, étaient magnifiques, et que les hôtels et restaurants retenus étaient très bons. Deux bémols étaient signalés. Tout d'abord le roadbook fourni s'arrêtait à Parme, et ils ne savaient donc pas comment se rendre à Maranello. C'est pourquoi ils arrivaient en ordre dispersé et qu'il n'y avait pas de parade des 500 Ferrari du rallye à Maranello. Dommage pour les tifosi. Ensuite, les Ferrari devaient rester à Fiorano le samedi soir et les propriétaires étaient amenés par bus à leur hôtel à Parme, soit plus d'une heure de trajet. C'est long.     Les visites des usines et musées Ferrari, Pagani, Maserati et Lamborghini   N'étant pas certains de pouvoir participer à grand chose des festivités des 70 ans, nous avions réservé un certain nombre de visites d'usines et de musées. Nosu étions ainsi assurés de ne pas faire le déplacement pour rien.     Nous avons visité la manufacture des montres Hublot, sur notre trajet vers Maranello. Puis l'usine Maserati, l'usine et le musée Pagani, la concession Ferrari de Modène, la collection Maserati de Panini, le musée Ferrari de Modène, le musée Lamborghini de Sant'Agata Bolognese, la carrosserie Scaglietti et l'usine Ferrari, ainsi que le musée Ferrari de Maranello. Cela vous fait un programme relativement chargé, dans lequel vous ne vous ennuyez pas, entrecoupé de repas dans d'excellents restairants liés à l'histoire de Ferrari.     Etiez-vous présents aux 70 ans de Ferrari à Maranello ? Qu'en avez-vous retenu ? Qu'avez-vous préféré ?    Si cet article vous a plu, vous aimerez aussi : - 24 membres de Ferrarista à Maranello en octobre 2016 - 120 membres et 45 Ferrari au Le Mans Classic 2016 - 32 membres et 19 Ferrari aux baptêmes du Havre 2016 - 24 membres en voyage à Maranello et aux Mille Miglia 2016  
    Franck
    Vous a-t-on conseillé de chercher d'abord le garagiste qui entretiendra votre Ferrari avant de trouver la Ferrari de vos rêves ? C'est une bonne idée car son entretien et son historique seront primordiaux afin que votre expérience ne tourne pas au cauchemar. Et les bons spécialistes sont rares, très rares. Trouver celui qui saura bien la suivre peut prendre plus de temps que de trouver la bonne Ferrari.

    Où vont donc les propriétaires de Ferrari pour réaliser leur entretien courant ? Quels types de garages sont à privilégier ? En lisant les forums, vous pourriez croire que beaucoup effectuent leur entretien eux-mêmes, vu le nombre de discussions sur le sujet, ou qu'il faudrait éviter les concessions officielles, dont certains se plaignent. Mais qu'en est-il en réalité ? Il n'y a rien de mieux qu'un sondage auprès des propriétaires de Ferrari pour connaître la vérité. Et les résultats de ce sondage pourraient se révéler étonnants.
     
    Les caractéristiques du sondage
     
    La question posée aux propriétaires de Ferrari était simple : "Où faites-vous la révision de votre Ferrari en 2017 ?". Pas une intervention exceptionnelle pour laquelle vous préférez un tampon officiel ou pour un changement de pneu, mais juste l'entretien courant annuel de votre Ferrari. 

    Six réponses étaient possibles : en concession Ferrari officielle, en garage spécialisé Ferrari, en garage spécialisé en sportives d'exception, en garage non spécialisé, en centre-auto, vous-mêmes ou par un ami.
     


    200 propriétaires de Ferrari ont répondu (195 pour être précis, à l'heure de l'écriture de cet article), ce qui représente un beau panel vu le nombre de propriétaires de Ferrari en France. Il faut garder à l'esprit que sur Ferrarista les membres sont principalement des primo-accédants et des passionnés, c'est-à-dire qu'ils reflètent plutôt la majorité des propriétaires de Ferrari, par rapport à la minorité qui achète des Ferrari neuves ou des Ferrari de collection à plusieurs millions.

    Pour plus de détails, vous pouvez retrouver ce sondage ici : Cliquez ICI pour voir le sondage
     
    En concession Ferrari officielle
     
    Un tiers des membres de Ferrarista effectue ses révisions en concession Ferrari officielle. Cela peut vous paraître beaucoup, si comme moi vous lisez régulièrement sur les forums des retours d'expérience parfois négatifs concernant les concessions. Mais il ne faut pas oublier que sur les forums les gens interviennent rarement pour dire que tout va bien, et principalement quand ils ne sont pas contents. Et concernant une concession Ferrari officielle, on peut s'attendre à ce que leur niveau d'exigence soit le plus élevé possible.

    Une partie de ce score relativement élevé s'explique par le fait que les Ferrari vendues neuves depuis 2012 bénéficient d'un contrat d'entretien gratuit en concession pendant 7 ans. Ce contrat se transmet à la revente de votre Ferrari, peu d'acheteurs en neuf gardant leur Ferrari 7 ans. Cela assure à Ferrari que pendant 7 ans les entretiens se feront en concession. Cela permet au propriétaire de conserver sa garantie constructeur, très souvent prolongée moyennant finances (Garantie Power).

    Une autre partie du score s'explique par le fait que beaucoup de propriétaires pensent à la revente : le cachet officiel d'une concession Ferrari rassure le futur acheteur. Pour lui, ce cachet signifie que ce n'est pas un inconnu qui a travaillé sur cette Ferrari, c'est quelqu'un de formé par l'usine. Les normes officielles de la marque ont été respectées, avec des pièces d'origine. La traçabilité des interventions sur cette Ferrari est alors assuré par le réseau Ferrari.

    Le sondage ne descend pas dans ce niveau de détails, mais vous pouvez vous attendre à ce que le score réalisé par les concessions Ferrari officielles soient beaucoup plus important s'il ne concernait que les Ferrari récentes, celles de moins de 10 ans par exemple.
     

     
    Spécialiste Ferrari
     
    Le score des spécialistes Ferrari est le même que celui des concessions, ce qui est un bon score. Souvent ces ateliers sont montés par des personnes ayant travaillé dans les concessions Ferrari officielles. Ils connaissent donc bien les modèles, ont été formés par l'usine et ont gardé des liens avec les concessions (pour l'achat de pièces notamment).

    Leur avantage est que leurs tarifs sont inférieurs à ceux d'une concession officielle et qu'ils peuvent proposer un service à la carte, personnalisé, que ne permet pas l'industrialisation des concessions. Ils peuvent passer plus de temps pour résoudre une panne complexe ou régler de petits détails (un grincement entendu à tel endroit par exemple) qui agacent un propriétaire mais prennent du temps à résoudre.

    Les spécialistes Ferrari offrent aussi l'avantage d'être plus proches géographiquement que les concessions, qui se situent, pour certains propriétaires, à plusieurs centaines de kilomètres. Ce qui n'est pas pratique.
     
    Spécialiste sportive d'exception
     
    Les spécialistes en sportives d'exception remportent 16% des suffrages, ce qui représente deux fois moins que les concessions officielles Ferrari ou les spécialistes Ferrari. C'est un beau score car les Ferrari sont très pointues techniquement. Il faut disposer du matériel spécifique (valise par exemple pour l'electronique). 

    Ce bon score s'explique sans doute en partie parce que les propriétaires de Ferrari ont très majoritairement possédé d'autres sportives avant. S'ils connaissent un bon spécialiste, ils le conservent. Les bonnes adresses sont rares. S'ils ont vu régulièrement des Ferrari en entretien chez ce spécialiste, ils y restent avec d'autant moins d'appréhension.

    Il existe aussi le cas des propriétaires de Ferrari qui possèdent plusieurs autos, une petite collection, pour laquelle tout l'entretien est réalisé chez le même spécialiste de confiance.

    A l'inverse des concessions officielles Ferrari, vous pourriez vous attendre à ce que le score des spécialistes (spécialistes Ferrari ou spécialistes en sportives d'exception) soit bien plus important si ce sondage se focalisait sur  les Ferrari anciennes, celles de plus de 15 ou 20 ans par exemple.
     
    Garage non spécialisé
     
    Le score réalisé par les garages non spécialisés est de 2,75%.Il s'agit d'un score faible mais logique : les Ferrari sont des voitures pointues qui demandent des compétences spécifiques et de l'expérience. Vous imaginez que les propriétaires qui effectuent l'entretien de leur Ferrari dans un garage non spécialisé le font parce qu'ils connaissent très bien ce garage et/ou parce que leur Ferrari est ancienne et ne nécessite pas les appareils technologiques actuels. Il s'agira plutôt de propriétaires qui souhaitent conserver leur Ferrari, qui n'ont pas besoin du cachet d'une concession pour rassurer un acheteur, et souhaitent juste un travail bien fait au meilleur prix.
     

     
    Centre-auto
     
    Le choix du centre-auto avait été ajouté dans ce sondage un peu comme une provocation : les centres-autos sont très utilisés dans le monde de l'entretien automobile mais vous n'y pensez pas pour entretenir votre Ferrari ! Le score est très faible à 0,55%, ce qui parait logique. Mais l'exception existe, tout comme les centre-autos compétents.
     
    Vous-mêmes ou par un ami
     
    16% des propriétaires de Ferrari ont indiqué effectuer l'entretien courant de leur Ferrari eux-mêmes ou par un ami. Cela veut dire 1 propriétaire sur 6, ce qui est un score important.

    Effectuer l'entretien courant, en l'occurrence une révision annuelle, reste relativement facile. Nous n'aurions pas le même score pour des interventions plus compliquées,  comme un changement de courroies avec dépose du moteur, par exemple. Même si les tutoriels réalisés par des propriétaires qui l'ont fait sont relativement nombreux sur le forum.

    Un forum attire naturellement plus les propriétaires qui ont des questions techniques, parce qu'ils font certaines opérations eux-mêmes. Cette population peut donc être sur-représentée dans ce sondage, par rapport à l'ensemble des propriétaires de Ferrari. 

    Ce chiffre reflète aussi la part de propriétaires de Ferrari plus anciennes, plus simples à entretenir, et que vous gardez plus longtemps car vous êtes moins attirer par l'acquisition de la dernière nouveauté.
     
    Conclusion
     
    En résumé, un tiers des propriétaires vont en concession, un tiers chez un spécialiste Ferrari, et le dernier tiers se dirige pour moitié vers un spécialiste des voitures d'exception et pour l'autre moitié vers un travail réalisé soi-même. Avant ce sondage, vous attendiez-vous  à une telle répartition ? Quel score vous a le plus surpris ? Quelles autres raisons voyez-vous pour expliquer les résultats obtenus ? 
     
    Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi :
    - Où changer les courroies de distribution de votre Ferrari
    - Devez-vous prendre votre Ferrari avec des freins CCM
    - Tout ce que vous devez savoir sur le rappel n°48 de la Ferrari F355
    Franck
    Si vous pensez acheter une Ferrari, la question du coût de l'assurance est primordiale pour établir votre budget. On imagine facilement que l'assurance d'une Ferrari soit hors de prix. Si vous possédez déjà une Ferrari, la question se pose de savoir si vous payez le juste prix. Comment le savoir ? Le mieux est de poser la question aux propriétaires. Voici le résultat d'un sondage, réalisé auprès des membres de Ferrarista, sur le montant qu'ils paient en 2017 pour assurer leur Ferrari.
    Un panel représentatif de propriétaires de Ferrari
    Le panel des propriétaires de Ferrari ayant répondu est significatif car il représente plus de 75 propriétaires de Ferrari. Cela peut paraître peu, on ne parle pas de milliers de répondants, mais il faut se rappeler que Ferrari vend moins de 200 voitures en France chaque année. Le chiffre est donc représentatif, en particulier de la communauté Ferrarista, qui regroupe en majorité des primo-accédants qui ont économisé pendant des années pour réaliser leur rêve de Ferrari.
    En lisant les coûts d'assurance présentés dans ce sondage, attention de tenir compte du fait que de nombreux critères sont pris en compte dans le prix d'une assurance, en plus de ceux discutés plus bas. La localisation du risque (lieu où le véhicule est garé), la restriction sur le nombre de kilomètres ou le fait de pouvoir rouler sur circuit en font partie, par exemple.

    60% des propriétaires paient moins de 1 000 euros par an
    Environ 20%, soit 1 propriétaire de Ferrari sur 5, paie moins de 750 euros par an pour assurer sa Ferrari. Environ 60% paient moins de 1 000 euros par an. Sauf rare exception, il s'agit de tarifs en assurance tous risques. Ce n'est pas cher pour ce type d'autos, si vous tenez compte de leur valeur et du coût probable des réparations, lorsque nécessaires. Un jeune conducteur paiera plus cher pour assurer une voiture valant à peine quelques milliers d'euros.
    Pourquoi le prix de l'assurance est-il relativement bas pour une Ferrari ? D'une part, les Ferrari sont très peu volées. Elles sont rares et dorment dans des garages bien gardés. Leurs propriétaires sont relativement âgés, le temps d'avoir mis de côté la somme nécessaire pour cet achat, qui passe après l'achat de la résidence principale et l'éducation des enfants. Ils ont donc, dans la grande majorité des cas, 50% de bonus depuis des années. Enfin, une Ferrari est un rêve, donc leurs propriétaires prennent majoritairement grand soin de leur Ferrari et roulent peu avec. Le risque pour l'assureur est donc bien plus faible que pour la voiture qui vous amène au travail, dort dans la rue et parcourt 12 000 kilomètres par an en moyenne.
    Seuls 8% paient plus de 1 500 euros par an
    26% des propriétaires paient un coût compris entre 1 000 et 1 250 euros. C'est un sur quatre. Nous sommes en général sur des Ferrari valant plus de 100 000 euros. Environ 8% paient un prix compris entre 1 250 et 1 500 euros et 8% plus de 1 500 euros. Il s'agit alors des Ferrari les plus chères et/ou de propriétaires présentant plus de risques.
    Vous devez tenir compte, dans l'analyse de ces résultats, du fait que les Ferrari les plus chères sont aussi les plus rares, et qu'en majorité leurs propriétaires n'ont pas le temps de venir discuter sur un forum. Ils se retrouvent donc sous-représentés dans notre panel.
    Comment trouver la bonne compagnie d'assurance pour votre Ferrari ?
    Lorsque vous cherchez à assurer votre Ferrari, vous ne pourrez pas bénéficier des services des comparateurs d'assurance en ligne. Une grande partie des compagnies d'assurances, celles qui réalisent le plus de publicité pour attirer le grand public, n'assurent pas les Ferrari. Inutile donc de contacter Direct Assurance.
    Pour obtenir les meilleurs garanties et les meilleurs tarifs, il faut vous adresser aux assureurs spécialisés sur ce marché. Nous l'avons vu, ce marché est spécifique en terme de risques. Si vous passez par un assureur traditionnel, vous mutualisez vos risques avec des assurés qui ont plus souvent que vous besoin de faire jouer leur assurance, ce qui augmente le montant de votre prime d'assurance.
    Pour vous aider à trouver le meilleur prix pour assurer votre Ferrari, voici quelques noms d'assureurs les plus souvent cités par les membres de Ferrarista, sans ordre particulier :
    Le cabinet Rémy Parisseaux au Mans (72100)
    Le courtier Jeanne d'Arc Assurances à Saint Jean de Braye (45800)
    Le cabinet Jacques Assurances à Caveirac (30800)
    Pour obtenir des exemples concrets de prix selon le modèle de Ferrari à assurer, aller lire les commentaires des propriétaires sur le sujet suivant sur le forum Ferrarista :
    Que vous inspirent les résultats de ce sondage ? Quelle est votre analyse de ces chiffres ? Combien payez-vous d'assurance pour votre Ferrari et quel assureur recommanderiez-vous ?
    Si cet article vous a plu, vous aimerez aussi :
    - 6 astuces pour mieux négocier l'assurance de votre Ferrari
    - Trouvez la meilleure assurance pour votre Ferrari en 15 min.
    - Les adresses des 10 meilleurs assureurs pour votre Ferrari
    guillaume84
    La Ferrari F430 est apparue en 2005 comme une évolution de la Ferrari 360 Modena, avec, entre autres, un nouveau moteur bien plus puissant et une chaine de distribution. Elle est très recherchée car, avec une dizaine d'années, sa côte est relativement stable, tout en restant moderne et sans trop de frais liés à son âge.
     
    Que devez-vous savoir sur la Ferrari F430 avant d'en acheter une ? Le mieux est toujours d'avoir le retour de propriétaires qui roulent avec ce modèle depuis des années. Guillaume84 est un membre de TheFerrarista.com qui a le bonheur de rouler en Ferrari F430 depuis quelques années. Il lui a même ajouté une Ferrari 348 depuis.
     

     
    Franck : Quel est, rapidement, ton parcours automobile et pourquoi avoir choisi la Ferrari F430 ?
     
    Guillaume84 : Salut Franck, alors mon retour sur le parcours auto, il est assez rapide. La seule « sportive » que j’ai eue à moi, ce fut la Fiat Stylo Abarth, avec le 5 cylindres de 170 cv et la boite robotisée. Sinon j’ai roulé avec mon frère dans les siennes, avec entre autres la mythique Peugeot 205 GTI 130 cv. Donc tu vois, assez restreint.
     
    En fait, au début, je n’étais pas du tout arrêté sur la Ferrari F430 mais sur la Modena ou la 348, qui étaient plus accessibles à ma bourse. Je suis allé voir cette fameuse 348 qui était à la casse, que tout le monde connait maintenant, et sur le forum on me l’a clairement déconseillée pour un premier achat car de 3 ils en ont fait une qu’ils disaient ….
     
    Donc j’ai cherché des Ferrari 360 Modena et la « on » m’a dit attention l’embrayage sur les premiers modèles ... Bla bla bla
    Sur les conseils de mon frère, il m’a dit "attends un peu et cherche une Ferrari F430, en plus pas de courroie à changer dessus". Donc me voilà parti à la recherche d’une 430 en France et en Italie.
     
    Franck : Quels étaient tes critères d’achat d’une Ferrari F430 et comment as-tu trouvé cet exemplaire ?
     
    Guillaume84 : Critères simples, couleur rouge ou jaune, intérieur cuir noir avec surpiqures assorties. Je ne savais même pas qu’il existait les écussons céramiques, les sièges baquets en carbone, etc etc.
     
    Donc sur Autoscout j’ai mis une recherche et presque de suite j’ai trouvé celle-là, et la config m'a tapé dans l’œil, au point que j’en rêvais la nuit. Donc après de longs échanges par mail, pour avoir les factures, les papiers etc etc, j’ai fait le déplacement jusque Turin pour la voir chez le particulier qui la vendait. On s’est mis d’accord et hop le rêve devient réalité !
     

     
    Franck :  De suite après l’achat, qu’est-ce-qui t’a le plus marqué sur ta Ferrari F430 ?
     
    Guillaume84 : Putain c’est une Ferrari ! Non, c’est MA Ferrari !
     
    Quand c’est ta première voiture de prestige, en plus un mythe, tout est beau et parfait, même les impacts de cailloux ils ne gênent pas ;)
     
    Sinon surpris par le moteur et l’ambiance à bord, l’odeur et les sensations.
     
    Franck :  Avec le recul, quels sont les bons côtés de ton exemplaire de Ferrari F430 et les éventuels problèmes ou défauts rencontrés ?
     
    Guillaume84 : Elle n’était pas parfaite, des impacts de cailloux et des frottements sur le parechoc avant. Mais les moquettes rouges avaient encore leur plastique de livraison, malgré les 30 000 km de l’auto, donc elle a été choyée.
     
    Le seul defaut mécanique a été rencontré lors d’une sortie avec le cars and coffee sud, avec la rupture d’une durite de boite et cela m'a contraint à stopper la sortie et faire rapatrier l’auto chez un carrossier bien connu ici. D’ailleurs merci au forum pour avoir fait sa connaissance !
     

     
    Franck : Peux-tu nous parler des coûts induits pour une utilisation normale d’une Ferrari F430 ?
     
    Guillaume84 : Les coûts, si on a que le courant à faire, c’est pas grand-chose en rapport à l’auto que c’est. Et bien sûr, si on a le pied droit lourd ou pas. En exemple, les pneus Pirelli que j’ai montés un an après avoir eu l’auto, en montant les jantes de 430 Scuderia, je les ai gardés plus de 20 000 km.
     
    J’ai changé l’embrayage après 6 mois et 6 000 km en préventif, comme toutes les durites de boite, pour ne pas avoir de soucis de ce côté-là. Depuis c’est une révision par an et je profite. Je roule moins que la première année car depuis la fameuse 348 a rejoint le nid.
     
    Donc pour résumer et faire court, c’est en gros pour 3 000 km/an une révision à 1 000 euros et 1 200 euros d’assurance, hors soucis mécanique et grosse intervention.
     
    Franck : Et si c'était à refaire ?
     
    Guillaume84 : Je referais peut-être la même chose avec sûrement une recherche différente. Car maintenant je connais plus le milieu Ferrari et le options disponibles sur ce modèle. Et sûrement que je me serais diriger vers un modèle plus sportif genre Ferrari Challenge Stradale ou 430 Scuderia.
     
    Un grand MERCI à Guillaume84 pour le partage de toutes ces informations ! Si vous avez des questions sur la Ferrari F430, n'hésitez à les laisser en commentaires. Si vous en possédez une et souhaitez ajouter des précisions, vous pouvez aussi utiliser les commentaires.
     
    Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi :
    - La côte sur 6 ans des Ferrari 360 Modena et Ferrari F430
    - Essai longue durée : la Ferrari 430 Scuderia de Riton
    - Essai longue durée : La Ferrari 348 de Matmalr
    Franck
    Pour un passionné de Ferrari, quoi de plus beau que d'aller à Maranello avec sa Ferrari, accompagné sur les routes par une dizaine d'autres propriétaires ? C'est ce que viennent de vivre Gerald, Bagnaud, Titof, Rudy06, Mika348, Sompe, Marty, 458, mondial25290, Lhomme, Philippe, Patrick328, ... et leurs accompagnants du 5 au 7 octobre 2016. L'ambiance était forcément excellente ... mais quelles usines et quels musées ont-ils visité ? Dans quels restaurants liés au Cheval Cabré ont-ils dîné ? Où ont-ils logé ? Qu'est-ce-qui faisait de ce voyage un moment hors du temps ?   Visite de l'usine Ferrari   C'est toujours le point fort de ces voyages organisés par Ferrarista : la visite de l'usine Ferrari et de la Carrozzeria Scaglietti. Après les contrôles d'identité réglementaires, nous embarquons dans un bus Ferrari pour nous rendre à Modène chez Scaglietti. Là le responsable de la logistique nous présente les chaînes de montage des carrosseries des Ferrari F12, Ferrari 488 GTB et Spider et Ferrari California T. Nous y voyons beaucoup de Ferrari F12 TDF, au moins 5 ou 6 sur la chaine de production.     Le clou de la visite reste la LaFerrari Aperta, présentée au salon de Paris au même moment. Nous avons pu en voir deux exemplaires de très près, dont une terminée, nous permettant de voir en particulier la différence entre l'option peinture et l'option carbone apparent. Il y avait 5 ou 6 cellules en carbone qui attendaient d'entrer sur la chaine. La production est de 1,2 carrosserie de LaFerrari Aperta par jour, soit 6 par semaine. La cellule carbone est réalisée par le département Composite de Ferrari à Maranello, qui fournit aussi les pièces en carbone pour la Scuderia Ferrari. Les autres panneaux de carrosserie en carbone sont fournis par un sous-traitant.   Après être revenus chez Ferrari à Maranello, nous avons pu visiter le département de construction des pièces moteur, l'assemblage des modèles V8 et V12, l'atelier couture où sont réalisés les intérieurs, mais le plus fabuleux, de mon point de vue, est toujours la visite du département F1 Clienti, du hangar où sont stockées les Ferrari FXX K, 599XX et FXX et de la Scuderia Ferrari.     Dans le nouveau bâtiment de la Scuderia Ferrari, une plateforme a été créée au premier étage permettant de dominer l'activité du rez-de-chaussée. Vous surplombez alors les 4 box dans lesquels sont assemblées les F1, la chaine de production du moteur F1 et de son système électrique, ainsi que tout le département contrôle qualité.   Dans le département F1 Clienti, ce sont des dizaines et des dizaines de F1 Ferrari que vous pouvez admirer. Elles sont vendues aux clients deux ans après avoir évolué en F1. Leur moteur est bridé à 500 ch au lieu de 900 ch pour augmenter leur fiabilité. Ferrari organise 15 événements par an sur circuit où le client peut conduire sa F1 Ferrari. Le client paie un forfait annuel pour l'entretien de sa Ferrari et le programme de roulage associé.     Visite de l'usine Pagani   Depuis 2008 que je visite l'usine Pagani, ils nous parlaient de déménager dans un bâtiment plus grand. Depuis maintenant deux mois, l'usine Pagani est complètement dans ce nouveau bâtiment. Les anciens bâtiments servent aux études et aux designers. Beaucoup de choses ont changé depuis notre visite en mai dernier, à commencer par un superbe musée exposant une dizaine de modèles différents de Pagani Zonda, mais aussi des photos très intéressantes de l'évolution d'Horacio Pagani.   L'énorme pièce qui sert à monter les Pagani prend les traits d'un village de l'époque de Léonard de Vinci dont Horacio Pagani se sent très proche. L'heure sonne à l'église du village, les lampadaires éclairent le travail et une tour cache l'escalier pour accéder à l'étage. Tout est entièrement vitré, lumineux et transparent. C'est l'occasion de voir à nouveau la superbe Pagani Hyuara B.C. sur la chaine de montage.     Visite de l'usine Maserati   Le groupe est divisé en deux pour l'occasion, l'autre moitié visitant le musée Enzo Ferrari situé juste à côté, mais c'est pour la bonne cause : tout le monde peut profiter de la mémoire vivante de Maserati, son ancien directeur commercial, aujourd'hui à la retraite, qui est incollable sur Maserati et son histoire. Après nous avoir raconté l'histoire du trident de Neptune, symbole de la marque, sur la Piazza Grande de Bologne, qui en le jetant dans l'eau fit naître les chevaux, notre guide nous fait découvrir les chaines d'assemblage des Maserati GranTurismo et GranCabrio ainsi que de l'Alfa Roméo 4C et 4C Spider.   Tout au fond de la zone, nous pouvons voir des prototypes d'Alfa Romeo et de Fiat 500L maquillée et avec de gros pots d'échappements. L'usine Maserati de Modène est le centre de développement des modèles sportifs du groupe Fiat. La visite se poursuit en découvrant tous les tests effectués sur les véhicules terminés. Un dernier département n'est visible que depuis cette année : le contrôle qualité. En toute fin de processus, c'est une société indépendante qui effectue un contrôle qualité indépendant. Nous n'avons pas pu obtenir de renseignements sur la remplaçante de la Maserati GranTurismo.     Visite de la Manufacture Hublot   Avant toutes ces visites d'usines automobiles, nous avions commencé dès le mercredi 5 octobre, par la visite de la manufacture des montres Hublot, associées à Ferrari. Beaucoup de changements depuis notre dernière visite il y a un an, avec là-aussi la création d'un second bâtiment, avec un couloir retraçant l'histoire d'Hublot.   Nous découvrons toutes les étapes de la fabrication des montres, depuis la création des pièces découpées au micron près, jusque l'assemblage du mouvement et des grandes complications (Montre LaFerrari), en passant par la création du Magic Gold (or inrayable). Inédit, nous avons visité cette fois-ci le sertissage des diamants dans les boitiers, avec possibilité de voir au microscope comment ils le réalisent.   Musées et autres visites   Nous avons visité trois musées lors de ces deux jours à Maranello : le musée Enzo Ferrari de Modène, le musée Ferrari de Maranello et le musée Panini consacré à Maserati.     Le musée Enzo Ferrari proposait le même thème qu'en mai dernier : Ferrari et le cinéma. C'est l'occasion de voir dans un musée des Ferrari récentes dans un état superbe. Le plus de ce musée est qu'étant circulaire, ils éteignent les lumières et projettent à intervalles réguliers un film spécifique sur le thème du moment. Parmi les scènes de cinéma avec une Ferrari, il est toujours étonnant de voir de très mauvaises répliques de Ferrari (Ferrari 250 GTO par exemple). Dans le second bâtiment, celui où travaillait le père d'Enzo, en plus de modèles uniques comme la GTO Evoluzione, déjà vus en mai dernier, le prototype de LaFerrari était visible sous toutes les coutures.   Dans le musée Ferrari de Maranello, dont le nouveau thème est "Ferraristi per Sempre", vous pouvez surtout admirer beaucoup de F1, en plus des 5 supercars, d'une salle consacrée aux modèles de circuit et d'une salle dédiée aux versions spéciales des Ferrari 550/575/599 et F12.     La visite du musée Panini nous a permis de démarrer par la découverte, avec une guide, de l'affinage du parmesan bio produit dans la ferme où ce musée est situé. Il faut 500 litres de lait pour réaliser une tome de parmesan. Des produits bio et locaux pouvaient ensuite être achetés dans la boutique attenante pour ramener des souvenirs.   Ensuite les membres de Ferrarista ont pu découvrir la fabuleuse collection du musée Maserati rachetée par Umberto Panini en 1997. Elle avait échappée à Fiat car elle était détenue par une autre société que Maserati Spa. La grande majorité des modèles mythiques de la marque y sont présents dont la Maserati 250F, la Maserati A6GCS, la Maserati 3500, la Ghibli dont une rare version cabriolet, la Birdcage, etc.   Nous visitions aussi systématiquement le garage Toni Auto à Maranello. Cela permet de découvrir de superbes Ferrari en entretien ou en restauration (Ferrari 250 GT SWB, Ferrari Daytona, Ferrari 275 GTB ... pour cette fois-ci) mais aussi d'entendre beaucoup d'anecdotes très intéressantes de la part du patron, en nous montrant les pièces et les moteurs à l'appui. Un régal pour ceux qui s'y connaissent un peu en mécanique.     Restaurants liés à Ferrari et hôtel privatisé   Pour ce voyage Ferrarista, nous avions privatisé un hôtel du centre de Maranello, situé dans une villa entièrement rénovée. Du coup le service est extrêmement personnalisé et le parking nous est entièrement dédié. Parmi les services personnalisés : l'heure du petit-déjeuner décalée chaque jour selon notre préférence, l'ajustement du chauffage selon nos préférences, l'apéritif offert, etc.   Pour tout voyage à Maranello, il faut dîner au moins dans deux monuments de la culture Ferrari : le Cavallino, qui appartient à Ferrari et où Enzo prenait ses repas, comme tout le staff Ferrari, et le Montana, où la célèbre Mama Rosella officie derrière les fourneaux, appelé aussi le restaurant des pilotes Ferrari, car situé au bord de la piste de Fiorano. Nous n'avons pas rencontré, comme en mai dernier, Fernando Alonso au Montana, mais leur cuisine italienne était toujours aussi fabuleuse et la Grappa et le Limoncello coulaient à flots pour ceux qui avaient besoin de se consoler.     Bilan   Le meilleur compliment vient peut-être de ceux qui disent que ce voyage les a vraiment coupé de leurs tracas quotidiens, une vraie parenthèse entre passionnés. Avez-vous participé à ce voyage Ferrarista à Maranello ? Quel est le moment qui vous a le plus plu ? Qu'est-ce-qui pourrait être encore amélioré selon vous ?   Si cet article vous a plu, vous aimerez aussi lire : - 24 membres en voyage à Maranello et aux Mille Miglia 2016 - 120 membres et 45 Ferrari au Le Mans Classic 2016 - 32 membres et 19 Ferrari aux baptêmes du Havre 2016 - 64 membres de Ferrarista participent au Chantilly Arts et Elegance 2015
    Franck
    Pour la sixième année consécutive, les membres de Ferrarista ont réalisé des baptêmes avec leurs Ferrari, au Havre, pour récolter de l'argent pour une bonne cause. Merci à Joël, JMJ61, AzScud, JMM91, BossProtection, Pierrebx, Trafalgar, Ferdelance76, nanfer28, Guillaume ... pour les nombreux baptêmes réalisés samedi 17 septembre aux Docks Vauban au Havre. La cause soutenue cette année était France Alzeihmer 76 pour aider les personnes atteintes de la maladie d'Alzeihmer.   Convoi parisien   Rendez-vous était pris, pour les membres Ferrarista partant de Paris, samedi matin à 8h30 sur la première aire de repos après le péage de Mantes-la-Jolie. Rouler ensemble, avec une dizaine de Ferrari devant soi et dans ses rétros, est toujours un plaisir rare, qui permet de bien démarrer une sortie. Cela permet aussi aux participants de se rencontrer avant que l'événement ne démarre vraiment, ce qui facilite l'intégration dans le groupe. Un convoi permet également d'éviter que certains aient du mal à trouver le lieu précis de la manifestation. Bref, un départ en convoi offre beaucoup d'avantages !     Une fois sur place, il faut procéder aux inscriptions. Ces formalités sont indispensables pour assurer le bon déroulement de l'événement, avec seulement des propriétaires qui ont un permis, une assurance,un plan du circuit ... C'est l'occasion de récupérer les tickets pour le déjeuner offert et de discuter avec les représentants de l'assocation bénéficiaire de l'opération, France Alzheimer cette année.    Les baptêmes   Parmi les autos présentes, une grande diversité était proposée grâce aux membres de Ferrarista : de la Ferrari 458 Speciale à la Ferrari 612 Scaglietti, en passant par les Ferrari 430 Scuderia, Ferrari F430 et F430 Spider, Ferrari 360 Modena, Ferrari F355 et Ferrari 348. Mais les autres marques n'étaient pas oubliées, pour encore plus de variété, avec une Audi R8 V10, une Corvette Z06 ou encore une Porche 911 Cabriolet, par exemple.   Après de premiers baptêmes au sec, permettant de repérer le circuit du parcours, il est temps de déjeuner. C'est un menu complet qui est offert dans le Pizzeria Del'Arte dont les baies vitrées donnent sur nos Ferrari. Tomates mozzarella, pizza ou pâtes au choix, Tiramisu ou farandole de desserts, un café, une boisson : on reste en Italie et le repas fait du bien après s'être levé si tôt. Le propriétaire du restaurant est venu nous voir pour discuter : c'est un membre de Ferrarista !     L'après-midi est le coeur de l'action. De 14h à 18h la pluie est continue, rendant la chaussée détrempée et les candidats aux baptêmes plus rares. Alors que d'habitude nous enchaînions les baptêmes toute l'après-midi sans discontinuer, il fallait presque se battre pour récupérer des baptisés dans son auto. Les sommes récoltées seront moindre cette année, mais les sourires des enfants, heureux de monter dans une Ferrari, étaient bien là. La moindre affluence a permis aussi à certains pères d'offrir 4 ou 5 baptêmes à leur enfant. Même si la somme récoltée n'est pas encore connue, elle permettra d'aider des personnes atteintes de la maladie d'Alzeihmer.   Soirée rencontre avec les membres de Ferrarista   A 18h un cocktail nous était offert, toujours derrière les baies vitrées du Pizzeria Del'Arte, avec vue sur nos autos. Les présidents des deux Lions Clubs locaux en ont profité pour remercier chaleureusement tous les pilotes. De nombreuses annonces au micro, tout au long de la manifestation, avaient indiqué que les pilotes étaient bénévoles et payaient leur essence, car cela qui ne va pas de soi pour le grand public, qui pensent parfois qu'ils sont rémunérés.   A 20h30 nous avions rendez-vous au restaurant des Régates sur le port de plaisance du Havre. Une ambiance maritime de bord de mer et de plaisance, autour d'un bon repas permettait aux membres de discuter de la journée et de faire encore mieux connaissance avec chacun.     Cruising sur la côte fleurie   Un cruising sur la côte fleurie, en particulier entre Le Havre et Deauville, en passant par Honfleur, était organisé le dimanche 18 septembre matin afin de permettre aux membres de Ferrarista venant de loin de passer un week-end complet sur place et d'avoir plus de temps pour se rencontrer.   Le soleil du dimanche matin a fait du bien après la pluie de la veille et a permis aux cabriolets de décapoter. A Deauville, tous les membres présents ont profité d'un café pris sur les planches de la célèbre plage de Deauville.   Ce cruising se terminait par un déjeuner au Country Club du Havre. Ce restaurant propose non seulement une cuisine de qualité mais aussi une vue magnifique sur la ville du Havre et toute la baie de Seine. L'idéal pour terminer en beauté ce week-end passé ensemble et donner envie de revenir l'année prochaine !     Bilan   La pluie nous a empêché de réaliser autant de baptêmes que les années précédentes. Nous en avons discuté avec les membres des Lions Clubs qui organisent ces baptêmes et la communication autour de l'événement doit être renforcée pour pallier ce cas. Le cruising sur la côte Fleurie ira probablement du côté d'Etretat l'année prochaine.   Etiez-vous présents pour cette sixième édition de nos baptêmes au Havre ? Qu'avez-vous le plus apprécié ? Quelles améliorations pourraient être apportées d'après vous ? Serez-vous présents l'année prochaine ?  
    Si cet article vous a plu, vous aimerez aussi :
    - Baptêmes caritatifs du Havre 2015 : 16 membres récoltent 6 330 euros
    - Merci pour les 200 baptêmes Ferrarista.fr réalisés à Deauville !
    - 120 membres et 45 Ferrari au Le Mans Classic 2016
    - Les photos des baptêmes au Havre 2016 sur le forum
    Franck
    Que se passe-t-il aujourd'hui, en 2016, le marché des Ferrari 348 et des Ferrari F355 ? A quel tarif pouvez-vous espérer en acquérir une ? Et si vous la revendez, combien pourrez-vous en obtenir ? Les prix sont-ils en train de monter ou de descendre ? Sur TheFerrarista.com nous suivons depuis 2010 leur évolution, ce qui vous permet d'obtenir un historique bien utile pour détecter les tendances du marché.
     
    Rappel sur la méthodologie de l'étude
     
    Les données présentées dans cette étude proviennent, pour le marché français, du site La Centrale et, pour le marché européen, du site Autoscout24. Ils proposent le plus d'annonces de Ferrari sur chacun de ces marchés. Dans les chiffres publiés, les répliques de Ferrari, les autos vendues accidentées, les imports des Etats-Unis, ... sont retirées, comme toutes les offres douteuses à prix extrêmement bas ou haut, qui ne seraient pas représentatives du marché et fausseraient les données. Les tarifs minimum et maximum ne sont présents qu'à titre indicatif. C'est surtout le tarif médian affiché en gras qui est représentatif du marché. Il s'agit des tarifs demandés dans les annonces et non des tarifs réels de vente, qui ne sont pas connus mais forcément plus bas. Les variations des tarifs demandés sont représentatifs des tendances du marché.
     

     
    Le marché des Ferrari 348 (1989-1995) :

     
    Le marché des Ferrari 348 était stable entre 2010 et 2014. Elle était au plus bas de sa cote, logiquement, avec des modèles datant d'une vingtaine d'années. Mais en août 2016, vous pouvez constater que le tarif le plus bas demandé en France pour une Ferrari 348 est quasiment le même que le plus haut demandé deux ans auparavant. Ce qui voudrait dire que pour le prix de la plus belle des Ferrari 348 en vente, vous auriez aujourd'hui la moins belle en vente.
     
    Le plus intéressant reste le prix médian, qui a augmenté de 30 000 euros en deux ans. La spéculation de 2015 sur les automobiles, en particulier sur la marque Ferrari, est passée par là. Et même si les tarifs sont plutôt à la baisse par rapport à 2015, la montée des tarifs est toujours plus rapide que la baisse : un vendeur préfère vendre le plus cher possible.
     
    Un autre signe de ce phénomène est qu'il n'y a jamais eu autant de Ferrari 348 en vente dans les annonces depuis 2010. Les propriétaires savent que c'est le moment de vendre, voire même un peu tard car la baisse est amorcée. Mais beaucoup de propriétaires peuvent espérer revendre leur Ferrari 348 plus chère qu'ils ne l'avaient achetée.
     
    Pour l'anecdote, la Ferrari 348 la plus chère en vente actuellement est une Ferrari 348 Zagato Elaborazione proposée à 350 000 euros sur AutoScout24. Elle a été retirée de cette étude car trop spécifique. C'est une auto dont Ferrari se serait inspiré pour le design de la Ferrari F355, en particulier pour les entrées d'aires latérales.
    Ferrari 348 1989-1995 Nombre
 France Min.
 France Median France Max. 
France Nombre
 Europe Min.
 Europe Median
 Europe Max.
 Europe Janvier 2010 31 33 000 40 000 55 000 77 25 800 41 000 74 500 Avril 2010 33 35 000 40 000 49 900 142 29 000 39 900 59 900 Septembre 2010 35 32 990 40 000 49 900 159 28 000 39 900 99 900
 Janvier 2011 35 30 000 39 900 55 000 169 25 000 38 800 59 900 Mars 2012 32 


29 900 39 000 49 900 152 26 000 38 500 59 500 Décembre 2012 23 31 000 36 900 49 000 158 25 000 38 000 55 760 Août 2013 18 29 800 36 000 42 900 N.A. N.A. N.A. N.A. Août 2014 25 33 000 39 300 59 900 N.A. N.A. N.A. N.A. Août 2016 39 57 900 69 000 145 000 179 42 500 72 000 175 000
     
    Le marché des Ferrari F355 (1994-2000) :

     
    Vous observerez le même phénomène sur le marché des Ferrari F355 que sur celui des Ferrari 348 : pour le tarif de la plus chère des Ferrari F355 en 2014, vous n'achèterez aujourd'hui que la moins chère des Ferrari F355 !
     
    Le tarif médian a augmenté de 33-34 000 euros, soit une hausse de 64% contre 75% pour les Ferrari 348. Mais la Ferrari F355 cotant plus que la Ferrari 348, c'est la Ferrari F355 qui vous aurait rapporté le plus, en valeur absolue, sur la période. Du coup, l'écart de prix entre une Ferrari F355 et une Ferrari 348 s'est encore accentué, rendant le choix entre les deux soeurs encore moins problématique si le budget est un critère important.
     
    Comme pour la Ferrari 348, la spéculation de 2015 sur les automobiles, en particulier les Ferrari, est passée par là. Pour un propriétaire qui songe aujourd'hui à changer de modèle, c'est plutôt le moment de vendre.
     
    Pour l'anecdote, la Ferrari F355 affichée à 165 000 euros est une Ferrari F355 Challenge immatriculée. Donc un modèle très recherché, qui a parcouru un peu plus de 40 000 kilomètres.
    Ferrari F355 1994-2000 Nombre
 France Min.
 France Median France Max. 
France Nombre
 Europe Min.
 Europe Median
 Europe Max.
 Europe Janvier 2010 70 48 000 59 000 75 000 147 38 355 59 500 115 000 Avril 2010 60 45 600 56 900 80 000 293 39 950 58 000 110 000 Septembre 2010 60 44 000 57 800 80 000 194 39 950 57 000 110 000
 Janvier 2011 59 45 000 56 000 80 000 102 39 999 55 900 84 500 
Décembre 2012 51 41 900 49 900 65 000 222
    32 000 49 900
    82 500 Août 2013 58 35 900 49 600 66 000 N.A. N.A. N.A. N.A. Août 2014 33 36 900 51 800 69 000 N.A. N.A. N.A. N.A. Août 2016 45 69 990 85 000 120 000 168 56 000 85 900 165 000  
    Conclusion :
     
    Qu'avez-vous pensé à la vue de ces chiffres sur les cotes des Ferrari 348 et Ferrari F355 ? Reflètent-ils l'impression que vous aviez du marché et de son évolution ? Pensez-vous que d'ici l'année prochaine les tarifs des Ferrari 348 et F355 vont stagner, monter ou baisser ?
     
    Un grand MERCI à sbnormand pour les chiffres des années 2013 et 2014.
     
    Si cet article vous a plu, vous aimerez aussi :
    - La cote sur 5 ans des Ferrari Challenge Stradale et Ferrari 430 Scuderia
    - 5 raisons de choisir la Ferrari F355 face à la 360 Modena ... ou inversement
    - Votre Ferrari à moteur V8 a-t-elle beaucoup décoté ces 3 dernières années ?
    - Essai longue durée : la Ferrari F355 de Stefab
    - Essai longue durée : La Ferrari 348 de Matmalr